Les "chrétiens d'orient" et les "juifs de France"

Nous avons été nombreux à être choqués, bien avant la polémique, par l'expression "juifs de France" utilisée dans plusieurs médias suite au crime terroriste d'idéologie wahhabite Daechienne à l'hyper-cacher. En effet la question d'identité nationale et l'identité de l'individu était en cause, non pas sur un plan purement intellectuel, mais surtout parce que le retentissement de ce genre d'appellations est extrêmement dangereux à long terme. 

Nombreux sont les français de confession juive qui ont été admirablement contre une telle utilisation de leur "identité" qui n'a fait que servir Netanyahu pour appeler d'avantage à l'immigration en israel et dans les colonies qui ne cessent de grandir en Palestine. L'enterrement des victimes en Israel fut une victoire de la propagande israélienne pour convaincre les Francais ( et pas que) de confession juive que leur appartenance doit revenir en premier lieu à Israel. 

Les appellations comme "juifs de France" ou "musulmans français" sont inacceptables surtout quand on essaie de lutter contre ce genre d'attitude et de réflexion dans notre société pour ne pas stigmatiser des "communautés" et isoler certains en collant les étiquettes identitaires.

Bizarrement il y a le terme "chrétiens d'orient" qui est répété dans tous les médias, dont Mediapart, et dans la bouche de nos politiciens et qui ne semble choquer personne! Ce terme a été traduit et repris par les médias arabe bêtement et sans réfléchir à la stigmatisation de ces orientaux de confession chrétienne! 

Oui les "chrétiens d'orient" sont chrétiens de naissance en général, mais ils sont avant tout orientaux; ils sont irakiens, syriens, libanais, égyptiens,...de confession chrétienne

Un ami syrien de confession chrétienne, Fadi, me l'a fait remarqué  ;" je refuse qu'on m'appelle "chrétien d'orient"! Je suis Syrien avant tout, mes ancêtres ont connu la naissance de toutes les religions sur cette terre, et ma confession ne sera jamais un outil politique en Syrie, dans le monde "arabe" et encore moins en Europe"

L'histoire du pays de levant est passionnante, mais sa période chrétienne est plus que marquante durant des siècles; difficile de revenir avec un seul billet sur les détails de l'histoire, mais les monastères, l'église de saint Siméon le stylite, la tombe de jean le Baptiste au coeur de la mosquée des omayyades témoignent de l'histoire longue de plusieurs siècles du levant chrétien sans oublier que les Syriaques ont donné à la Syrie son nom, ou encore qu'à Maaloula l'araméen reste la langue officielle (Maaloula qui a vu 20 de ses filles se faire violer par les "soldats" salafistes des pétro-monarchies) ! 

L'islamisation du levant fut progressive après la conquête musulmane et surtout le déplacement de la capitale de l'empire musulman à Damas, mais les chrétiens sont restés comme une partie indissociable de la société. Même si durant certaines dominations ( essentiellement ottomanes) ils ont été privé ou d'au moins très limités dans leur liberté de culte. Mais la région a prouvé malgré tout son ouverture d'esprit quand les courants philosophiques de l'islam ont trouvé leur élan en s'inspirant en partie du christianisme au proche orient, et les adeptes ont fait partie de la société civile et avaient les mêmes droits en tant que citoyens durant les siècles qui ont précédé l'arrivée des turcs, ce qui explique ( malgré la persécution turc) la présence actuelle des Alaouites, Druzes, ismaélites, tout comme les chrétiens orthodoxes et catholiques, côte à côte avec les musulmans sunnites et chiites. 

Pour moi, syrien athée, l'utilisation du terme "chrétiens d'orient" par nos politiciens et nos médias n'est qu'un outil pour stigmatiser cette partie d'orientaux et les dissocier du reste d'une façon finalement très colonialiste, qui rappelle la politique française en Orient pendant le mandat qui avait séparé la Grande "Syrie" en plusieurs pays selon les religions en suivant la formule magique :" diviser pour mieux régner". 

La réception de quelques dizaines d'irakiens de confession chrétienne en France pour faire des photos a l'aéroport avec les élus caractérise le but de cette stigmatisation; au lieu de régler les problème du fond, on détourne le regard sur le rôle de La France et des États Unis dans les malheurs des orientaux dont et surtout ceux de confession chrétienne en recevant quelques dizaines et en négligeant des millions qui sont persécutés par ceux que nos gouvernements arment et soutiennent, tout en prétendant l'humanisme. Tout comme focaliser, en utilisant le terme "chrétiens d'orient", sur l'Irak, et négliger presque totalement les Syriens chrétiens pour ne pas faire entendre leur voix et leurs critiques à la politique occidental concernant leur pays.

 Voici quelques témoignages des orientaux religieux concernant la politique française a titre d'exemple :

http://www.medias-presse.info/martyr-des-chretiens-dorient-le-temoignage-du-pere-toufik-eid-cure-de-maaloula/26077

http://www.medialibre.eu/monde/un-pretre-syrien-ecrit-a-hollande/12438

http://youtu.be/YWNMXUO0FiI

Les orientaux de confession chrétienne sont mes amis, mes camarades d'école, mes collègues à la faculté de Damas, nous fêtions Pâques et Noël ensemble et ils partageaient nos repas de Ramadan. Ce sont des propriétaires de cette terre et non pas des locataires, ce sont les intellectuels, les médecins, les écrivains, les artistes qui ont toujours été fiers de leur nationalité et de leur terre avant de revendiquer leur religion.

Sans les chrétiens il n'y a pas d'orient, aidons les a trouver la paix d'il y a quelques années au lieu de les stigmatiser et les pousser à la fuite.

Pour toi Fadi, pour mes amis en Syrie de toutes les confessions et au nom de notre diversité, et à vous tous :

Joyeuses fêtes de Pâques عيد فصح مجيد 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.