CP – Enfin un collectif policier antiprohibitionniste

Voici un peu plus d’un quart de siècle que des usagers de drogues ont décidé de s’organiser, en dépit d’un répression féroce et impitoyable. Ceci pour répondre d’une part à la propagation des virus du sida et de l’hépatite chez les injecteurs abandonnés à leur triste sort par les autorités.

logo-pcp

ASUD, Techno Plus, le CIRC, toutes exigent une profonde révision de la politiques des drogues en France.

Parmi les professionnels de la santé investis dans le champ de la réduction des risques, nombreuses sont les organisations ayant rejoint ces associations. Des personnalités ne cessent également de s’exprimer en ce sens, qu’il s’agisse d’artistes, de journalistes, d’écrivains, de juristes et même parfois de politiques.

Il était cependant jusqu’ici une corporation contrainte à suivre la pensée dominante de l’État et du ministère dont elle dépend, celui de l’Intérieur.

L’initiative est donc suffisamment importante pour que le CIRC la salue et surtout l’encourage. Le PCP – pour Police contre la prohibition – vient en effet de voir le jour. Il s’agit d’un collectif de policier(e)s et gendarmes, en fonction ou à la retraite, en totale dissidence avec le dogme prohibitionniste dont ils ont pu mesurer sur le terrain, les dégâts tant sanitaires que sociaux.

La France était l’un des rares pays où la profession de policier ou gendarme interdisait de tenir un autre discours. Les syndicats professionnels relaient généralement la politique gouvernementale, particulièrement ces derniers temps avec les amendes forfaitaires qu’ils réclamaient à grand renfort de lobbying.

PCP est sans doute la dynamique qui manquait au mouvement antiprohibitionniste français. Son manifeste, consultable sur son site web, est d’une justesse irréprochable tant il s’appuie sur des faits et surtout l’expérience de professionnel(le)s de terrain confronté(e)s quotidiennement aux conséquences malheureuses du dispositif répressif.

Bénédicte Desforges, ex-lieutenant de police et co-fondatrice de PCP, participera à la conférence de presse du collectif d’organisations dénonçant la mise en place des amendes forfaitaires pour les stupéfiants, le 13 novembre à 9h au siège de Médecins du Monde.

#StopLaProhibition

Fédération des CIRC

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.