KShoo
Cannactiviste Savoisien
Abonné·e de Mediapart

86 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 juil. 2017

KShoo
Cannactiviste Savoisien
Abonné·e de Mediapart

Stupéfiant ! Le grand virage de l'ONU et de l'OMS

« […] mettre en place des garanties contre la discrimination dans la législation, les politiques et la réglementation » notamment en révisant et abrogeant « les lois punitives qui se sont avérées avoir des incidences négatives sur la santé et qui vont à l’encontre des données probantes établies en santé publique. »

KShoo
Cannactiviste Savoisien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voilà matière à faire réfléchir le gouvernement français quant à la pertinence d’une mesure qui ne fera que renforcer le sentiment d’injustice déjà vivement ressenti par une certaine catégorie des cannabinophiles.

Ces propos ne sont pas ceux des habituels partisans de la réforme de la politique internationale des drogues. Ils sont extraits de la déclaration commune de l’ONU et de l’OMS publiée le 27 juin dernier, curieusement passée sous silence dans les médias. Il s’agit pourtant là d’un véritable tournant en la matière, ces deux vénérables institutions stigmatisant « […] des lois qui pénalisent ou interdisent autrement l’expression du genre, les relations homosexuelles, l’adultère et les autres comportements sexuels entre adultes consentants ; la prostitution entre adultes consentants ; la consommation de drogues ou leur possession en vue d’un usage personnel ».

De discrimination, il en sera toujours question tant que la question des drogues sera abandonné aux seuls policiers. La réaction globalement positive des principaux syndicats de police à cette mesure n’est donc pas une surprise. Contraventionnaliser les usagers des drogues revient à légitimer des pratiques arbitraires de harcèlement et de persécution des jeunes, principalement issus des quartiers populaires et des « minorités visibles ». Un racket institutionnalisé que dénonce depuis toujours l’ensemble des associations d’usagers et les organisations qui les soutiennent.

Seule une régulation complète de la filière chanvre/cannabis récréatif et thérapeutique permettra de mettre un terme dégâts provoqués par près d’un demi-siècle de prohibition à la française. En choisissant d’adopter une politique respectueuse des individus, de leur capacité de jugement et non en les infantilisant ; en considérant cette question sous son aspect sanitaire certes, mais aussi et surtout culturel, la France pourrait ainsi rejoindre les pays de plus en plus nombreux cherchant à se sortir de l’impasse prohibitionniste, notamment outre-Atlantique.

Le gouvernement de messieurs Macron et Philippe aurait tout intérêt à accompagner ceux de nos voisins européens déjà fortement engagés dans cette voie, à l’occasion d’un grand débat national, d’assises ou d’états généraux autour de la politique des drogues réunissant tous les acteurs juristes, économistes, sanitaires et… les véritables experts que sont les usagers.

#ContraventionnalisationNonMerci

Fédération des CIRCs

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Annie Ernaux, une œuvre intime et percutante
Annie Ernaux vient de se voir décerner le prix Nobel de littérature, et il y a de quoi se réjouir. Mais que vient dire cette récompense d’une écrivaine qui déclare : « Ce que je veux détruire, c’est aussi la littérature » ?
par Lise Wajeman
Journal — International
Lev Ponomarev : « La folie de Poutine progresse à mesure qu’il perd, puisqu’il ne sait pas perdre »
Lev Ponomarev, opposant à Vladimir Poutine, est un défenseur des droits, en exil pour avoir protesté contre l’invasion de l’Ukraine. Il dresse le tableau d’une Russie aussi accablée qu’accablante. Et raconte son expérience de demandeur d’asile en France.
par Antoine Perraud
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Pétrole : le cartel des pays producteurs ajoute sa pierre à la récession mondiale
En décidant de réduire massivement sa production pétrolière, l’Opep+e cartel des pays producteurs prend le risque de précipiter une crise mondiale. Maître du jeu dans l’organisation, l’Arabie saoudite est désormais totalement ralliée à la Russie. L’Occident n’a jamais été aussi isolé.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
Quand les riches se mettent à partager
Quand Christophe Galtier et Kylian Mbappé ont osé faire leur sortie médiatique sur les jets privés et les chars à voile, un torrent de réactions outragées s'est abattu sur eux. Si les deux sportifs clament l'erreur communicationnelle, il se pourrait en fait que cette polémique cache en elle la volonté des dominants de partager des dettes qu'ils ont eux-mêmes contractées.
par massimo del potro
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart