Comment bien choisir un écran LED pour se préserver au maximum de la lumière bleue

La lumière bleue peut être extrêmement nocive pour les individus (voir mon précédent billet sur la nocivité de la lumière LED). Mais comment faire pour s'en préserver lorsque l'on est amené dans nos sociétés "modernes" et hightech à passer ses journées sur des écrans ?

 Le sujet de la lumière bleue commence à faire parler de lui de plus en plus, par exemple sur doctissimo. Les oculistes ayant senti un gros marché potentiel proposent désormais tous leur solution anti lumière bleue. Mais le mieux est de limiter la nuisance à la source directement sur l'émission de lumière bleue.

Le problème vient des LED qui émettent une lumière trop riche et trop étendue dans le spectre bleue. On ne va pas parler ici des éclairages LED dans les habitats car ces derniers ne sont pas aussi nocifs pour la simple et bonne raison que l'on ne passe pas sa journée à être exposé directement à ce type d'éclairage (il convient néanmoins d'être prudent pour les enfants de moins de 10 ans). En revanche, pour les écrans, l'exposition est non seulement bien plus longue mais également obligatoirement directe car les yeux sont placés en face de l'écran.

Première Solution: bannir les écrans LED

Difficile de bannir les LED car il n'y a aucune solution alternative bon marché actuellement. Seule la technologie OLED semble être la solution la plus viable pour le futur car elle procure un excellent contraste sans pour autant nécessiter une forte intensité.

Pour l'heure, les appareils utilisant l'OLED sont (trop) souvent haut de gamme mais il est certain que cela changera dans le futur. On commence à voir arriver l'OLED sur de petits appareils comme les smartphones. A surveiller de près notamment pour voir si la problématique de la lumière bleue est bel et bien réglée et s'il n'y a pas d'autres problématiques comme avec toutes les nouvelles technologies.

Deuxième Solution: bien choisir son écran LED

Peu d'individu ont la perception de la nuisance (lumière bleue et flickering): la plupart des personnes ont beaucoup de difficulté pour évaluer la qualité d'un écran. Et les constructeurs jouent sur cela pour continuer à proposer des modèles émettant trop de lumière bleue avec souvent des arguments marketing destinés à faire diversion (le framerate élevé, proche des 1ms, en fait parti et seuls les gamers professionnels peuvent éventuellement avoir un avantage à avoir cette réactivité de dalle, sachant que ces derniers utilisent massivement des lunettes jaunes pour retarder au maximum la fatigue visuelle).

Pour évaluer un écran, on pourrait analyser le spectre colorimétrique de chaque écran et éliminer les écrans ayant une sur-représentation du bleue dans le spectre. Néanmoins, cette solution n'est pas applicable en l'état faute de volonté politique pour imposer aux constructeurs ce type de test sur les écrans. Donc, il y a aujourd'hui sur le marché des écrans réellement très nocifs... L'utilisateur lamda voulant protéger au mieux ses yeux devra toujours commencer par regarder le type de dalle et son taux de contraste.

 Le type de dalle. Il faut bannir les dalles TN qui sont les plus anciennes. Elles ont une colorimétrie peu fidèle mais surtout un mauvais contraste, ce qui obligent à les mettre à une forte intensité, d'où le flickering utilisé très longtemps par les constructeurs qui permet de donner l'illusion que l'intensité baisse... mais les yeux sont toujours confronté à la même intensité lumineuse, souvent trop forte. Sachez qu'acheter une dalle TN avec Flickers Free ne réduit que faiblement la nuisance car du fait de la médiocrité intrinsèque du contraste sur ce type de dalle, vous serez obligé de laisser l'intensité lumineuse à un niveau élevé sous peine d'avoir un très mauvais contraste empêchant l'utilisation normale de l'écran. Néanmoins, il est possible de vouloir absolument une dalle TN pour son excellente réactivité pour le gaming. Voyer par exemple l'écran Gaming AOC AGON AG251FZ à 240Hz! Alors que pour un écran ayant un meilleur contraste, le constructeur pourra diminuer la luminosité jusqu'à 250cd/m² ici, la luminosité est de 400cd/m² pour un contraste de 1000.1. Pour une personne qui souffre des yeux, cet écran ne convient pas du tout. Pour les autres, il ne faudra pas hésiter à tester afin de voir si la fatigue survient rapidement ou non, et prendre des lunettes adaptées.

Vers quel type de dalle se tourner? le plus souvent, les constructeurs proposent des dalles IPS qui permettent de restituer une très belle colorimétrie (très bien pour les photos). Le soucis avec l'IPS est qu'il recouvre des réalités assez différentes: quasiement chaque constructeur a sa propre recette. Au point que c'est un peu la roulette russe. Mieux vaut tester l'écran avant de l'acheter. (labtop, smartphone, dalle ecran PC...).

Un autre soucis avec l'IPS:  leur contraste statique est bien trop souvent en dessous des 1000 pour 1. Ce qui veut dire que si vous avez une dalle qui émet trop de lumière bleue, et même si l'écran est flickers Free, lorsque l'on voudra diminuer la dominante bleue (manuellement ou avec pré-réglage automatique), cela baissera la qualité d'affichage de l'écran qui aura un peu moins de lumière bleue mais un contraste dégradé. C'est pourquoi on est souvent obligé de laisser une certaine intensité lumineuse pour ce type de dalle pour contrebalancer la baisse de contraste. Cela peut être satisfaisant pour des personnes ne souffrant pas des yeux ou peu précautionneuses mais insuffisant pour les autres.

Un nouveau type de dalle commence à apparaître: les dalles VA. Leur principale caractéristique est de proposer un contraste souvent compris entre 2000.1 et 3000.1. Ce point est important car cela signifie qu'il va être possible de baisser de façon conséquente leur intensité lumineuse et donc l'émission de lumière bleue tout en conservant un contraste suffisant pour pouvoir les utiliser dans de bonnes conditions. On choisira donc toujours une dalle VA avec Flickers Free et, encore mieux, avec réduction de lumière bleue. Le plus souvent cette réduction passe par un réglage des composantes RGB de l'écran (il est parfaitement possible de le faire manuellement mais un pré règlage c'est bien plus pratique). Malheureusement, ce type de règlage altère souvent les couleurs ce qui peut être génant pour les photographes qui pourront alors supprimer le mode réduction de lumière bleue pour leur travail.

Le constructeur le plus en pointe sur les dalles VA et la réduction de lumière bleue est Benq. Les dalles VA de ce constructeur ont une assez bonne réactivité (4ms) qui sera suffisante pour les gamers occasionnels. Néanmoins, d'autres marques ont également de bons produits comme viewsonic avec, néanmoins, des prix souvent plus élevés. Voici quelques références pour la marque Benq:

BenQ EW2440ZH   ;  BenQ GW2470H VA  

Benq IPS EW2770qz avec capteur détectant le niveau d'éclairage ambiant et la température des couleurs de votre environnement pour automatiquement ajuster la luminosité et la température des couleurs à l'écran et ainsi optimiser votre confort visuel. Pour ceux qui ne souffrent pas des yeux, cet écran peut être suffisant.

Benq EW2775ZH   également avec capteur d'éclairage mais dalle VA.

Une règle d'or à retenir: plus le contraste sera élevé, plus il y aura de marge de manoeuvre pour éliminer la lumière bleue  et/ou diminuer l'intensité lumineuse de l'écran (l'écran doit être flickers free pour pouvoir faire réellement varier de façon significative cette intensité).

Troisième Solution: lunettes et logiciel  

S'il n'est pas possible d'influer sur le choix de l'écran, il faut alors modifier manuellement les réglages colorimétriques de l'écran en privilégiant les teintes chaudes entre le rouge et le jaune. Malheureusement, si cette opération fonctionne bien sur les écrans ayant un contraste correct, elle se révèle souvent peu efficace sur ceux ayant un contraste médiocre (un mauvais écran restera mauvais quoi qu'on fasse). De plus, beaucoup d'appareils, par exemple les labtop ou les smartphones, ne permettent pas de faire de règlage sur les couleurs. Il ne reste alors plus qu'a se tourner vers les solutions logiciels comme f.lux qui modifiera la colorimétrie de l'écran en fonction de l'heure: en fin de journée, les couleurs de l'écran changent pour permettre un meilleur endormissement et un respect des cycles circadiens.

Pour aller au delà, il faut alors recourir à des lunettes anti lumière bleue. Les gamers utilisent des lunettes à teinte jaune, très efficaces. Mais si vous ne voulez pas voir le monde en jaune, il y a également des lunettes sans teinte qui altèrent moins les couleurs. Les lunettes de vue sont de plus en plus traité anti-lumière bleue. Une option qui devrait être rendue obligatoire et remboursée par la sécurité sociale afin de prévenir une explosion de dépenses de santé liées aux pathologies résultants d'une exposition prolongée à la lumière bleue.

 

Kyle
Dev, testeur et rédacteur sur le projet Français GZONE (alpha) 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.