A quand le plan Grand Froid pour les exilé.e. s ? par Cenaluk

Une lettre ouverte à la Mairie de Paris qui ne fait rien et des témoignages vidéo sur Paris qui montrent le nombre de gens à la rue, n'en déplaise à une communication gouvernementale mensongère. Ce matin, environ 300 tentes (et bien plus de personnes) à Porte de la Villette, des Poissonniers, à Jaurès et ailleurs.

Voici un message type que vous pouvez envoyer à : anne.hidalgo@paris.fr, dominique.versini@paris.fr, branka.giljaca@paris.fr 

et à tout contact que vous pourriez avoir, presse, responsables politiques...

Bonjour,

Je me permets de vous contacter pour vous signaler qu'aujourd'hui encore des centaines de personnes exilées ont passé la nuit dans la rue, dans des tentes ou à même le sol, à Jaurès, Porte de la chapelle, au canal Saint Denis etc..

Les températures sont glaciales, il neige et ces personnes n'ont nulle part où s'abriter. Malgré l'annonce du Plan Grand Froid, elles sont toujours dehors et en grave danger.

Parmi elles, il y a des mineurs, des personnes particulièrement vulnérables et fragiles.

Au regard de l'urgence de la situation, je vous demande de bien vouloir procéder à une mise à l'abri immédiate de ces personnes.

J'ose espérer que vous n'attendrez pas qu'il y ait des morts de froid pour agir. Des vies sont en jeu.


Voici l'état des lieux ce matin. On ne sait même plus quel commentaire faire !


8/02/2018 (6h50) Porte de la Villette 75019
sous le pont du Périphérique


8/02/2018 (6h50) Porte de la Villette 75019
sous le pont du Périphérique : rive gauche : 160 tentes


8/02/2018 (6h50) Porte de la Villette 75019
sous le pont du Périphérique : rive droite : 40 tentes



8/02/2018 (7h45) Porte des Poissonniers 75018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.