Ils ont osé fermer les points d'accès à l'eau à Paris... par M.L. Malric

Les mairies s'amusent à fermer l'eau des fontaines pour empêcher aux personnes à la rue de se laver les mains ou de boire une eau potable.

L'eau.
Voici la carte des fontaines à Paris et alentours, celles en rouge sont fermées celles en vertes sont ouvertes. Enfin en théorie, dans un monde virtuel. En réalité, les mairies s'amusent à fermer l'eau des fontaines pour empêcher aux personnes à la rue de se laver les mains ou de boire une eau potable.
L'idée étant toujours la même depuis des années : Si nous faisons en sorte de rendre la vie impossible aux personnes à la rue, ils finiront pas s'évaporer dans la nature, à disparaitre. Par exemple, si dans mon quartier je fais en sorte qu'il n'y ait pas une seule fontaine d'ouverte, alors je n'aurai sans doute pas de SDF à proximité, pareil avec les bancs avec des clous.
Ce sont les mêmes logiques de chacun contre chacun qui sous tendent tous nos rapports depuis des lustres.

D'abord c'est intéressant de voir quels sont les quartiers qui ont décidé de fermer l'eau, de couper l'eau aux plus nécessiteux, aux plus vulnérables.
Je ne sais pas pour qui tu votes, mais vraiment regarde cette carte, et demande toi si vraiment aujourd'hui, tu continues de penser qu'aucun acte de solidarité n'est nécessaire dans la vie.

Demande toi, si vraiment ça te plaît de savoir que les responsables politiques de ton arrondissement coupent l'eau des fontaines pour empêcher à certaines personnes de boire, de se laver les mains. Juste ça.

Ensuite je relais l'appel de Valérie Osouf, qui ne va pas lâcher l'affaire les gars, vous ne la connaissez pas. Alors je vous conseille sérieusement d'ouvrir déjà les fontaines qui sont censées l'être, au lieu de gruger dans votre coin.
Si ces fontaines ne sont pas ouvertes, chacun est invité à le signaler via Valérie Osouf et encore mieux chacun est invité à les ouvrir, ceux qui ont quelques connaissances en plomberie. Rien à foutre, vous comprenez ça. Plus rien à foutre.

On n'attend plus rien, on ne demande plus, on ne supplie pour que l'accès à minimum vital dans ce pays soit toujours un combat. On prend.
L'accès à l'eau est un droit fondamental.
L'eau.

Ensuite viendra le reste, c'est en faisant qu'on apprend, c'est en mettant un pas devant l'autre qu'on avance.
Pas en discutant des heures sur un concept politique.

Alors voilà on peut commencer à changer le monde de demain comme ça. En agissant simplement, humblement, raisonnablement, humainement.

Voici l'appel de Valérie Osouf.

"Action collective facile et importante.

Ayant constaté que la mairie de #Paris avait fermé des points d'accès à l'eau potable, privant les sans-abris de la possibilité d'un brin de toilette comme de celle de s'hydrater en pleine pandémie, nous souhaitons :
1°) inventorier toutes les fontaines, bornes publiques et robinets fermés afin de protester
2°) les réouvrir par nous-mêmes

Il y en a par exemple rue de la Roquette, comme Oriane Oriane l'a montré en les filmant (voir sur son mur).

Nous avons fait la même chose à Aubervilliers où, soit-dit en passant, la Mairie avait refermé hier la borne ouverte par nos soins à proximité de tentes de sans-abris avant-hier (Coline Douy est témoin, puisque tout post est suspecté d'être un fake, c'est elle qui m'a appelée hier soir pour me dire que la borne était refermée et j'ai une vidéo datée du moment où nous l'avons ouverte).

Merci de tester tous les points d'eau que vous croisez lors de chacune de vos sorties, de vos courses, de vos joggings, de vos trajets pour le travail, de poster des images de ceux qui ne fonctionnent pas et de nous tagger. Ou de m'envoyer l'image + l'adresse en MP.

Le droit à l'eau est un droit fondamental.

Carte des fontaines parisiennes :
http://www.eaudeparis.fr/carte-des-fontaines…

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.