La Chapelle en Lutte
Abonné·e de Mediapart

316 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 mai 2021

La Chapelle en Lutte
Abonné·e de Mediapart

Au Tchad, la colonisation est terminée ! par un collectif de jeunes Tchadien.nes

Nous exigeons le départ de l’armée française du Tchad. Appel à mobilisation le 15 mai 2021 dés 13h place Saint Augustin M° St Augustin, Paris.

La Chapelle en Lutte
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous exigeons le départ de l’armée française du Tchad, la colonisation est terminée ! Nous sommes de jeunes femmes et de jeunes hommes tchadien-ne-s, nous souhaitons dénoncer l’ ingérence de l'état français dans nos affaires. Le Tchad est un état d’Afrique central membre du cemac et du G5 Sahel que la France dirige. Idriss Deby a commis pendant ses 31 ans de gouvernance de nombreux assassinats d’opposants politiques à l'intérieur comme à l'extérieur du pays, il n’a jamais respecté les droits de l’homme, il a bafoué la Société civile, il n’a pas respecté la population. Malgré cela après son assassinat le 18 avril dernier par son clan, l'armée du défunt tyran Idriss Deby et l'Élysée ont décidé de mettre son fils au pouvoir. Aujourd’hui le pays est pauvre et le peuple est opprimé par l’armée. Il n’y a toujours pas d'eau, pas d’école, pas d’hôpitaux. Nous voulons dénoncer la complicité de l’État français avec cette monarchie et demander à quoi sert l’armée française au Tchad. Des représentants de la société civile reçus à l''ambassade de France au Tchad par un représentant officiel, Guillaume Delenda affirment qu'il leur a dit : « Même si le CMT vous tue tous, la France va continuer à le soutenir. Nous n’allons pas laisser tomber la famille de Deby ». Nous ne sommes pas dupes, il est trop important pour la France que son pantin Deby Kaka, reste en place pour garder son pouvoir au Tchad et en Afrique Central. Alors que l’armée française reste sur le sol Tchadien depuis l’indépendance, elle ferme une fois encore les yeux sur les crimes commis au Tchad. Les Toroboro Soudanais ont traversé la frontière tchadienne pour permettre à la famille Deby de se maintenir au pouvoir. Ils ont en particulier ses dernières semaines participé aux répressions violentes des manifestation du peuple tchadien au cours desquels ont été recensés 15 morts, des centaines de blessés et environs 800 arrestations. Le 23 avril dernier le président français est allé au Tchad pour assister à l’enterrement du tyran dictateur Idriss Deby et il est incapable de nous dire la vérité sur l'assassinat de son homologue. Il a rappelé que la France exploite malgré la fin de la colonisation le Tchad et les tchadiens depuis plus de 80 ans comme lors de la libération de la France. La France grâce aux combattants Africains, dont font partis les tchadiens a retrouvé sa liberté. Quand la France nous laissera-t-elle la notre ? Nous exigeons le départ du conseil militaire de transition (CMT). Nous ne trahirons pas les jeunes qui manifestent partout au Tchad en criant leur volonté de voir partir la France. Aucune négociation avec l’Elysée ou l’État Français. Nous exigeons le départ de l’armée française, la colonisation est terminé. RDV le 15 mai 2021 dés 13h place Saint Augustin M° St Augustin.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?
L’exécutif annonce de nombreuses mesures pour réduire la consommation d’énergie de 10 % d’ici à 2024. Mais presque tout est basé sur le volontariat et les moyens de mise en œuvre restent flous. 
par Jade Lindgaard
Journal
Altice obtient une censure d’articles à venir au nom du secret des affaires
Le groupe de Patrick Drahi demandait en référé, au nom du secret des affaires, la censure de trois articles publiés par le site Reflets et exploitant des documents interne mis en ligne par des hackers. Le tribunal de commerce a rejeté cette demande mais ordonne au journal de ne plus écrire sur le sujet.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Migrations
En France, « rien n’a été prévu » pour accueillir les exilés russes
Depuis le début de la guerre d’invasion russe en Ukraine, des centaines de Russes sont venus chercher refuge en France. Confrontés à un manque criant de politique d’accueil et à des obstacles en tout genre, ils ont surtout trouvé de l’aide auprès de réseaux d’entraide.
par Nejma Brahim
Journal
Procès France Télécom : une condamnation pour l’exemple ?
Le 30 septembre, les anciens dirigeants de France Télécom ont vu leur condamnation pour « harcèlement moral institutionnel » confirmée en appel. Leur politique de départs forcés, menée à partir de 2007, avait débouché sur une vague de suicides. Mais les responsables échappent à la prison ferme. Quelle portée pour ce jugement ?
par À l’air libre

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Doudoune, col roulé et sèche-linge : la sobriété pour les Nuls
Quand les leaders de Macronie expliquent aux Français comment ils s'appliquent à eux-mêmes les injonctions de sobriété énergétique, on se prend à hésiter entre rire et saine colère.
par ugictcgt
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet de blog
Transition écologique ou rupture sociétale ?
La crise actuelle peut-elle se résoudre avec une transition vers un mode de fonctionnement meilleur ou par une rupture ? La première option tend à parier sur la technologie salvatrice quand la seconde met la politique et ses contraintes au premier plan.
par Gilles Rotillon