Lettre à l'attention de la Mairie de Paris, par Le Collectif des Réfugiés Syriens de la Porte de Saint-Ouen

Madame, après un an d'oubli, sinon d'indifférence, les Réfugiés Syriens de la Porte de Saint-Ouen se retrouvent aujourd'hui à évoluer dans les conditions dramatiques que vous connaissez : entassés dans des tentes qui prennent l'eau au milieu des voitures, des bus, du bruit du périphérique : un bidonville à ciel ouvert aux portes de Paris.

Madame, après un an d'oubli, sinon d'indifférence, les Réfugiés Syriens de la Porte de Saint-Ouen se retrouvent aujourd'hui à évoluer dans les conditions dramatiques que vous connaissez : entassés dans des tentes qui prennent l'eau au milieu des voitures, des bus, du bruit du périphérique : un bidonville à ciel ouvert aux portes de Paris.

Les conditions sanitaires se dégradent à vue d’œil, nous devons faire face à des épidémies dues au manque d'hygiène. Pour information, les enfants en bas-âge sont nombreux, et sont les premiers à payer le prix de ces conditions dramatiques. Comme si cela ne suffisait pas, ils se retrouvent depuis peu “parqués” entre la chaussée et des barrières métalliques pour contenter la RATP.

Où est le respect de la dignité humaine ?

Pour rappel, ils ont eu le malheur de fuir la mort et les horreurs de la guerre pour venir se réfugier chez nous, chez vous, en France, au pays des droits de l'Homme. Nous n'avons que faire de l’aberration administrative qui les ballote de fonctionnaires en fonctionnaires et de formulaires en formulaires, que personne, au passage, ne leur traduit jamais.

Nous exigeons que l'on arrête de bafouer l'humanité, la décence et la dignité.
Les personnes dont nous parlons sont usées par une précarité dont les pouvoirs publics sont largement responsables. N'attendez pas qu'un Réfugié de guerre ne meure ici, du fait des négligences de la France.

Avec tous les moyens qui sont en votre pouvoir, merci d'aider à les régulariser, à les loger et à leur rendre leur dignité. Nous ne pourrions comprendre, après tous les discours publics sur le sujet, que l'Etat ne vous vienne pas en aide. Que Monsieur le Président de la République aille au bout de son positionnement. #Welcomerefugees n'est-ce pas ?

Mais si c'était le cas, veuillez nous excuser et nous prévenir afin que l'on adresse nos demandes à son attention plutôt qu'à la vôtre.

Veuillez agréer Madame le Maire, l'expression de notre considération distinguée.
Le Collectif des Réfugiés Syriens de la Porte de Saint-Ouen

https://www.facebook.com/refugiessyrienssaintouen?fref=nf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.