Communiqué des exilés du squat assiégé de la rue des bois (Paris 19°)

Appel à rassemblement le Dimanche 30 décembre à partir de 17h.

Depuis quelques jours, une quinzaine de sans-papiers et réfugiés à la rue occupent un appartement dans un bâtiment laissé vide par Paris-Habitat depuis plus d’un an.
Hier, un vigile a remarqué leur présence et a prévenu Paris-Habitat, qui a envoyé les flics.
Ceux-ci ont défoncé la porte et controlé les identités de toutes les personnes présentes, après les avoir fouillées sous la menace du taser.
En attendant de recevoir leurs ordres, ils ont retenu les personnes dans une pièce en leur lançant des insultes racistes et en les empêchant d’aller pisser. 
Dehors, une quarantaine de personnes rassemblées en soutien ont bloqué un moment la circulation en scandant « libérez les mal-logés », « Paris Habitat expulseurs », « des logements pas des policiers »... jusqu’à être repoussées par les CRS.
Les flics ont finalement laissé les gens dans l’appartement mais en empêchant toute entrée dans l’immeuble, de personnes mais aussi de nourriture, couvertures...
Depuis 4 heures ce matin, les maitres chien ont pris le relais, et continuent de bloquer l’immeuble.

Pour exiger de leur faire passer de la nourriture et des affaires essentielles aux occupants, et qu’ils puissent circuler librement, rassemblement ce soir, dimanche 30 décembre, à 17 heures, devant le 22, rue des Bois (métro place de Fêtes). 
Des logements pour tou.te.s.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.