La Cigale - Quand l'Armée marche dans Paris

C'est le grand jour ! Vive l'armée, le tricolore et le clairon ! Qu'ils sont beaux nos uniformes, nos sabres et nos canons ! Ah qu'elle est belle notre république, au bruit des bottes sur le pavé ! À en oublier l'origine même de ce jour de fête...

Ils en reveulent du tricolore: au nom du père, de la patrie, et de tous les millions de morts tombés sur leurs champs de boucherie,

Quand l'armée marche dans Paris...

Quand l'Armée marche dans Paris © La Cigale

Ce texte m'a été inspiré par le billet de blog de Juliette Keating : En face, quoi ?

« Ils en reveulent, paraît, du catholique ou du républicain et surtout du tricolore. Ils en redemandent du clairon, des tapes sur les doigts avec la règle en fer, de mourir pour la frontière dans le petit matin glauque. Qu'on leur donne un rôle, même de figurant inconnu, dans le roman national. »

Qu'elle soit ici remerciée pour son travail et son influence.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.