Tout comprendre sur le projet de loi asile et immigration en vidéos

La Cimade décrypte le projet de loi asile et immigration dans une série de courtes vidéos pour tout comprendre sur les enjeux de ce texte dangereux qui est examiné en Commission des loi à l’Assemblée nationale du 3 au 5 avril 2018.

Projet de loi asile et immigration : un texte équilibré ?
Par Sarah Belaïsch, directrice des pôles thématiques à La Cimade

Projet de loi asile et immigration : un texte équilibré? © La Cimade

Projet de loi asile et immigration : 135 jours de rétention, quel intérêt ?
La réponse par David Rohi, responsable rétention à La Cimade

Projet de loi asile et immigration : 135 jours en rétention, quel intérêt? © La Cimade

Projet de loi asile et immigration : vers la fin de délit de solidarité ?
La réponse par Marine De Haas, responsable des questions européennes à La Cimade.

Projet de loi asile et immigration : vers la fin de délit de solidarité ? © La Cimade

Projet de loi asile et immigration : bannir et précariser, à quoi bon ?
La réponse par Clémence Richard, responsable expulsion à La Cimade

Projet de loi asile et immigration : bannir et précariser, à quoi bon ? © La Cimade

Projet de loi asile et immigration : outre-mer, des droits au rabais ?
La réponse par Lucie Curet, responsable outre-mer à La Cimade.

Projet de loi asile et immigration : outre-mer, des droits au rabais ? © La Cimade

 

Projet de loi asile et immigration : la fin de l’enfermement des enfants ?
La réponse par Maryse Boulard, responsable du soutien juridique à La Cimade.

Projet de loi asile et immigration : la fin de l'enfermement des enfants ? © La Cimade

 

Projet de loi asile et immigration : une approche humaniste de l’accueil ?
La réponse par Gérard Sadik, responsable asile à La Cimade.

Projet de loi asile et immigration : une approche humaniste de l'accueil ? © La Cimade

Pour aller plus loin : lire le dossier de décryptage du projet de loi asile et immigration par La Cimade.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.