La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

296 Billets

2 Éditions

Billet de blog 11 déc. 2015

Les 10 cadeaux empoisonnés de Frontex

Journée internationale des droits humains- Les 10 cadeaux empoisonnés de Frontex pour son 10ème anniversaire. En cette journée internationale des droits humains, les organisations membres de la campagne Frontexit alertent les décideurs et l’opinion publique sur les dangers du renforcement de l’agence européenne Frontex.

La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nos organisations attirent l’attention sur 10 mesures à venir, véritables cadeaux empoisonnés, qui concourent à la violation des droits fondamentaux des personnes en migration, au détriment de leur accueil et de leur protection.
À l’heure où la peur domine les choix européens et où les mesures garantissant la « sécurité » des citoyens européens sont la priorité, l’Union européenne (UE) renchérit sur le tout sécuritaire en matière de politique migratoire, en déployant les moyens et les missions de l’agence Frontex, chargée du contrôle des frontières extérieures de l’UE.
Ces mesures incluent notamment un renforcement du rôle de Frontex en matière d’expulsions à partir des « centres de tri » et « HotSpots », une autonomie d’intervention accrue aux frontières européennes, une augmentation conséquente de son budget, un accès aux bases de données policières dans un objectif affiché de lutte contre le terrorisme, une collaboration accrue avec des pays qui ne respectent pas les droits humains...
Ces mesures font de Frontex une « super agence de contrôle »… incontrôlée et incontrôlable !
La société civile dénonce depuis 10 ans l’opacité de ses activités, le manque de contrôle du Parlement Européen et des parlements nationaux sur l’agence, l’impossibilité de contester une mesure prise par Frontex devant un organe indépendant. En empêchant les personnes en migration de quitter les pays de transit, en fermant l’accès au territoire européen, deux missions au cœur de ses activités, l’agence Frontex viole également certains droits fondamentaux, en particulier le droit d’asile et son impératif de non-refoulement, comme le droit de quitter tout pays.
Nos organisations sont convaincues que la mission de Frontex est incompatible avec le respect des droits fondamentaux, et donc avec les valeurs et normes européenne d’accueil et de protection des personnes en migration. L'Europe poursuit avec Frontex un entêtement sécuritaire fondé sur un fantasme d'invasion, renforçant ainsi le dangereux amalgame entre personnes migrantes et criminalité, voire terrorisme. Il est urgent de mettre un terme aux activités de l’agence et de reconsidérer radicalement la politique migratoire européenne pour garantir la solidarité et la paix.

L’Europe est en guerre contre un ennemi qu’elle s’invente
www.frontexit.org

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - L’inventaire (2/9)
Des manuscrits dont plusieurs inédits, son livret militaire, des lettres, des photos, des dessins, un dossier juif, tout ce que l’homme et l’écrivain Céline laisse chez lui avant de prendre la fuite le 17 juin 1944. Un inventaire fabuleux.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat