La Cimade dénonce le risque d’adoption du «Code de la honte»

L’examen en première lecture du projet de loi Asile et Immigration débute à l’Assemblée nationale ce lundi 16 avril 2018 en procédure accélérée. La Cimade s’oppose fermement à ce texte dangereux pour les personnes étrangères. Elle se mobilise dans 40 villes en France pour inviter notamment les député·e·s de La République En Marche à refuser d’adopter le texte, véritable « Code de la honte ».

Marseille, Rennes, Clermont-Ferrand, Toulouse, Nantes, Strasbourg, Dijon, Montpellier, Rouen, Gap, Orléans, Colmar, Aurillac, Charleville-Mézières, etc.
Dans 40 villes, les militant·e·s de La Cimade se sont rendue·e·s dans la matinée du 16 avril, devant les permanences des député·e·s LREM pour leur remettre un Code de la honte et les inviter à ne pas l’adopter. Ce Code reprend 15 panneaux routiers détournés qui déclinent les principales dispositions de la loi.
À Paris, c’est l’Assemblée nationale et le siège de LREM qui sont ciblés par l’action de mobilisation menée par La Cimade.

Les débats et le travail en commission des lois n’ont apporté aucun changement significatif au projet de loi présenté par Gérard Collomb. Toutes les mesures attentatoires aux droits fondamentaux des personnes étrangères ont été maintenues, très faiblement atténuées, voire pour certaines renforcées.

Hormis de rares mesures de protection favorables, le projet de loi qui est donc soumis à l’Assemblée nationale à partir de ce 16 avril va consacrer un très net recul des droits et va dégrader de façon considérable la situation d’un grand nombre de personnes étrangères. Essentiellement répressif, il vise à contrôler, sanctionner, enfermer, expulser et bannir davantage les personnes étrangères, et à proposer un droit d’asile au rabais.

La Cimade demande aux député·e·s de ne pas adopter la loi en l’état et de repenser les politiques migratoires dans leur ensemble pour construire une société solidaire des personnes migrantes et réfugiées.

Pour aller plus loin
Télécharger le code de la honte
Lire le décryptage du projet de loi
Tout comprendre sur le projet de loi en vidéos

Partout en France, la colère monte contre le code de la honte

201804-codedelahonte-toulouse
201804-codedelahonte-paris-an

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.