La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

302 Billets

2 Éditions

Billet de blog 18 nov. 2020

La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

Stop aux droits bafoués des enfants exilé·e·s!

Le 20 novembre marque l’anniversaire de la Convention internationale relative aux droits de l’enfant (CIDE). Plus de 30 années ont passé et chaque jour les politiques migratoires menées à l’échelle française et européenne bafouent les droits les plus élémentaires de milliers d’enfants vivant en France.

La Cimade
Association de solidarité active avec les migrants
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La France s’est engagée à travers la Convention internationale des droits de l’enfant et de nombreux textes français et européens à protéger et offrir une vie digne à tous les enfants vivant sur son territoire, quelle que soit leur nationalité ou la nationalité de leurs parents.

Vivre en famille, avoir un toit, obtenir un document d’état civil, être scolarisé∙e, soigné∙e ou encore protégé·e en cas de violence est pourtant loin d’être une réalité pour chaque enfant. A fortiori si il ou elle est isolé·e ou si ses parents n’ont pas les bons papiers au bon moment.

La stigmatisation, les amalgames et la montée récente de propos xénophobes à l’égard des enfants étrangers sont inquiétants. Les mineur·e·s isolé·e·s étranger·e·s sont des enfants particulièrement vulnérables et fragilisé·e·s qui ont droit à une protection, quelle que soit leur nationalité. La France doit agir de manière responsable pour garantir la protection à laquelle ces enfants ont droit.

En 2020, de nombreux enfants sont encore laissé·e·s pour compte dans la rue, malgré leur vulnérabilité, leur âge et leur isolement. Les données statistiques, les études qualitatives et quantitatives sur les enfants étrangers -et notamment les mineur·e·s isolé·e·s- demeurent incertaines voire contradictoires. A La Cimade, dans nos lieux d’accueil, nous recevons beaucoup d’enfants qui n’arrivent pas à être reçu·e·s pour demander une protection, des jeunes qui ne sont pas reconnu·e·s comme des mineur·e·s à protéger ou encore des enfants confié·e·s à l’aide sociale à l’enfance vivant en hôtel, sans suivi éducatif, peu scolarisé·e·s et pas accompagné·e·s dans leur projet personnel et professionnel.

En 2020, pour des milliers d’enfants encore, la situation administrative de leurs parents peut avoir des conséquences dramatiques les privant de droits fondamentaux (hébergement, santé, scolarisation etc.). De nombreux enfants ont fait l’objet de refoulement aux frontières notamment avec l’Italie, les empêchant d’être protégé·e·s et mis·e·s à l’abri en France. Et que dire des enfants enfermés dans des centres de rétention et en zones d’attente ?

La nouvelle vidéo de la Cimade « Enfants et politiques migratoires » explique toutes ces situations vécues par les enfants et pourquoi il est absolument nécessaire de respecter la Convention internationale des droits de l’enfant. La Cimade a d’ailleurs décidé de lancer sa campagne sur la défense des droits de l’enfant afin de sensibiliser le grand public au contexte actuel. La vidéo de la campagne a pour but de mettre en avant l’injustice vécue par les enfants étranger·e·s.

Ce 20 novembre 2020, La Cimade dit stop à ces violations et ces discriminations ! Les enfants exilé·e·s doivent pouvoir vivre dignement et être protégé·e·s en France.

Pour aller plus loin :

Voir le petit guide « Protéger les enfants et leurs droits »

Voir la vidéo faite par Amnesty International France et le rapport de la CAFI, sur les violations des droits des mineur·e·s aux frontières internes

Voir le Rapport national de la rétention en 2019, 20 sept 2020

" Enfants et politiques migratoires " © La Cimade

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexistes et sexuelles
Ce que deviennent 100 affaires révélées depuis #MeToo
Que sont devenues les révélations en avalanche dans les médias français depuis #MeToo, en 2017 ? Ont-elles été judiciarisées ? Quelles en ont été les conséquences ? Mediapart a décortiqué 100 dossiers parmi les plus retentissants.
par Lénaïg Bredoux, Donatien Huet et Marine Turchi
Journal — Violences sexistes et sexuelles
Deux magistrats sur #MeToo : « C’est un moment historique, il ne faut pas le rater »
Mediapart s’est entretenu avec un tandem qui a multiplié les innovations dans la lutte contre les violences faites aux femmes. Pour Gwenola Joly-Coz, première présidente de la cour d’appel de Poitiers, et Éric Corbaux, procureur général, l’institution judiciaire a besoin de plus de moyens.
par Marine Turchi
Journal — Asie et Océanie
En Chine, la politique « zéro Covid » est de plus en plus contestée
Des chiffres de contamination record en Chine poussent les autorités à décréter de nouveau des mesures de confinement un peu partout dans le pays. Ce qui entraîne des réactions de plus en plus vives, y compris des émeutes, comme récemment dans la plus grosse usine d’iPhone au monde dans le centre du pays.
par François Bougon
Journal
Les frappes aériennes russes contre les infrastructures : des crimes sans châtiment ?
Depuis le 24 février et l’invasion de l’Ukraine, les opérations aériennes russes interrogeaient les spécialistes par leur faible volume et leur apparente retenue. Mais depuis le 10 octobre, les choses ont brutalement changé. Quels sont les objectifs de l’armée russe et dans quelle mesure ces attaques constituent-elles des crimes contre l’humanité ? Une chronique de Cédric Mas, historien militaire.
par Cédric Mas

La sélection du Club

Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme ? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·es, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
Voilà ce qu’il va se passer avec vos achats du Black Friday
Vendredi, c’est le Black Friday, et vous allez être tenté d’acheter de nouveaux vêtements. Et on vous comprend : c’est difficile de résister à ce t-shirt bon marché qui vous fait de l'œil et qui est soudainement à - 70%. Avant de faire quelque chose que vous allez sûrement regretter, on doit vous dire ce qui risque de se passer avec votre t-shirt.
par StopFastFashion
Billet de blog
De quoi avons-nous vraiment besoin ?
[Rediffusion] Le choix de redéfinir collectivement ce dont nous avons besoin doit être au centre des débats à venir si l'on veut réussir la bifurcation sociale et écologique de nos sociétés, ce qui est à la fois urgent et incontournable.
par Eric Berr
Billet de blog
Publicité : l'industrialisation de la manipulation
On lit souvent que la pub « nous manipule », mais qu'est-ce que ça veut dire ? Le débat à ce sujet se réduit souvent à l'alternative entre liberté absolue ou déterminisme fatal. À la veille du Black Friday, un évènement reposant entièrement sur la pub pour exister, il faut analyser en détail les techniques de discours manipulatoire, leurs usages en publicité et leurs effets sociaux.
par Résistance Agression Pub