Ce mercredi, Mediapart Live sous le signe de la révolution #MeToo

Le 11 juillet, notre émission sera consacrée à la libération de la parole sur les violences faites aux femmes. Comment les médias enquêtent-ils, que se passe-t-il pour les victimes après les révélations, quels milieux ont été touchés ? Nos invitées échangeront sur ces questions tout au long d'une soirée spéciale.

Mercredi dernier, notre émission était entièrement consacrée à la cause animale. De nombreux plateaux ont rythmé la soirée, permettant un dialogue autour de plusieurs aspects : la question du végétarisme (ici et ), les stratégies de défense de la cause, les enjeux éthiques et juridiques du traitement accordé aux animaux, et l'inscription de ces luttes dans l'Histoire

Ce mercredi, retrouvez le dernier Mediapart Live de la saison, avant les congés d'été et notre retour en septembre. C'est une nouvelle émission spéciale qui vous attend, autour de la révolution #MeToo. Phénomène majeur de l'année écoulée, elle a particulièrement mobilisé notre journal, comme en témoignent nos nombreuses enquêtes sur les violences faites aux femmes, dans des milieux très différents (lire ici, ou encore ). 

Pour en parler, nous recevrons des victimes, des associatives, des journalistes et des chercheuses. Rendez-vous dès 19 heures, mercredi 11 juillet.  

picto-mediapartlive

 

19 heures. De l'affaire Weinstein aux révélations sur Luc Besson 

Avec : 

- Carine Durrieu-Diebolt, avocate, qui défend majoritairement des victimes de violences sexuelles ; 

- Mathieu Magnaudeix, correspondant de Mediapart aux États-Unis ;

- Marine Turchi, journaliste à Mediapart.

À lire sur Mediapart : « Le scandale Weinstein bouscule Hollywood et… Washington », par Philippe Coste ; « Violences sexuelles: aux Etats-Unis, un "torrent" de révélations » par Mathieu Magnaudeix ; « Catherine Deneuve, #MeToo et les "baisers volés" », par Mathieu Magnaudeix. 

 

20 heures. Violences sexuelles : parler, et après ?

Avec : 

- Karine Guigue, agente de la mairie de Vincennes, ex-policière municipale ;

- Florence Pik, syndicaliste, membre du collectif Femmes-mixité de la CGT Ville de Paris ;

- Astrid de Villaines, journaliste politique, actuellement au Monde.

À lire sur Mediapart : « Violences sexuelles: les médias concernés peinent à réagir » par Louise Fessard ; « Violences et agissements sexistes: l’affaire que la CGT a étouffée » par Mathilde Goanec et Dan Israel ; « L’ex-chef de la police municipale de Vincennes condamné pour agression sexuelle » par Marine Turchi. 

 

21 heures. La réception de #MeToo dans les milieux musulmans

Un entretien de Louise Fessard avec Fatima Khemilat, chercheuse en science politique, doctorante à Sciences-Po Aix et chargée d’enseignement à l’université de Paris-Est-Créteil (lire sa tribune dans Le Monde). 

À lire sur Mediapart : « Parmi les musulmans, les appels à libérer Ramadan divisent », par Louise Fessard. 

 

21 h 15. Comment enquêter sur les affaires de violences sexuelles

Avec : 

- Aida Alami, journaliste, contributrice au New York Times ;

- Marilyn Baldeck, déléguée générale de l'AVFT ;

- Lenaïg Bredoux, journaliste à Mediapart.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.