Un été en séries sur Mediapart

Pour s’évader au calme, au bord de l’eau ou à l’heure d’une sieste à l’ombre, Mediapart vous propose tout l’été un grand bol d’air frais avec une avalanche de reportages à l’étranger, de séries littéraires, d’enquêtes historiques ou internationales, de reportages photos…

Rassurez-vous, la rédaction de Mediapart ne part pas (toute en même temps) en vacances, et votre journal en ligne continuera de vous tenir informés de l’actualité nationale, politique et sociale, de mener ses enquêtes d’intérêt public et de raconter la marche instable du monde comme de l’économie. Mais à tous ceux qui souhaitent s’ouvrir l’esprit, nous proposons en outre cet été, dès ce samedi 14 juillet, tout autre chose. Voici le menu (dans l’ordre de leur publication) de nos grands reportages et enquêtes estivales :

  • La longue marche féministe du football

En cinq volets, Mickaël Correia nous a déjà raconté, dès ce début d'été et en marge de la Coupe du monde de football en France, l'épopée du droit des femmes à jouer au foot, un combat, encore inachevé, de l’Angleterre victorienne aux revendications militantes du XXIe siècle.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • L'Histoire mondiale de la France mise en examen

Du 8 au 18 juillet, Mediapart et la Revue du Crieur vous proposent, chaque jour, de revenir sur les controverses autour de l’Histoire mondiale de la France (Seuil), en compagnie des auteur.e.s de ce projet collectif et de Patrick Boucheron, professeur au Collège de France. Mediapart diffusera les vidéos de ces huit débats, enregistrés lors du festival d'Avignon.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • Que reste-t-il des jolies colonies de vacances ?

En cinquante ans, le nombre de jeunes partant en colonie de vacances a drastiquement baissé. Les séjours sont de plus en plus courts, chers, et les publics de moins en moins mélangés. L'évolution de ces vacances organisées en dit long sur la façon dont la société française voit sa jeunesse.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • Theodor Plievier, un écrivain dans l’Europe barbare

Il est aujourd’hui oublié. Mort en 1955, le romancier allemand fut l’un des témoins les plus passionnés et passionnants du demi-siècle qui vit l’Europe se perdre dans l’horreur de deux guerres mondiales et de la barbarie nazie. Retour sur ce parcours exceptionnel d’un jeune anarchiste qui, devenu cible des nazis, fuit en URSS et va devoir travailler avec l’Armée rouge avant de passer à l’Ouest.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • Les Wayana, «oubliés de la République »

Ils sont au nombre d'un millier à vivre dans le grand sud guyanais. Dans la région du « haut-Maroni », on compte cinq villages principaux et quelques hameaux. Les Amérindiens de cette zone (majoritairement des Wayana, ainsi que des Teko. des Apalaï et des Tiriyo) voient leur territoire sous-doté, et leurs revendications sont peu relayées politiquement, alors que leur système de vie, rural, forestier, culturel et collectif est en rupture avec le reste de Guyane, de la France et de l'Europe.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • L'histoire vraie des fausses citations

Pauvre Cambronne, qui n’a jamais écrit que la garde préférerait mourir que de se rendre. Pauvre Marie-Antoinette, qui n’a jamais jeté aux Parisiens affamés le dédaigneux « Qu’ils mangent de la brioche ! » qu’on lui attribue. Pauvre Churchill et pauvre Gandhi, à qui on attribue les trois quarts des grandes phrases historiques du siècle passé sans jamais trop se soucier de les sourcer. Si elle n’est pas propre au Web, la manie d’attribuer au premier grand personnage venu une formule frappante ou bien tournée y a trouvé un effet démultiplicateur. Et tant pis si son auteur supposé ne l’a jamais dite, écrite ou même pensée. En huit épisodes, l'historien Jean-Christophe Piot dresse un premier inventaire.

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • Cameroun, de l’indépendance à la dépendance : retour sur une décolonisation ratée

Le Cameroun est souvent décrit comme représentant l’Afrique en miniature. Pour autant, la direction que le pays a prise depuis son indépendance en 1962 le positionne à rebours de nombreux autres pays d’Afrique : pas de démocratie, un État dysfonctionnel, des ressources naturelles dilapidées, une unité entre francophones et anglophones qui se désagrège…

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • La saga du Nutella

Face à cet objet d’importance politique et géopolitique, il y a ceux qui se grillent en voulant l'attaquer (comme Ségolène Royal, qui a dû demander pardon) et ceux qui s'en servent pour leur com' (comme Matteo Salvini). Le Nutella parle à tout le monde, surtout aux Français, ses plus gros consommateurs, et on se souvient des émeutes déclenchées début 2018 quand Intermarché a vendu le Nutella à –70 %. De la récolte de noisettes dans des conditions très contestables jusqu'au combat des agriculteurs contre l'usage de l'huile de palme, le Nutella dit beaucoup de l'économie agro-alimentaire actuelle et de ses dérives.

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • Fin de règne pour le roi des forains

Lorsqu’il a lancé l’idée, sur un coup de colère, on a cru qu’il blaguait. Mais non. À 79 ans, le roi des forains Marcel Campion sera candidat à la mairie de Paris aux municipales de 2020 contre son ennemie Anne Hidalgo. Une dernière provocation en guise de vengeance contre une maire qui, contrairement à ses prédécesseurs pendant des décennies, ne lui a pas laissé table ouverte à Paris pour ses manèges, sa grande roue et ses marchés de Noël.

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • Marseille, pollutions tous azimuts

Du port et des ferries qui impactent ses quartiers nord à la difficulté concrète de vivre à Fos-sur-Mer, en passant par l'aboutissement d'un projet d'autoroute urbaine imaginé en 1993, voyages en images dans la cité phocéenne, qui n'en peut plus de sa pollution protéiforme…

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • La gauche en débats

Les européennes ont relancé les débats sur l'avenir de la gauche, des gauches, et de l'écologie. Dispersées, elles échouent. Mais ensemble, elles ne sont ni homogènes ni forcément cohérentes. Quels sont les clivages de fond et quelles sont les postures ? Comment renouer avec les classes populaires ? Que reste-t-il de la social-démocratie ? L'écologie a-t-elle tout changé ? Voici quelques-unes des discussions à découvrir cet été, sous la forme d'entretiens croisés entre deux acteurs politiques.

Vous pouvez retrouver cette série ici

  • 30 ans après la chute du Mur

Allemagne de l'Est, troisième vague de démocratisation, voie chinoise, Europe… Que reste-t-il du socialisme démocratique ? Il vit encore et continue de se réinventer jusqu'au cœur de la bête capitaliste aux États-Unis.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

  • Au détour des livres

Retrouvez notre série rassemblant des chroniques sur des livres – fiction, essai, bédé, poésie, etc. – qui ont inspiré l’équipe de Mediapart en 2019.

Vous pouvez retrouver cette série ici

cre-a6-ete19

Bon été et bonnes lectures. Vous pouvez profiter de notre offre spéciale d’abonnement : cet été, 1 euro pour trois mois de lecture pour découvrir Mediapart ! Pour vous abonner, cliquez ici.

Vous pouvez également faire découvrir Mediapart et parrainer un ami ou un proche : cliquez ici.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.