Reportages et grands récits : un été en séries

Durant la saison estivale, Mediapart ne fait pas relâche et vous propose plusieurs séries d’été, mêlant grands reportages à l’étranger et en France, séries littéraires, enquêtes historiques ou internationales… Histoire de se reposer les yeux ouverts sur le monde.

Rassurez-vous, la rédaction de Mediapart ne part pas (toute en même temps) en vacances, et votre journal en ligne continuera de vous tenir informé·s de l’actualité nationale, politique, sanitaire, écologique et sociale, de mener ses enquêtes d’intérêt public et de raconter la marche instable du monde comme de l’économie. Mais à toutes celles et tous ceux qui souhaitent s’ouvrir l’esprit, nous proposons en outre cet été, dès ce samedi 10 juillet, tout autre chose, pour bronzer conscient·e et rester inspiré·e à l’heure de l’apéro.

Voici le menu de nos grands reportages et enquêtes estivales :

L’affaire « Légendes », crimes et délires

Des militaires de la DGSE, des anciens de la DGSI, des francs-maçons cupides, des chefs d’entreprise sans scrupule, des crimes odieux… L’affaire « Légendes » est probablement le faits divers le plus incroyable de ce début de siècle. Mediapart a choisi de mettre en scène cette histoire sur la longueur d’une série d’articles pour la restituer dans son ampleur, son entièreté.

20210710-img-affaire-legendes-1-1

Au moment où le gouvernement envisage de déléguer de plus en plus des moyens régaliens de l’État aux sociétés de sécurité privée, l’affaire « Légendes » illustre les dangers d’une telle politique, ainsi que les dérives d’un capitalisme sans foi ni loi : maintenant, pour éliminer la concurrence, on la tue.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

Turquie : la bascule du putsch manqué

Le coup d’État manqué contre le président Recep Tayyip Erdogan, le 15 juillet 2016, a profondément bouleversé la structure étatique et les libertés publiques en Turquie. Enlèvements, torture et intimidation ont rythmé la vie du pays. Depuis cinq ans, la traque des réseaux gülénistes (et de leurs sources de financement) contribue à diviser le pays, tandis que la corruption et les pratiques de chantage s’amplifient, et alors que l’armée a été fortement reprise en main. Une série d’enquêtes et de reportages sur une démocratie au bord du gouffre.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

Au bout de la nuit

La réinstallation d’un couvre-feu en France nous a obligés collectivement à nous reposer la question des liens que nous entretenions avec la nuit : son monde, son obscurité, sa durée, ses usages, ses formes… Dans une époque où la nuit semblait s’effacer sous les coups de boutoir d’un capitalisme fonctionnant 24h/24 et de pratiques énergétiques qui ne laissaient plus s’installer l’obscurité, l’interdiction de la pratiquer a refait surgir des manques, des besoins, des rêves qui ne s’installent que dans l’épaisseur de la nuit, aujourd’hui menacée économiquement, politiquement et intimement.

Vous pouvez retrouver cette série ici.

Persistance de l’économie coloniale

À quoi et à qui peuvent bien servir ceux qu’on appelle parfois « les confettis de l’empire » ? Répartis sur deux océans, dans les deux hémisphères, les départements d’outre-mer (Martinique, Guadeloupe, Guyane, La Réunion, Mayotte) sont réputés à la fois « coûter cher » à la France, demeurer depuis toujours « sous perfusion », voire « dans l’assistanat », et constituer des poches de « sous-développement » archaïques. Vie chère, coma circulatoire, gestion chaotique de services essentiels, chlordécone, « octroi de mer »… Décryptage de l’économie coloniale telle qu’elle survit au XXIe siècle en France.

capture-d-e-cran-2021-07-09-a-18-36-02

Vous pouvez retrouver cette série ici.

Larzac, 50 ans de lutte et d’invention

À travers une série de reportages sur le plateau du Larzac, retour sur l’histoire de la lutte contre l’extension du camp militaire qui démarra au printemps 1971. À la rencontre de ceux qui rendent le causse vivant aujourd’hui : son éternelle confrontation avec l’armée, l’invention d’une gestion collective, avec un rapport très original au foncier, l’arrivée d’une nouvelle génération paysanne... Encore aujourd’hui, le Larzac attire beaucoup de monde, et le plateau est bien plus peuplé qu’au temps des premières luttes.

Brassens pris aux mots

Georges Brassens fut à la fois le dernier de nos trouvères, un libertaire moraliste, un pacifiste patenté au point d’en vouloir à la Résistance qui le renvoyait à son individualisme pas très glorieux pendant l’occupation, un sexiste subtil ou un misogyne massif.

À partir de ses chansons, entre explication de texte et explication de gravure, cette série entend tirer tonton Georges par la langue et montrer que les paroles engagent  même contre l’engagement ! – à rebours de ce qu’affirmait le bonhomme Brassens : « Pour moi, une chanson, c’est une chose qui fait que n’importe qui, à un moment, se lève et se met à chanter pour une oreille quelconque, sans trop d’artifice. » En cette année du centenaire de sa naissance (il vit le jour le 22 octobre 1921), Mediapart lance un défi à ce poète foisonnant, populaire et complexe : « J’ai rendez-vous avec vous »...

Penser l’Amazonie

Comment l’absence de grande idée ou d’imaginaire collectif sur la région nourrit les logiques de destruction de l’Amazonie. Reportage dans une zone longtemps considérée comme un grand rien, oubliée par l’État et destinée aux oubliés du Brésil. Au point d’être devenue une source d’inquiétude pour les militaires pendant la dictature. Face à l’immensité de la forêt, la prédation environnementale se justifie d’autant plus facilement qu’il y a un manque d’alternatives présentées sur le terrain et que l’État continue d’en être absent.

capture-d-e-cran-2021-07-09-a-17-00-20

Vous pouvez retrouver cette série ici.

Cameroun : dans les coulisses de la corruption

Le Cameroun est l’un des pays les plus corrompus du monde, selon divers classements internationaux. Racket, pots-de-vin, détournements de fonds publics se retrouvent dans tous les secteurs. Des raisons historiques, économiques et politiques sont à l’origine de ce phénomène, qui a provoqué l’emprisonnement de nombreux anciens ministres accusés de détournement de fonds, à l’issue d’opérations « mains propres » souvent teintées de motivations politiques. Et si la corruption freine le développement du pays, elle bénéficie à quelques acteurs, dont des entreprises étrangères.

Géopolitique de l’assiette

Les plats ou les boissons n’alimentent pas seulement les êtres humains, ils nourrissent aussi les passions nationalistes. De l’ananas, devenu le symbole de la résistance taïwanaise face à Pékin, au pisco, une eau de vie revendiquée à la fois par le Chili et le Pérou, en passant par le couscous, qui rassemble deux pays rivaux, l’Algérie et le Maroc, les relations diplomatiques entre pays peuvent finalement passer également par les goûts et les saveurs.

Kylian avant Mbappé, derniers pas à Bondy

Parmi les souvenirs qui ont marqué la carrière de Kylian Mbappé, il y a évidemment le titre de champion du monde en 2018, la finale de Ligue des champions en 2020… et la saison avec les moins de 15 ans de l’AS Bondy en 2013. À l’époque, l’attaquant est la star d’une équipe qui se bat pour éviter la relégation dans la division inférieure. Entouré de ses copains, il savoure une saison dont il sait qu’elle est la dernière.

capture-d-e-cran-2021-07-09-a-20-53-16

À la fin de l'année, un choix l’attend : le Real Madrid, le PSG, Monaco et tant d’autres lui tendent les bras. Ses coéquipiers de Bondy, eux, continueront leur petite vie… souvent loin du foot. 

Le « Fab four » du Danube

« Nos voix ne peuvent être tues plus longtemps, ni chez nous, ni en Europe. Si l’un de nous est réduit au silence, les autres élèveront la voix pour lui. » Décembre 2019, Budapest : les quatre maires de Prague, Budapest, Varsovie et Bratislava scellent une alliance inattendue : le « pacte des villes libres ». Ces quadras nés de l’autre côté du rideau de fer et biberonnés au turbo-capitalisme, mâtiné d’intégration européenne, savent que l’union fait la force. 

S’ils viennent de partis différents, les quatre maires professent les mêmes idées. Des valeurs qui vont à contre-courant du nationalisme, du conservatisme ou du rejet des migrants professés par l’autocrate Viktor Orbán, le populiste Zeman en Tchéquie ou le parti Droit et justice (PIS) en Pologne. Rencontre en leur mairie avec les quatre mousquetaires progressistes de l’Europe centrale.

Irlande : le chemin de croix des femmes

Depuis les années 1990, enquêtes et rapports se succèdent pour lever le voile sur les chapitres les plus noirs de l’histoire irlandaise : les abus faits aux femmes et aux enfants. Alors que le pays vient à peine de légaliser l’avortement et a encore un long chemin à parcourir en termes d’égalité, les deux derniers scandales d’envergure du XXe siècle, qui ont profondément marqué l’opinion publique, n’empêchent pas l’Irlande de continuer à maltraiter ses femmes.

Entre le scandale Cervical Check (des faux négatifs lors de frottis qui ont causé la mort de plusieurs femmes), des pratiques obstétriques douteuses et la difficulté à accéder à l’avortement, le pays a encore beaucoup à faire.

Palombaggia, coquillages et exactions

La plage de sable blanc, surmontée de maquis parsemés de rochers rouges, s’étire doucement le long d’une baie à l’eau turquoise : Palombaggia, l’une des belles baies de Corse, sinon la plus belle. Et donc objet de tous les désirs, de toutes les jalousies. Construction de villa, extorsion de fonds, zone inconstructible non respectée, occupation illicite du domaine public maritime : l’été, la plage n’est pas partout de tout repos. 

capture-d-e-cran-2021-07-09-a-21-35-16

Saint-Nicaise : épopée d’un quartier prolétarien

Du Moyen Âge au XXIe siècle, le quartier Saint-Nicaise à Rouen, quartier ouvrier dès sa création, a contribué, par une succession de coups de force et d’audaces collectives vécus à la fois comme une défense de la dignité du travail et un plein engagement dans la vie de la cité, à l’affirmation d’une conscience de classe, dans un jeu stimulant tantôt d’anticipation, tantôt de réinvention de la geste sociale nationale.

Actualité judiciaire de la mafia new-yorkaise

En rassemblant les dernières mises en accusation qui ont visé les cinq clans de Brooklyn et New York, des actes publics aux États-Unis, on arrive à avoir une vue d’ensemble sur l’état de leur business. Aux Colombo le monde du jeu et des paris ; aux Lucchese les tabassages, les trafics de drogue et la corruption de marchés publics ; aux Gambino le « marché » du BTP new-yorkais ; aux Genovese l’extorsion de syndicats, notamment dans l’agroalimentaire ; aux Bonanno le blanchiment d’argent à travers de faux contrats de consultants.

papier-2-massino

Les films de Scorsese n’inventent rient. Racket par millions, meurtres ou tentatives d’assassinat, trafics en tous genres… et toujours des réunions d’affaires dans une pizzeria, du Bronx en l’occurrence.

Le New Deal d’hier à aujourd’hui

Dans les années 1930, la Grande Dépression provoquait un cataclysme social. Aux États-Unis, Roosevelt et les démocrates ont proposé une réponse, le « New Deal », dont l’héritage et l’esprit sont mobilisés près d’un siècle plus tard. Face à l’urgence écologique, à la pénurie d’emplois et à l’envolée des inégalités, différentes versions d’un « Green New Deal » sont proposées de part et d’autre de l’Atlantique. Récit et questionnement de la pertinence d’une formule qui rallie de plus en plus de forces à gauche. 

Frictions pyrénéennes

Si les Pyrénées ne sont pas aujourd’hui le lieu de passage le plus emprunté par les migrants venus du Sud, elles demeurent cet espace tampon entre l’Espagne à touche-touche avec l’Afrique et la France ouvrant les routes de l’Europe du Nord. Cette dimension transfrontalière enrichit l’histoire de ce massif que les Vascons et les Arabes appelaient déjà « la montagne des ports », à l’époque arabo-andalouse.

capture-d-e-cran-2021-07-09-a-17-32-09

De la « fiancée du Maure » aux harkis parqués à Rivesaltes, des maquis antifascistes franco-espagnols aux retenus sans papiers du CRA d’Hendaye, des peuples se sont toujours réfugiés, croisés ou frottés dans les Pyrénées. Cela a souvent été rugueux, parfois tragique, toujours chargé d’espoir.

Un siècle et demi d’antivax

« Au pays de Pasteur. » Combien de fois n’a-t-on pas entendu cette expression pour déplorer l’hostilité d’une partie de la population à la vaccination contre le Covid-19 ? Mais, « au pays de Pasteur », précisément, l’instauration dans la première moitié du XXe siècle de vaccinations obligatoires a rencontré de fortes résistances.

À chaque nouvelle vaccination obligatoire, des oppositions se sont levées, exprimant souvent une hostilité au pouvoir en place plus qu’à la vaccination elle-même. Retour sur l’histoire du mouvement antivax, dont les convictions s’avèrent étonnamment stables à travers le temps. 

Afghanistan, les « années djihad »

Alors que les troupes américaines viennent de quitter l’Afghanistan et qu’approchent les 20 ans du 11-Septembre. La fin d’une époque, « les années djihad », pendant lesquelles s’est structurée Al-Qaïda. Comment, dans les montagnes peu hospitalières de l’Afghanistan, a pu se constituer le creuset du djihadisme moderne, qui se développe à présent en Afrique et ailleurs.

Quasiment tous les idéologues de ce djihad - en tout cas les quatre principaux - sont venus en Afghanistan. Quant à Al-Zarqaoui, fondateur de l’État islamique, il s’y est fâché avec Ben Laden.

Au détour des livres

Retrouvez notre série rassemblant des chroniques sur des livres parus ou réédités dans l’année écoulée – fiction, essai, BD, poésie, etc. – qui n’ont pas été jusqu’ici traités et ont inspiré l’équipe de Mediapart en 2021 (retrouvez notre sélection collective de l’an dernier).

Bon été et bonnes lectures !

*******

Cet été, abonnez-vous à partir de 1 € et profitez en plus de 3 mois offerts en optant pour le paiement par prélèvement SEPA. Pour vous abonner, cliquez ici. 

Déjà abonné·e ? Quiz, lectures exclusives, livres à gagner.. Découvrez vos avantages de l’été dans votre espace dédié, en cliquant ici.

Vous pouvez également faire découvrir Mediapart et parrainer un ami ou un proche : cliquez ici

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.