La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

537 Billets

29 Éditions

Billet de blog 11 janv. 2015

Mediapart, seuls nos lecteurs peuvent nous acheter!

Mediapart repart en campagne pour consolider son indépendance, en invitant un public encore plus large à nous rejoindre. Dans l’époque incertaine que nous vivons, la démocratie a besoin d’une presse qui aide à réfléchir en informant, plutôt que de médias qui attisent les peurs en inquiétant.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Mediapart repart en campagne pour consolider son indépendance, en invitant un public encore plus large à nous rejoindre. Dans l’époque incertaine que nous vivons, la démocratie a besoin d’une presse qui aide à réfléchir en informant, plutôt que de médias qui attisent les peurs en inquiétant.

Depuis bientôt sept ans d’existence, Mediapart s’est fait connaître par ses informations originales, inédites ou exclusives. Mais ce qui ne se sait pas encore assez, c’est que ce journal numérique sans équivalent, totalement participatif, est aussi une exception économique dans la presse française. Ni publicité, ni subventions, ni mécènes : nous ne vivons que de votre soutien, et nous n'avons pas augmenté nos tarifs qui, à la différence du reste de la presse, sont inchangés depuis notre création, en 2008. 

Journal quotidien, sept jours sur sept avec trois éditions journalières, Mediapart est dirigé par les journalistes qui l’ont fondé. Son capital est majoritairement contrôlé par ses fondateurs, ses salariés et ses amis, dans un pôle d’indépendance qui exclut tout risque de conflit d’intérêts et toute soumission à des pressions extérieures. Il ne vit que des abonnements de ses lecteurs, sa seule recette. Lesquels abonnés individuels sont aujourd’hui plus de 105 000.

Cette indépendance radicale en fait un cas à part dans sa catégorie, la presse quotidienne nationale d’information politique et générale. Elle fonde la culture professionnelle de sa rédaction et l’ambition entrepreneuriale de toute son équipe : un journal de journalistes, une aventure éditoriale et économique destinée à démontrer que notre travail d’information peut rencontrer la confiance du public, créer de la valeur et servir la société.

Notre ambition d’ici notre dixième anniversaire, en 2018, est de rendre définitive cette indépendance, en construisant le cadre juridique qui la stabilise au-delà de la présence momentanée au capital de nos quatre fondateurs (François Bonnet, Laurent Mauduit, Edwy Plenel, Marie-Hélène Smiéjan). Autrement dit, de façon que ce soient l’équipe, les lecteurs et les amis de Mediapart qui la garantissent durablement. Pour réussir ce pari, il nous faut avoir les coudées franches : l’indépendance financière est la meilleure garantie de l’indépendance éditoriale. Plus Mediapart aura d’abonnés, plus cette ambition sera à notre portée.

Mais il ne s'agit pas que de nous. Car l’exemple de Mediapart est utile au bien public : à la démocratie, qui a besoin d’une presse vivante et pluraliste, sans dépendance de l’argent public ni soumission à des industriels privés, sans aveuglements partisans ni divertissements racoleurs ; aux journalistes, à tous les journalistes qui, là où ils travaillent, se battent pour faire respecter leurs droits et qui, dans cette bataille, ont besoin de points d’appui et de lieux de référence ; aux lecteurs évidemment qui, doutant à juste titre de l’indépendance des médias, sont à la recherche d’une presse libre qui, de plus, par son souci participatif, donne libre champ à l’expression de leur liberté d’opinion.

À l’heure où la presse traditionnelle vit une crise historique qui met en péril sa vitalité informative et sa liberté entrepreneuriale, Mediapart ouvre une voie inédite, fondée sur l’audace de son modèle économique et sur l’exigence de son modèle éditorial. Accompagner cette aventure, rejoindre la communauté de ses abonnés, c’est donc participer à l’invention démocratique et professionnelle d’une nouvelle presse, celle de l’ère numérique.

« À qui appartient votre journal ? » C’est cette ambition qu’exprime la réponse finale à la question posée par la campagne d’information de Mediapart menée en ce début d’année 2015 sur Internet après l’avoir été, l’an passé, à la télévision : « Mediapart, seuls nos lecteurs peuvent nous acheter. »

Façon de dire que nous n’avons qu’un seul maître, le citoyen auquel nous devons des informations d’intérêt public afin qu’il soit libre et autonome, délivré des propagandes et des rumeurs, des manipulations et des mensonges. 

L'indépendance est utile, l'indépendance a un prixAbonnez-vous à Mediapart en bénéficiant de l'offre spéciale : un euro le premier mois d'abonnement.

© Mediapart

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal — États-Unis
Dans le Missouri, l’avortement a déjà presque disparu
En juin prochain, la Cour suprême des États-Unis abrogera probablement l’arrêt « Roe v. Wade », qui a fait de l’accès à l’IVG un droit constitutionnel. Mais dans le Missouri, État conservateur du Midwest, cela fait des années que les interruptions volontaires de grossesse se réduisent à peau de chagrin.
par Alexis Buisson
Journal — Violences conjugales
Johnny Depp/Amber Heard : un risque que les procès en diffamation sapent #MeToo
Le procès en diffamation qui oppose depuis plusieurs semaines Johnny Depp à son ex-épouse, l’actrice Amber Heard, ne cesse de susciter le malaise. Outre le côté spectacle, la diffamation apparaît ici détournée de son objectif premier. Au risque de bâillonner de potentielles victimes dans d’autres affaires. 
par Patricia Neves
Journal — International
« Sauver l’Amérique », huit ans dans les pas de ceux qui prêchent l’intolérance
Qui sont ces prédicateurs qui tentent d’imposer leur radicalisation religieuse aux États-Unis ? Qui parviennent, alors qu’une majorité d’Américains soutiennent l’IVG, à guider le bras de la Cour suprême dans un projet de décision très défavorable au droit constitutionnel à l’avortement ? Thomas Haley a suivi l’un d’entre eux, filmant ses prêches, ses actions, sa vie de famille. Glaçant.
par Thomas Haley

La sélection du Club

Billet de blog
Reculer les limites écologiques de la croissance… ou celles du déni ?
« À partir d’un exemple, vous montrerez que l’innovation peut aider à reculer les limites écologiques de la croissance ». L' Atécopol et Enseignant·es pour la planète analysent ce sujet du bac SES, qui montre l’inadéquation de l’enseignement des crises environnementales, et les biais de programmes empêchant de penser la sobriété et la sortie d’un modèle croissantiste et productiviste.
par Atelier d'Ecologie Politique de Toulouse
Billet d’édition
Pour une alimentation simple et saine sans agro-industrie
Depuis plusieurs décennies, les industries agro-alimentaires devenues des multinationales qui se placent au-dessus des lois de chaque gouvernement, n’ont eu de cesse pour vendre leurs produits de lancer des campagnes de communication aux mensonges décomplexés au plus grand mépris de la santé et du bien-être de leurs consommateurs.
par Cédric Lépine
Billet de blog
L'effondrement de l'écologie de marché
Pourquoi ce hiatus entre la prise de conscience (trop lente mais réelle tout de même) de la nécessité d’une transformation écologique du modèle productif et consumériste et la perte de vitesse de l’écologie politique façon EELV ?
par jmharribey
Billet de blog
Rapport Meadows 9 : la crise annoncée des matières premières
La fabrication de nos objets « high tech » nécessite de plus en plus de ressources minières rares, qu'il faudra extraire avec de moins en moins d'énergie disponible, comme nous l'a rappelé le précédent entretien avec Matthieu Auzanneau. Aujourd'hui, c'est Philippe Bihouix, un expert des questions minières, qui répond aux questions d'Audrey Boehly.
par Pierre Sassier