La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

539 Billets

29 Éditions

Billet de blog 13 juin 2013

En soutien au peuple grec. Rendez-vous ce soir au Théâtre du Châtelet

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Depuis le 11 juin, la Grèce est deve­nue une scandaleuse excep­tion culturelle en Europe : elle n’a plus de radios et de télé­vi­sions publiques. Les Grecs, déjà à genoux à cause de la crise financière, sont sidérés par la brutalité d’un tel acte qui leur rappelle l’époque de la dictature et se mobilisent largement. Une telle décision bafoue les traités européens qui font de l'existence d'un service public de l'audiovisuel un critère déterminant de la bonne santé démocratique d'un pays. Cette fermeture s'inscrit dans un processus de démantèlement du pays sous le coup des plans d'austérité imposés par l'Europe et la Troïka.

En solidarité avec le peuple grec, Mediapart organise cette soirée de soutien le mardi 18 juin à 20 heures, au Théâtre du Châtelet, à Paris.

Après un mot de bienvenue de Anne Hidalgo, première adjointe au maire de Paris, artistes, journalistes, intellectuels grecs et français viendront témoigner et défendre la nécessité d'un service public audiovisuel indépendant des pouvoirs : 

  • Thomais Papaïoannou, correspondante de l'ERT
  • Ariane Mnouchkine, Théâtre du Soleil 
  • Jean-Paul Philippot, président de l’Union européenne de radiodiffusion
  • Olivier Schrameck, président du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA)
  • Anne Dimitriadis, pour l'Appel des écrivains franco-grecs
  • Stathis Kouvélakis, chercheur, professeur en philosophie politique
  • Vicky Skoumbi, rédactrice en chef de la revue de la revue αληthεια (Athènes)
  • Panos Angelopoulos, Collectif de solidarité des Grecs à Paris
  • Sophie Zafari, pour le collectif français de l'Altersommet d'Athènes
  • Pierre Larrouturou, pour le Collectif Roosevelt2012

La soirée sera animée par Christophe Deloire, secrétaire général de Reporters sans frontières (RSF), et Edwy Plenel, pour Mediapart. Entourés de tous les partenaires de cet événement (L'Humanité, Marianne, Les Inrockuptibles, Regards, Politis, Témoignage Chrétien ainsi que les associations Attac et Roosevelt2012), ils lanceront un Appel citoyen pour l’Europe de la culture et de la liberté d'information.

Des musiciens grecs donneront un concert pour terminer la soirée : Katerina Fotinaki, compositrice chanteuse et musicienne, avec Stamos Semsis, premier alto de l’Orchestre national de l’ERT, et Orestis Kalabalikis, guitariste.

L'entrée est gratuite. Venez nombreux !

L'événement sera également retransmis en direct et en accès libre sur le site de Mediapart.

RSVP : invitations@mediapart.fr

Théâtre du Châtelet
1, place du Châtelet  
75001 Paris

Relire nos articles :

Quelques billets des abonnés de Mediapart :

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Assurances : les résultats s’envolent, pas les salaires
Depuis plusieurs mois, des mouvements sociaux agitent le monde des assurances où les négociations salariales sont tendues, au niveau des entreprises comme de la branche professionnelle. Les salariés réclament un juste partage des bénéfices, dans un secteur en bonne santé.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Le RN s’installe, LFI perd la partie
Les députés ont voté mercredi la répartition des postes de gouvernance de l’Assemblée nationale, offrant deux vice-présidences au parti de Marine Le Pen. Privée de la questure qu’elle convoitait, La France insoumise a dénoncé les « magouilles » de la majorité, qu’elle accuse d’avoir pactisé avec la droite et l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles