La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

531 Billets

29 Éditions

Billet de blog 14 avr. 2018

Entrevista con Emmanuel Macron: una emisión especial en Mediapart

Este domingo 15 de abril, Emmanuel Macron responde a las preguntas de Edwy Plenel y Jean-Jacques Bourdin, en el teatro nacional de Chaillot, en París. En esta ocasión, Mediapart propone una emisión especial a parir de las 19h. En el menú: el balance del primer año del quinquenio analizado por la redacción.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

Al final del primer año de su quinquenio, Emmanuel Macron responderá este domingo a las preguntas de Jean-Jacques Bourdin y Edwy Plenel. La entrevista será transmitida a través de nuestra web, BFM-TV y RMC. Como ya hemos explicado en este post (en francés), este dispositivo propuesto por el Elíseo fue cuestionado y discutido largamente entre nosotros. Elegimos aceptar esta ocasión para simplemente hacer nuestro trabajo: hacer preguntas, buscar respuestas, poner al Ejecutivo frente a sus contradicciones, hacerle reaccionar frente a la indignación que despierta su política.

El momento del primer examen de la Presidencia de Macron ha llegado. Ha pasado casi un año desde que fuera elegido presidente de la República. En vísperas de su victoria, el que todavía era solo un candidato vino a Mediapart para responder las preguntas de la redacción.

Por qué Mediapart respondió "sí" a la invitación de Emmanuel Macron. © Mediapart

Este domingo, a partir de las 20h35 horas, será de nuevo sometido durante dos horas a las preguntas del presidente de Mediapart, Edwy Plenel, junto al periodista Jean-Jacques Bourdin. Para no quedarnos únicamente con las palabras presidenciales y las de sus entrevistadores, nuestra emisión especial Mediapart Live dejará espacio, antes de la entrevista, a los periodistas de la redacción para hacer un balance del primer año de Macron en el poder. A continuación, nuestros invitados diseccionarán las respuestas del presidente de la República.

Esta entrevista responde a un compromiso de Emmanuel Macron. Todo comenzó el 5 de mayo de 2017, dos días antes de la segunda vuelta de las elecciones presidenciales en las que competía con Marine Le Pen. Emmanuel Macron respondió detenidamente a los periodistas de Mediapart en la propia redacción: desplegó sus argumentos electorales mientras dio explicaciones detalladas sobre el tipo de jefe del Estado que pretendía ser. Los hitos que planteó entonces para lo que denominó como una « nación de nueva creación » nos permiten a todos, un año después, evaluar la brecha entre las promesas y las acciones reales. Tras aquella entrevista, Macron prometió regresar a Mediapart si era elegido.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel