Depuis plusieurs mois, des lecteurs sont convaincus que nous avons un traitement délibérément hostile à La France insoumise, et complaisant vis-à-vis d'Emmanuel Macron.

Pourquoi Macron a-t-il été invité à deux reprises à nos soirées live et jamais Mélenchon ? Pourquoi Mediapart n'a-t-il pas appelé à voter pour quiconque au premier tour, et à battre Le Pen en votant Macron au second ? Pourquoi Mediapart n'a-t-il pas publié d'enquêtes explosives sur Macron l'empêchant de gagner ? Pourquoi Mediapart n'a-t-il pas toujours repris à son compte les chiffres des rassemblements de Mélenchon ? Mediapart est-il à la solde de la CIA ? Pourquoi Mediapart n'a-t-il pas fait d'excuses publiques à Jean-Luc Mélenchon après qu'un titre d'article lui a déplu ?

Mediapart censure-t-il tous les billets disant du bien de Jean-Luc Mélenchon, et promeut-il tous ceux qui en disent du mal ? Mediapart a-t-il négocié de se faire rembourser son redressement fiscal en échange d'un appel à voter Macron ? Pourquoi Mediapart met-il une photo de Macron souriant pour illustrer un article sur Macron ? Tous les abonné-e-s insoumis-e-s se sont-il désabonné-e-s, et Mediapart est-il aux abois ? Mediapart est-il une officine du Parti socialiste, un faux-nez de l'islamo-gauchisme fréro-salafiste, ou un idiot utile de l'oligarchie ultralibérale ?

À toutes ces questions que nous voyons passer ces derniers jours sur les réseaux sociaux ou dans les commentaires de Mediapart, la rédaction de Mediapart tentera de répondre ce jeudi de 11 heures à 13 heures. Nous répondrons à toutes les interpellations, légitimes ou non, sur notre couverture de la campagne présidentielle en général, et de Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron en particulier.

Avec Edwy Plenel, directeur de la publication, Christophe Gueugneau, Mathieu Magnaudeix et Stéphane Alliès du service politique, Sabrina Kassa et Bruno Doguet, responsables du Club.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.