Des municipales en toute indépendance

Mediapart renforce son partenariat avec les pure player locaux Mediacités (Lille, Lyon, Toulouse, Nantes), Marsactu (Marseille), Le D’Oc (Montpellier) et Le Poulpe (Normandie). A l’occasion de la campagne des municipales, nous relaierons le regard de ceux qui se battent contre le marasme général de la presse régionale.

Issus d’une récente enquête de Mediacités, ce sont des chiffres qui font froid dans le dos, pour qui ne se résout pas à la fatalité d’une presse peu à peu mise sous tutelle. En parallèle de la perte d’indépendance financière de la quasi-totalité de la presse nationale d’informations générales, la presse régionale connaît aussi une terrifiante hémorragie. En dix ans, plus d’une centaine d’agences locales de presse ont disparu, et il n’y a aujourd’hui plus que 17 départements en France métropolitaine qui savent encore ce que le pluralisme de la presse écrite veut dire (partout ailleurs, rachat après rachat, il ne reste plus qu’un seul quotidien d’information régionale).

visu8
Mais face à ce constat, comme ce fut le cas pour Mediapart il y a plus de onze ans au niveau national, certains résistent encore à la déprime envahissante. Ils sont comme des “cousins de province” et défendent les mêmes valeurs : ils refusent la publicité et les subventions, ne vivent que de l’abonnement de leurs lecteurs et entendent produire une information de qualité, enquêtée, recoupée et souvent exclusive. Ils placent enfin l’indépendance des pouvoirs locaux, économiques et politiques, au cœur de leur travail. Et affrontent avec courage les sujets qui dérangent et qui ont eu peu à peu tendance à ne plus être traités par la presse traditionnelle, autour des affaires de corruption et de transparence, d’environnement, de violences sexuelles, de racisme, etc.

capture-d-e-cran-2019-09-25-a-18-24-55
Depuis leur création (2010 puis une relance éditoriale en 2015 pour Marsactu ; 2016 pour Mediacités, 2017 pour Le D’Oc, 2019 pour Le Poulpe), Mediapart accompagne avec toute la bienveillance possible ces pure player emmenés par d’excellents journalistes, qui ont décidé de ne pas se résigner devant l’évolution inquiétante de notre métier. Avec l'espoir d'en vivre, et de ne pas connaître le sort de deux autres de nos partenaires locaux, Dijonscope et le Téléscope d'Amiens, qui ont du renoncer à poursuivre l'aventure et pour qui nous avons une triste pensée.

logolepoulpe
Souvent, nous échangeons des parutions d’articles, afin que les lecteurs de l’un puissent profiter du travail de l’autre. Il nous arrive aussi régulièrement de coproduire des enquêtes ensemble, de nous communiquer des informations ou de nous partager des intuitions. Le bilan catastrophique de Jean-Claude Gaudin à Marseille, les dérapages à la face de droit de Montpellier, les révélations des Football Leaks à Lille ou de la boîte d’événementiel préférée de Macron - GL Events - à Lyon, les secousses de l’incendie de l’usine Lubrizol à Rouen… autant de sujets parmi plein d’autres qui nous ont récemment réunis…

doc-avantage
A l’occasion des élections municipales de mars 2020, Mediapart entend continuer à aider et s’appuyer sur la compétence de terrains de ces partenaires et amis. A partir de ce mois de novembre, en republiant les articles les plus importants de nos partenaires, et en relayant la qualité quotidienne de leur travail via un “fil d’actu” municipales, et une newsletter dédiée (où l’on peut s’inscrire ici). D’autres initiatives éditoriales viendront compléter ce rapprochement.

Ce moment électoral est décisif pour l’essor de ces partenaires aux valeurs communes. C’est pourquoi nous invitons nos abonnés attachés à telle ou telle ville ou région française à venir renforcer l’indépendance de ces pure player qui se sont déjà fait un nom, afin qu’ils puissent se faire une place dans des paysages médiatiques locaux souvent dévastés.

Pour nos abonnés, Mediacités, Marsactu, Le D’Oc et le Poulpe offrent entre un et deux mois gratuit (découvrir ces offres ici, dans votre espace avantages). Profitez-en, car l’indépendance de la presse est aussi une affaire locale.

Et s'il s'agissait encore de vous convaincre, retrouvez notre débat dans Mediapart Live du mercredi 16 octobre…

Le combat pour l'indépendance de l'info locale © Mediapart

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.