C’est le Printemps du Maitron !

Ni le titre, ni la date, ni le lieu n’ont été choisis par hasard pour célébrer une entreprise éditoriale et historienne hors du commun : le Dictionnaire biographique du Mouvement ouvrier et du Mouvement social, autrement dit le Maitron, du nom de son fondateur, Jean Maitron. Ce mercredi 22 mars, de 13h30 à 22h, le Maitron occupe le Grand Amphihéâtre de la Sorbonne avec une vingtaine d’interventions d’historiens et une conclusion en musique.

Mediapart est partenaire de cet événement exceptionnel auquel on peut encore s’inscrire jusqu’à mercredi midi à info@maitron.org ou au 06 23 79 54 12.

Le Maitron, dictionnaire biographique du mouvement ouvrier et du mouvement social, œuvre aussi monumentale que collective, a été initié en 1955, il y a plus de soixante ans, par Jean Maitron (1910-1987), pionnier de l’histoire ouvrière et sociale en France. Elle a été poursuivie par Claude Pennetier, puis Claude Pennetier et Paul Boulland, pour la jeune génération d’historiens.

Depuis 1964, plus de 170 000 biographies de militantes et de militants, autant de vies d’engagements qui ont fait l’histoire, ont été publiées et sorties de l’ombre, au fil de 79 volumes et productions, françaises et internationales, et aujourd’hui grâce au site Maitron-en-ligne. Avec la parution, en novembre dernier, du douzième et dernier tome consacré à la période 1940-1968, le Maitron, édité par les Éditions de l’Atelier (anciennement Éditions ouvrières), voit aujourd’hui l’aboutissement de son chantier 1789-1968.

Mais le printemps signale la renaissance du grand œuvre du Maitron, son nouvel élan. Un an avant le 50e anniversaire de mai 1968, le 22 mars, date du premier événement du mouvement de Mai-Juin, le Maitron anticipe sur les débats historiques et sociologiques qui prendront forme et force dans les mois à venir. Cet événement invite aussi chacun et chacune, le temps d’une après-midi et d’une soirée, en compagnie de seize invités, historiennes et historiens de renom, à relier les vies, les gestes et les engagements passés à ceux du présent. 

En occupant le Grand Amphithéâtre de la Sorbonne, mis à disposition par le Recteur de Paris, c’est aussi l’ambition pédagogique et citoyenne du Maitron, à tous les niveaux de l’éducation, qui est soulignée.

Longue vie au Maitron !

Cet événement est organisé par les Editions de l'Atelier et l'Association des Amis du Maitron, avec le soutien du CNRS, Centre d'Histoire Sociale du XXe siècle, l'Université Paris I-Panthéon Sorbonne, le Fonds Jean-Jacques et Renée Aisenmann, La Fondation Jean Jaurès, la Fondation Gabriel Péri, le Magazine L'Histoire, le site d'information Mediapart, la Ligue des Droits de l'Homme et le journal l'Humanité.

Conducteur de la journée et présentation des intervenants

12h 30 Début de l'accueil du public

13 h 30 - Interventions

Gilles Pécout, Recteur chancelier de la région académique Île-de-France et de l'académie de Paris, est professeur d’histoire contemporaine à l’École normale supérieure (Ulm). Spécialiste de l’histoire de l’Italie, et notamment du socialisme italien, il est membre du comité éditorial du Mouvement social, revue fondée par Jean Maitron, et grand connaisseur du dictionnaire.

Georges Haddad, Président de l’Université Paris 1, est professeur de mathématiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, établissement qui accueille et accompagne les recherches du Maitron, au sein du Centre d’Histoire sociale du XXe siècle.

Présidence : Jean-Louis Robert

14 h 05 - « L'histoire intellectuelle de Jean Maitron et du Maitron », par Claude Pennetier, chercheur CNRS et directeur du Maitron, spécialiste de la socio-histoire du militantisme (Le Siècle des communismes, 2000 ; Le Souffle d’Octobre 1917, Éditions de l’Atelier, 2017).

14 h 30 - « Hommes et femmes de théâtre dans le Maitron », par Pascale Goetschel, Maîtresse de conférences à l’Université Paris 1, directrice du Centre d’histoire sociale du XXe siècle, spécialiste de l’histoire sociale de la culture et tout particulièrement du théâtre (Renouveau et décentralisation du théâtre, 1945-1981, PUF, 2004 ; Directeurs de théâtre XIXe-XXe, histoire d’une profession, Publications de la Sorbonne, 2008).

Présidence et animation : Edwy Plenel, directeur de Mediapart.

15 h 00 – « La figure de James Guillaume et la question de l'émancipation par les savoirs » par Charles Heimberg, Professeur à l’Université de Genève, spécialiste de l’histoire de l’éducation et de l’histoire du mouvement ouvrier.

15 h 30 – « Les paradoxes du projet communiste : l'émancipation dans le Souffle d'Octobre 1917 » par Bernard Pudal, Professeur émérite à l’Université Paris-Ouest-Nanterre. Spécialiste de l’histoire du communisme, il est notamment l’auteur, avec Claude Pennetier, du Souffle d’octobre 1917 (Éditions de l’Atelier, 2017).

16 h 00 – « Un itinéraire d'historienne entre ouvriers, ouvrières, grèves... dans le sillage des entreprises éditoriales de Jean Maitron » par Michelle Perrot, Professeure émérite à l’Université Paris-VII, spécialiste de l’histoire ouvrière (Les ouvriers en grève, 1974), et de l’histoire des femmes (Histoire des femmes en Occident avec G. Duby,1990-1991 ;Les femmes ou les silences de l'histoire, 1998), elle a accompagné les travaux de Jean Maitron et rédigé plusieurs notices biographiques, notamment celle de Rolande Trempé.

16 h 30 – « Défense et illustration de la biographie : le Maitron », par André Burguière, Directeur d’études à l’EHESS, historien de la famille à l’époque moderne. Il est également spécialiste de l’historiographie et de l’histoire des sciences sociales (L’École des Annales. Une histoire intellectuelle, Odile Jacob, 2006).

Présidence-animation : Emmanuel Laurentin, journaliste et animateur de « La Fabrique de l’Histoire» sur France Culture.

17 h 00 – « D'un siècle à l'autre : comment penser les mutations des vies militantes et ouvrières », par Marion Fontaine, Maîtresse de conférences à l’Université d’Avignon, membre de l’Institut universitaire de France. Spécialiste de l’histoire du monde ouvrier, et notamment des mineurs (Le Racing Club de Lens et les « Gueules Noires ». Essai d’histoire sociale, 2010 ; Fin d’un monde ouvrier. Liévin, 1974, 2014), elle est également directrice des Cahiers Jaurès.

17 h 30 – « Les acteurs de 1968 » dialogue entre Paul Boulland, Boris Gobille et Xavier Vigna, animation Emmanuel Laurentin

Paul Boulland, membre du Centre d’Histoire sociale du XXe siècle (CNRS), directeur du Maitron, est spécialiste de l’histoire du communisme (Des vies en rouge. Militants, cadres et dirigeants du PCF 1944-1981, 2016).

Boris Gobille, Maître de conférences à l’Ecole normale supérieure (Lyon), spécialiste de l’histoire et de la sociologie des mouvements sociaux, a consacré plusieurs ouvrages aux mobilisations de Mai-Juin 1968 (Mai 68, La Découverte, 2008 ; Mai-Juin 68, Éditions de l’Atelier, 2008).

Xavier Vigna, Professeur à l’Université de Dijon, est spécialiste de l’histoire du monde ouvrier (Histoire des ouvriers en France au XXe siècle, Perrin, 2012 ; L’espoir et l’effroi. Luttes d’écrites et luttes de classes en France au XXe siècle, La Découverte, 2016). Il également consacré un ouvrage aux luttes sociales des « années 1968 » (L’insubordination ouvrière dans les années 1968, PUR, 2007).

19 h 15 – Mireille Rivat (chant), (Philippe Servain, accordéon) et  Just LX (chant, slam)

20 h 30 – « Dialogue autour du Maitron » entre Patrick Boucheron, Ivan Jablonka et Edwy Plenel.

Patrick Boucheron, Professeur au Collège de France, spécialiste d’histoire médiévale et moderne, a récemment publié plusieurs ouvrages interrogeant notre rapport à l’Histoire (Ce que peut l’histoire, 2016 ; Comment se révolter, 2016) et restituant sa dimension globale (Histoire mondiale de la France, 2017).

Ivan Jablonka, Professeur à l’Université Paris-XIII, spécialiste de l’histoire de l’enfance et de la jeunesse, a récemment consacré plusieurs ouvrages à la reconstitution de « vies ordinaires » (Histoire des grands-parents que je n’ai pas eus, 2012 ; Laëtitia ou la fin des hommes, 2016).

Edwy Plenel, journaliste, Président du site d’information Médiapart, a plusieurs fois écrit, dans ses ouvrages, sa passion pour le Maitron, auquel il a rendu hommage par la publication de Voyage en terres d’espoir (Editions de l’Atelier, 2016).

Ce dialogue sera animé par Julie Clarini, journaliste, responsable adjointe du Monde des livres.

22 h 00 – Conclusion en musique, avec Mireille Rivat (chant) et  Just LX (chant, slam).

Le Printemps du Maitron Le Printemps du Maitron

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.