La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

542 Billets

29 Éditions

Billet de blog 22 janv. 2016

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

«Six heures pour nos libertés». Rendez-vous à Grenoble dimanche 7 février

Réforme constitutionnelle, état d’urgence, déchéance de la nationalité, mais aussi future loi pénale, loi sur la surveillance… La France s’installe dans un régime d’exception attentatoire à nos libertés individuelles. Pour les défendre, pour les reconquérir, Mediapart organise un grand événement national le dimanche 7 février à Grenoble, là même où Nicolas Sarkozy prononça son funeste discours en 2010. Venez nombreux.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

« Six heures pour nos libertés » : pour les défendre et pour les reconquérir. Mediapart, avec le soutien d’associations, de syndicats et de collectifs et à l'invitation de la Ville de Grenoble, organise le dimanche 7 février, de 16 h à 22 h, une grande rencontre nationale à laquelle vous êtes conviés. L’événement se tiendra au Palais des Sports de Grenoble, l’entrée est libre. Il sera également diffusé en vidéo et en direct sur Mediapart.

Silence, attentisme ou indifférence ne sont plus de mise. Devant la dérive de nos gouvernants et le recul de nos libertés, le temps n’est plus aux divisions ou aux querelles. C’est pourquoi Mediapart, journal indépendant et participatif, a décidé d’organiser ce rendez-vous démocratique de la société civile, à l'invitation de la Ville de Grenoble. Nous invitons toutes les associations, organisations et collectifs qui le souhaitent à soutenir cette initiative, à la faire connaître et à nous le faire savoir. Ce billet sera régulièrement actualisé, vous pouvez nous contacter à l’adresse suivante : grenoble@mediapart.fr.

Vendredi 5 février, soit deux jours avant cette grande réunion publique, l’Assemblée nationale aura commencé l’examen du projet de réforme de la constitution voulu par le président de la République. Inscription des dispositions de l’état d’urgence dans la Constitution, extension de la peine de déchéance de nationalité aux citoyens binationaux condamnés pour faits de terrorisme sont, en l’état, les deux articles de ce projet de loi constitutionnel.

Dans le même temps, François Hollande a fait annoncer, le 20 janvier, la probable prolongation de l’état d’urgence au-delà du 26 février. Ce dispositif d’exception qui autorise – entre autres – perquisitions administratives, assignations à résidence et dissolutions d’association est de plus en plus vivement critiqué. Des dizaines d’associations et syndicats ont signé des appels appelant à la suspension de cet état d’urgence qui menace nos libertés.

À cet engrenage ultra-sécuritaire et pour combattre une mesure empruntée à l’extrême droite – l’extension de la déchéance de nationalité –, nous voulons opposer un « contre-discours de Grenoble ». À l’été 2010, Nicolas Sarkozy provoquait l’indignation des forces progressistes et de gauche avec son discours de Grenoble. Plus de cinq ans plus tard, c’est un pouvoir socialiste qui reprend à son compte plusieurs de ses propositions.

L’hystérie sécuritaire, la stigmatisation et la division des citoyens en catégories distinctes ne peuvent constituer une réponse au terrorisme. L’affaiblissement du pouvoir judiciaire, de son indépendance, le grignotage des droits et libertés ne peuvent être acceptés au nom d’un dispositif sécuritaire dont l’efficacité même est par ailleurs contestée.

Les nombreux intervenants et participants à cet événement du 7 février ont à cœur de construire ce « contre-discours de Grenoble ». Pour démontrer que la sécurité n’est pas l’ennemie des droits et libertés. Pour affirmer que c’est en s’appuyant sur une France plurielle, ouverte et aux engagements multiples que se construiront les meilleures réponses au terrorisme, aux haines et aux peurs.

Dimanche 7 février, Palais des Sports Pierre Mendès France, 14, boulevard Clemenceau, Grenoble, 16h-22h. Venez nombreux ! Nous vous donnerons le détail du programme dans les jours qui viennent.

Vous souhaitez nous contacter pour soutenir ou participer à cet événement : merci d’écrire à l’adresse grenoble@mediapart.fr.

7-fe-vrier

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol