Jeudi, 18h-23h, «En direct de Mediapart»: l’Europe et la France après le sursaut Syriza

Bloquez votre soirée de ce jeudi 5 mars. Nous vous proposons une émission exceptionnelle d'« En direct de Mediapart », en vidéo et en accès libre sur notre site, consacrée aux conséquences de la victoire du parti de gauche Syriza en Grèce. Le parti d'Alexis Tsipras pourra-t-il renverser la table européenne ? L'effet Syriza permettra-t-il à Podemos de l'emporter en Espagne ? Et quelles conséquences pour les gauches françaises ? Voici le détail du programme et des invités :

Bloquez votre soirée de ce jeudi 5 mars. Nous vous proposons une émission exceptionnelle d'« En direct de Mediapart », en vidéo et en accès libre sur notre site, consacrée aux conséquences de la victoire du parti de gauche Syriza en Grèce. Le parti d'Alexis Tsipras pourra-t-il renverser la table européenne ? L'effet Syriza permettra-t-il à Podemos de l'emporter en Espagne ? Et quelles conséquences pour les gauches françaises ? Voici le détail du programme et des invités :

  • 18h-19h. Le grand entretien. Aux racines de l'antisémitisme

Animé par Joseph Confavreux

Invité Pierre Savy. Cet historien a établi l'édition critique de la première traduction en français du texte de Martin Luther, publié en 1543, Des Juifs et de leurs mensonges, et qui vient de paraître aux éditions Honoré Champion. C'est un traité très violent, écrit pour les chrétiens, un texte accablant pour le réformateur, et qui a fait l'objet de nombreuses récupérations antisémites au XXe siècle.
Lire cet entretien : Pierre Birnbaum, «On a sous-estimé la violence que rencontrent les juifs français»
et ce reportage : A Sarre-Union, un antisémitisme « recyclé »

  • 19h-20h. Retour sur nos enquêtes

Animé par Frédéric Bonnaud, Carine Fouteau et Stéphane Alliès

– Les trafiquants de migrants en Méditerranée, un « business » à l'échelle industrielle. Invitée, Christine Bossard, de l’association Robin des Bois, qui piste les vieux cargos utilisés pour les trafics. Lire nos enquêtes :
Depuis la Libye et la Turquie, le trafic de migrants prend une ampleur jamais vue

A bord d’une patrouille Frontex, à la recherche de migrants en péril en Méditerranée

L’Europe laisse mourir 300 migrants à ses frontières en Méditerranée

Réfugiés syriens: la France égoïste

Notre dossier: la Méditerranée, cimetière migratoire

– Après les attentats de Paris, nos causes communes. Invités, Félix Tréguer, de la Quadrature du Net et de l'Observatoire des libertés et du numérique ; Elsa Ray, responsable du Collectif contre l'islamophobie en France. Lire notre article :
Inquiets de « l’après-Charlie », des militants anti-discrimination font cause commune
et notre dossier Les attentats de Paris

  • 20h30-22h30. L’Europe et la France après le sursaut Syriza

Animé par Frédéric Bonnaud, Edwy Plenel, Ludovic Lamant, Mathieu Magnaudeix et la rédaction de Mediapart

1.- Le parti Syriza peut-il parvenir à changer la donne européenne ? Invités :
Gabriel Colletis, professeur de sciences économiques à Toulouse-1, proche de Syriza depuis 2012.
Olivier Delorme, historien, auteur de La Grèce et les Balkans (Gallimard, 2013)
Stelios Kouloglou, eurodéputé grec membre de Syriza.
Stefan Collignon, économiste allemand, professeur d'économie politique européenne à Pise, membre du SPD.

2.- Quelles conséquences pour les gauches françaises ?
Yannick Jadot, eurodéputé EELV
Christian Paul, député PS et l'un des chefs de file des « frondeurs »
Clémentine Autain, Front de gauche
Alexis Bachelay, député PS et responsable du courant « Cohérence socialiste »

Lire notre dossier Syriza, l'espoir grec ainsi que les articles suivants :
Départementales : le PS confronté à des alliances inédites contre lui

Coquerel (Front de gauche) : « Il faut lever l’hypothèque du PS sur la gauche »

Benoît Hamon: «Nous avons fait l'erreur de croire que Manuel Valls modifierait le cap»

Pierre Larrouturou (Nouvelle Donne): «Le pouvoir nous prend pour des couillons»

Le pouvoir du vide

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.