La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart

531 Billets

29 Éditions

Billet de blog 31 janv. 2013

Marseille, lundi 11 février. Rendez-vous à La Criée

Face aux affairistes, aux oligarques et aux corrompus, défendons la liberté de la presse ! Il est urgent de le faire à Marseille où Bernard Tapie menace de faire main basse sur la ville. Avec ses deux partenaires, Marsactu (site d’information) et le mensuel régional indépendant Le Ravi, Mediapart vous invite à une initiative exceptionnelle lundi 11 février, à 20 heures, au Théâtre de La Criée à Marseille.

La rédaction de Mediapart
Retrouvez ici les actualités de la rédaction de Mediapart.
Journaliste à Mediapart
© 

Face aux affairistes, aux oligarques et aux corrompus, défendons la liberté de la presse ! Il est urgent de le faire à Marseille où Bernard Tapie menace de faire main basse sur la ville. Avec ses deux partenaires, Marsactu (site d’information) et le mensuel régional indépendant Le Ravi, Mediapart vous invite à une initiative exceptionnelle lundi 11 février, à 20 heures, au Théâtre de La Criée à Marseille.

Bernard Tapie, avec le soutien de Philippe Hersant, exilé en Suisse, a donc mis la main sur les principaux quotidiens du sud-Est de la France : Nice-Matin, Corse-Matin, Var-Matin et le grand quotidien marseillais La Provence. Nous avons raconté dans le détail ce rachat, financé par la fortune nouvelle de Bernard Tapie, ces 403 millions d’euros de fonds publics versés par l’Etat dans des conditions scandaleuses. Une fortune qui fait aujourd’hui l’objet de plusieurs enquêtes judiciaires, la Cour de justice de la République étant également saisie. Quant aux conditions de ce rachat du Groupe Hersant Médias, elles devraient être examinées par une commission d'enquête parlementaire (lire ici).

Bernard Tapie, 70 ans, fait son retour à Marseille à quinze mois des élections municipales et dans un contexte bien particulier : un maire UMP, Jean-Claude Gaudin, 73 ans, dont les trois mandats ont épuisé cette ville ; un président PS du conseil général, Jean-Noël Guérini, englouti dans les affaires de corruption; une police gravement mise en cause par le scandale des policiers ripoux de la Bac-Nord.

Dans cette ville, l’information, sa diversité, son pluralisme, sa rigueur constituent un enjeu particulier. Bernard Tapie en « rédacteur en chef » de Marseille et en propriétaire de La Provence, c’est une menace pour ce droit intangible des citoyens à une information libre et indépendante. Car M. Tapie, en trente années de politique, d’affairisme et de batailles judiciaires, a démontré à d’innombrables reprises le mépris souverain qu’il entretenait envers des médias qu’il a toujours considéré comme des domestiques.

Il l’expliquait encore il y a quelques jours, annonçant par avance ce que La Provence aurait du et devrait écrire à propos de l’ouverture d’une enquête préliminaire sur l’affaire Cahuzac et le compte suisse du ministre du budget : « Ca vaut trois lignes, oui, ca veut dire trois lignes parce que ca vaut pas plus que ca ! ».

© BFMTV

Cela vaut bien plus et c’est pour cela que trois médias indépendants, Marsactu, Le Ravi et Mediapart, décident d’organiser une soirée exceptionnelle en défense de l’information indépendante et de la liberté du débat public au Théâtre de La Criée. Sur le Vieux Port, face à la mairie de Marseille, nous vous invitons à participer à cette soirée citoyenne.

  • Notez la date : lundi 11 février, à 20 heures, entrée gratuite.

Pierre Boucaud, de Marsactu, Michel Gairaud, de Le Ravi, et Edwy Plenel, de Mediapart, interviendront sur les enjeux d’une information locale et nationale indépendante.

Laurent Mauduit, qui a révélé le scandale Tapie et les conditions aujourd’hui contestées de l’indemnisation reçue, dressera l’état des lieux de cette affaire d’Etat qui vaut à Christine Lagarde d’être visée par la Cour de justice de la République.

Plusieurs personnalités marseillaises interviendront ainsi que des représentants d’associations. Le détail du programme vous sera communiqué dans les jours qui viennent.

A lundi 11 février, 20 heures

© 
© 
© 

Retrouvez ci-dessous nos principales enquêtes sur Bernard Tapie et son rachat du Groupe Hersant Médias:

Hersant-Tapie : les députés PS actent une commission d'enquête

Demande d’enquête sur la « carambouille » Tapie

Scandale Tapie, acte II

Tapie patron de presse, Gaudin et Guérini contents

La vie de nabab de Bernard Tapie, la suite

La vie de nabab de Bernard Tapie 

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES