L'actu dessinée: en Nouvelle-Calédonie, un vote et des défis

L'heure de l'indépendance a-t-elle sonné pour la Nouvelle-Calédonie ? Ce dimanche, les habitants de l'archipel prendront le chemin des urnes pour répondre par référendum à cette question. Dans les esprits, le processus de décolonisation est loin d'être terminé et les blessures n'ont pas cicatrisé. C'est ce dont témoigne la déshérence d'une grande partie de la jeunesse kanak.

L’histoire est celle d’un caillou en équilibre sur un fil. Le caillou, c’est la Nouvelle-Calédonie, archipel du Pacifique qui doit son surnom à la richesse minérale de ses sous-sols. Le fil, ténu, c’est celui sur lequel avance, tel un funambule, le processus de décolonisation. 

 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa
Suite aux accords de Matignon (1988) et de Nouméa (1988) qui ont mis un terme au conflit opposant indépendantistes kanak et partisans du maintien dans la France, le pouvoir politique a fait l'objet d'un partage.
 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa
Engagé en 1988, ce processus de décolonisation devait s’achever trente ans plus tard. Nous y sommes. Ce dimanche, les Calédoniens voteront « pour » ou « contre » l’indépendance. Pour l'heure, le territoire reste « à décoloniser », aux yeux de l’ONU mais aussi dans les esprits. Identité ébranlée, profondes inégalités... ce cocktail, mêlant perte de sens et ressentiment, contribue à l’inquiétante ivresse de la jeunesse.
 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa
Malgré le « rééquilibrage » et un essor économique incontestable, une frange toujours plus importante de la jeunesse océanienne sombre dans la délinquance. Dans l’archipel, un quart des infractions sont commises par des mineurs.
 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa
Pauvreté, acculturation et rancœurs liées à la colonisation contribuent à expliquer ce phénomène complexe. Pour mieux le cerner, La Revue Dessinée plonge dans le quotidien d’un foyer d’action éducative.
 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa
Ce reportage, signé Jenny Briffa et dessiné par Florent Grouazel, est à retrouver en intégralité dans le dernier numéro de La Revue Dessinée (le #21).

 © Florent Grouazel - Jenny Briffa © Florent Grouazel - Jenny Briffa

Indépendante, sans publicité - comme nos amis de Mediapart La Revue Dessinée vit grâce à ses lecteurs. Lisez-nous, parlez-en autour de vous : vous êtes nos meilleurs ambassadeurs ! 

Pour en savoir plus sur notre média, notre site est là. Et si vous avez moins de 20 ans, rendez-vous sur le site de Topo, le petit frère de La Revue Dessinée. 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.