L'actu dessinée : interdire les armes et résister à Trump

Et si l'on interdisait les armes à feux aux Etats-Unis ? L'arme nucléaire dans l'ensemble des pays ? Cette semaine, une tuerie et un prix Nobel de la paix nous y invitent. Et si on résistait aussi aux leaders belliqueux (et misogynes) ? C'est ce que fait La Revue Dessinée en traduisant RESIST! l'œuvre, engagée et féministe, de dessinatrices et dessinateurs qui s'opposent à Donald Trump.

 « Comment arrêter un sale type armé d’un flingue ? Avec un bon type armé d’un flingue », avancent les partisans des armes à feu persuadés qu’il n’y aurait pas de tueries si tout individu était équipé et prêt à se défendre. Leur argument sonne étrangement après la tuerie de Las Vegas perpétrée par un sexagénaire qui s'était doté un impressionnant arsenal en toute légalité.

 © benjamin adam © benjamin adam

Dans ce pays où posséder un pistolet est un droit fondamental et où l’on compte 357 millions d’armes à feu pour 321,1 millions d’habitants,  réglementer le port d’arme est une gageure. L'ancien président, Barack Obama s'y est bien essayé, mais il a très vite buté sur la puissante NRA, le lobby des armes. C'est ce parcours du combattant que racontent Guillemette Faure et Benjamin Adam dans la revue TOPO, la petite soeur de La Revue Dessinée ( destinée aux moins de 20 ans, mais pas seulement ).  Pour comprendre les raisons du blocage, on vous offre leur nécessaire décryptage en bande dessinée, en intégralité. C'est ici : 

https://issuu.com/topo75/docs/40-51_obama

Interdire les armes, d'autres s'y sont essayés et ont été récompensés. Ce vendredi, la coalition internationale pour l’abolition des armes nucléaires s'est vu décerner le prix Nobel de la paix. En juillet dernier, cette organisation réussissait le coup de maître de faire adopter par 122 pays un traité de l’ONU sur l’interdiction des armes nucléaires. Reste à le ratifier. La France comme les huit autres puissances nucléaires a jusqu'à présent refusé d'en entendre parler, et pourtant...

 © Pierre Maurel © Pierre Maurel
Tabous militaires

Depuis plus de cinquante ans, la dissuasion nucléaire française est le domaine réservé du pouvoir, exclusif, coûteux et couvert par l'opacité du secret-défense. Mais les changements des rapports de force internationaux ont créé une nouvelle donne géostratégique et, au sein même des armées, des voix s'élèvent pour contester le bien-fondé de la bombe atomique.

Faut-il réduire le nombre d'ogives ? Faire disparaître la force aéronavale ? Ou encore diminuer les effectifs consacrés à cette force ? Ces questions légitimes ne font pourtant pas l'objet d'un débat public, comme si la dissuasion était définitivement à ranger dans la catégorie des tabous militaires. Dans le numéro #12 de la Revue Dessinée Erwan Seznec et Pierre Maurel dressent un accablant état des lieux des dysfonctionnements de l'arme nucléaire tricolore.

 RESIST!

Et puisqu'on parle de résistance aux leaders belliqueux (et misogynes), La Revue Dessinée pose sa petite pierre en s'engageant aux côtés de RESIST! en publiant la version française. Partout dans le monde des dessinatrices et des dessinateurs s'opposent, crayon en main, à la politique de Trump avec entre autres : Art SpiegelmanDaniel Clowes et une couverture signée Malika Favre. Ce journal sera distribué à nos abonné(e)s, dans de nombreuses librairies et lieux culturels.
Diffusez-le !

 

 © Resist ! © Resist !

Indépendante, sans publicité - comme nos amis de Médiapart - La Revue Dessinée vit grâce à ses lecteurs. Lisez-nous, abonnez-vous, parlez-en autour de vous : vous êtes nos meilleurs ambassadeurs ! 

Pour en savoir plus sur notre média, notre site est là. Et si vous avez moins de 20 ans, rendez-vous sur le site de Topo, le petit frère de La Revue Dessinée. 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.