La revue dessinée
Magazine de reportages en bande dessinée
Abonné·e de Mediapart

81 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 nov. 2020

Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires

Que faire des déchets nucléaires ? Les enfouir. Où ? Là où la population est peu encline à contester. Par exemple, en Meuse. Mais comment convaincre les derniers récalcitrants ? En arrosant les communes de subventions. Et s'ils résistent ? Reste la répression. Cette histoire hallucinante est celle d'un nouveau livre d'enquête en bande dessinée : Cent mille ans.

La revue dessinée
Magazine de reportages en bande dessinée
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C’est l’un de ces petits villages qui n’a jamais eu droit à sa carte postale. Une commune paumée, 80 habitants, des champs de céréales, des agriculteurs, un clocher.

Et pourtant… À Bure, 85 000 tonnes de déchets radioactifs doivent être enfouis à 500 mètres sous terre et y dormir pour les cent mille ans à venir. Le projet, baptisé Cigéo pour Centre industriel de stockage géologique, donne le vertige. Avec ses 270 kilomètres de galeries, il serait l'un des plus imposants d'Europe. Le chantier, pensé pour durer 130 ans, ne doit pas démarrer avant 2035.

© Cécile Guillard

À ce jour, seul un laboratoire de recherches souterrain a été creusé. Mais, à la surface, la zone est d'ores et déjà quadrillée par des escadrons de gendarmes mobiles et, plusieurs fois par jour, ses habitants sont contrôlés.

Selon une enquête de Reporterre et Mediapart, l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs (Andra) chargée du projet, a même signé une convention avec la Direction générale de la gendarmerie nationale et dépense une « dizaine de millions d’euros » chaque année pour financer la présence des gendarmes.

Sur place, les habitants se sentent sous « occupation militaire » et les opposants subissent une incroyable répression. Des poursuites pour  « association de malfaiteurs », des dizaines de garde à vue, des procès à la chaîne, des interdictions de territoire… Depuis 2017, dans ce coin de France dépeuplé, police et justice travaillent main dans la main pour mater la contestation. À tel point que la Ligue des droits de l’homme parle de « harcèlement » des opposants.

Et pour cause... À Bure, les outils de l’antiterrorisme sont appliqués aux militants écologistes. Un dispositif de surveillance de masse est déployé : 29 personnes et lieux ont été placés sous écoute, 85 000 conversations et messages ont été interceptés, soit seize ans de temps cumulé de surveillance téléphonique selon les enquêtes de Mediapart.

 Dans le même temps, pour convaincre du bien fondé de son projet, l'Andra dépense près d'un million d'euros par an en communication. À destination des plus jeunes...

...Mais pas seulement. Les médias sont eux aussi visés. Ainsi, l'Andra a récemment financé un podcast intitulé 100 000 ans, produit et diffusé par Binge audio le jour même de la publication de la bande dessinée du même nom. Coïncidence ou contrefeu ? S'interroge le site Reporterre.

Avant de solliciter Binge, l'Andra avait embauché des influenceurs et payé le magazine Usbek et Rica pour créer un site en ligne les Arpenteurs qui parlait, en autres, de « la gestion des déchets radioactifs »...

L'Andra organise également des prix pour les photojournalistes, les photographesles cinéastes et les artistes. En 2019, elle publiait avec des élèves de l'école Estienne une BD numérique qui faisait complètement abstraction des sujets qui fâchent.

Dans la bande dessinée Cent mille ans deux journalistes engagés, Pierre Bonneau et Gaspard d’Allens, adoptent une approche plus critique. Ils racontent la manière dont ce projet digne d’un récit de science-fiction est imposé de gré ou de force à un territoire moribond. Ils ont passé plus de deux ans sur place « pour mieux comprendre et vivre ce qui s’y trame ». Tous deux s’opposent au projet Cigéo et assument un point de vue subjectif. 

Mais à la différence des élèves de l’école Estienne et de l'équipe de Binge, l’accès au laboratoire souterrain leur a été refusé  au motif que leur angle n'« intéressait pas » l’Andra. Autrement dit, cet établissement public a préféré soustraire son projet le plus conséquent aux regards critiques. Qu’importe, puisque c'est l’histoire qui se joue à la surface que les journalistes ont choisi de raconter.

Clientélisme, lobbying et méthodes autoritaires... Voilà ce que révèle cette enquête mise en scène par la dessinatrice Cécile Guillard.

Cent mille ans, Bure ou le scandale enfoui des déchets nucléaires est actuellement disponible en librairie.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Algériens sans papiers : la France ne peut plus les expulser mais continue de les enfermer
Dans un courriel confidentiel, le ministère de l’intérieur reconnaît l’impossibilité, à la suite des tensions diplomatiques entre Paris et Alger, d’éloigner les Algériennes et les Algériens sans papiers. Et pourtant : leur enfermement en centres de rétention se poursuit. Une situation « absurde » dénoncent associations et avocats.  
par Yasmine Sellami et Rémi Yang
Journal — Extrême droite
Révélations sur les grands donateurs de la campagne d’Éric Zemmour
Grâce à des documents internes de la campagne d’Éric Zemmour, Mediapart a pu identifier 35 de ses grands donateurs. Parmi eux, Chantal Bolloré, la sœur du milliardaire Vincent Bolloré, qui siège au conseil d’administration du groupe. Premier volet de notre série sur les soutiens du candidat.
par Sébastien Bourdon, Ariane Lavrilleux et Marine Turchi
Journal
La réplique implacable de Laurent Joly aux « falsifications » sur Vichy
En amont du procès en appel ce jeudi du candidat d’extrême droite pour contestation de crime contre l’humanité, l’historien Laurent Joly a publié un livre dévastateur. Il pointe ses mensonges sur le régime de Vichy, et analyse les raisons politiques de cette banalisation des crimes de l’époque.
par Fabien Escalona
Journal
Le parti républicain poursuit son offensive contre le système électoral
Un an après l’investiture de Joe Biden, le 20 janvier 2021, ses adversaires cherchent à faire pencher les prochaines élections en leur faveur en modifiant, avec une ingéniosité machiavélique, les rouages des scrutins. En ligne de mire, le vote de mi-mandat de novembre, grâce auquel une grande partie du Congrès sera renouvelée.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Quoi de neuf ? Molière, insurpassable ! (1/2)
400e anniversaire de la naissance de Molière. La vie sociale est un jeu et il faut prendre le parti d’en rire. « Châtier les mœurs par le rire ». La comédie d’intrigue repose forcément sur le conflit entre la norme et l’aberration, la mesure et la démesure (pas de comique sans exagération), il reste problématique de lire une idéologie précise dans le rire du dramaturge le plus joué dans le monde.
par Ph. Pichon
Billet de blog
Molière et François Morel m’ont fait pleurer
En novembre 2012, François Morel et ses camarades de scène jouaient Le Bourgeois gentilhomme de Molière au théâtre Odyssud de Blagnac, près de Toulouse. Et j’ai pleuré – à chaudes larmes même.
par Alexandra Sippel
Billet de blog
Molière porte des oripeaux « arabes »
Le 15 janvier 2022, Molière aurait eu 400 ans. Ce grand auteur a conquis le monde, a été traduit et adapté partout. Molière n'est désormais plus français, dans les pays arabes, les auteurs de théâtre en ont fait leur "frère", il est joué partout. Une lecture
par Ahmed Chenikii
Billet de blog
On a mis Molière dans un atlas !
Un auteur de théâtre dans un atlas ? Certes, Molière est génial. Parce qu'il n'a laissé quasiment aucune correspondance, un trio éditorial imagine comment Jean-Baptiste Poquelin a enfanté "Molière" dans un atlas aussi génial que son objet. (Par Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement