La Catalogne et la mystification de Tabarnia

Non seulement les élections tenues en Catalogne le 21 décembre sous un véritable coup d'Etat institutionnel et policier de la part du gouvernement de Madrid n'ont pas été des élections libres, mais une véritable mystification publicitaire a été lancée devant le résultat favorable obtenu par les partisans de l'indépendance. Il s'agit des écrits et appels autour de Tabarnia dénaturant toute réalité.

Le grand capital mondialisé n'a toujours pas digéré les résultats électoraux favorables à l'indépendance de la Catalogne obtenus le 21 décembre malgré la forte pression exercée par le gouvernement de Mariano Rajoy. La Catalogne "dérange" profondément pour de nombreuses raisons qu'il convient d'examiner de près.

Non seulement Ciudadanos a disposé d'après Basta! d'un incroyable budget électoral (2.5 millions d'euros pour un pays de 7.5 millions d'habitants) fourni par des grandes banques et entreprises privées, comme déjà rappelé dans notre article Catalogne : des élections sous la pression du système, https://blogs.mediapart.fr/la-science-au-xxi-siecle/blog/221217/catalogne-des-elections-sous-la-pression-du-systeme , mais ces derniers temps une campagne contraire à toute réalité a été lancée autour d'une partie de la Catalogne que les auteurs de cette mystification appellent Tabarnia (de Tarragone et Barcelone). La campagne a été intensifiée après le 21 décembre.

Contrairement à ce que colporte cette propagande reprise par de nombreux médias influents, les faits démentent totalement l'intox Tabarnia. A commencer par une évidence que l'on étouffe systématiquement : dans la province de Tarragona, le vote majoritare a été clairement favorable à l'indépendance (49.5 des voix, avec 1.01%  de "Autres", et 0.47% de Blancs ). Voir, par exemple, https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lections_au_Parlement_de_Catalogne_de_2017 

A propos du vote récent en Catalogne, il est intéressant de lire cette étude :

https://blogs.mediapart.fr/antoine-montpellier/blog/301217/en-catalogne-lindependantisme-progresse-dans-les-zones-populaires

En Catalogne, l'indépendantisme progresse dans les zones populaires

Les médias "bien-pensants" omettent également de mentionner que le ministre du gouvernement Rajoy Luis de Guindos et le président de Ciudadanos Albert Rivera ont participé début juin à la rencontre de Bilderberg à Chantilly (Virginie, Etats-Unis). Que sont-ils allés y faire ? Les représentants du grand capital n'ont pas manqué à cette réunion.

Quant à l'électorat de la province de Barcelona, il a voté le 21 décembre sous une forte pression dans un contexte de mesures autoritaires de la part du gouvernement Rajoy et sous une propagande menaçant du départ d'industriels vers Madrid. En réalité, Madrid a toujours été la capitale du capital au niveau de l'Espagne.

Et quel média a évoqué les dépenses incroyablement élevées (plus de 2.5 millions d'euros pour 7.5 millions d'habitants) de la campagne électorale de Ciudadanos, avec le soutien de banques et du grand patronat, dont parle Basta! ? https://www.bastamag.net/Apres-les-elections-une-situation-digne-de-Game-of-thrones-en-Catalogne . Même Wikipedia censure cette information avec la plus grande "bien-pensance".

La Catalogne semble bien déranger profondément le grand capital mondialisé. A commencer par son hymne officiel Els Segadors, qui commémore très explicitement la première révolution ouvrière que l'histoire ait connue : la révolte des Faucheurs (1640-49, deux siècles avant Marx) face à la guerre entre les puissances impérialistes de l'époque (l'axe Castille - Autriche et la France de Louis XIII et Louis XIV).

Que peut ressentir un "notable" du système espagnol ou européen en écoutant cet hymne dans un acte officiel ?

Réunis à Barcelone comme c'était leur habitude pour vendre leur main d'oeuvre en tant que prolétaires agricoles, les Faucheurs ont réagi aux violences des armées belligérantes à l'égard de la population catalane (pillage des récoltes, exactions diverses, viols...), la Catalogne étant un "lieu de passage" pour cette guerre. Le Corpus de Sang de 1640 correspond à l'exécution par les Faucheurs de l'ensemble des représentants du roi d'Espagne et de ses administrations présents à Barcelone. 

A ce jour, la Catalogne commémore explicitement et au plus haut niveau officiel cette révolution ouvrière d'il y a plus de trois siècles et demi, alors qu'elle possède elle-même un mouvement ouvrier puissant et fortement mobilisé. De quoi "importuner" les capitalistes aux échelles espagnole et européenne. D'autant plus, que l'influence de la Chine dans l'Europe de l'Est inquiète très sérieusement les milieux dominants de l'Europe occidentale. On peut lire, par exemple :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/11/29/l-europe-centrale-et-orientale-tete-de-pont-de-la-chine-sur-le-vieux-continent_5221808_3232.html

« L’Europe centrale et orientale, tête de pont de la Chine sur le Vieux Continent »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.