FN: un communiqué de la SDJ de Mediapart

La Société des journalistes de Mediapart condamne l'agression de deux de ses journalistes par des responsables du micro-parti de Marine Le Pen, alors qu'ils faisaient leur travail d'enquête dans des conditions tout à fait claires et transparentes. Des menaces de mort ont été proférées. C'est inadmissible.

La Société des journalistes de Mediapart condamne l'agression de deux de ses journalistes par des responsables du micro-parti de Marine Le Pen, alors qu'ils faisaient leur travail d'enquête dans des conditions tout à fait claires et transparentes. Des menaces de mort ont été proférées. C'est inadmissible. Cela s'ajoute à l'exclusion systématique par le Front national de nos journalistes de ses événements politiques et militants. La SDJ de Mediapart, solidaires de ses journalistes, en appelle à la vigilance démocratique face à de telles atteintes aux libertés publiques.

Lire aussi : La violence du FN contre la liberté de la presse, par Edwy Plenel

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.