La SDJ De Mediapart

Le blog de la Société des Journalistes de Mediapart

Sa biographie
La Société des Journalistes de Mediapart est l'expression de la rédaction du journal. Les membres actuelles du bureau sont Jade Lindgaard, Ellen Salvi et Faïza Zerouala.
Son blog
67 abonnés Le blog de La SDJ De Mediapart
Voir tous
  • Soutien au collectif de photojournalistes LaMeute

    Par
    Mardi 22 mai, l’un des membres du collectif de photojournalistes LaMeute a été interpellé, parmi une centaine de lycéens et d’étudiants, au lycée Arago à Paris où il réalisait images et vidéos de l’occupation en cours. Il a comparu ce jour devant le procureur du Tribunal de grande instance de Paris.
  • Secret des affaires: lettre ouverte au président de la République

    Par
    Le Parlement s’apprête à voter une proposition de loi portant « sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d’affaires) contre l’obtention, l’utilisation et la divulgation illicites ». Dans cette lettre ouverte, de nombreux lanceurs d’alertes, syndicats, associations, journalistes, chercheurs, rappellent au chef de l’État sa promesse de défendre le droit à l’information et l’intérêt général.
  • Soutien aux journalistes des Actualités sociales hebdomadaires

    Par
    La Société des journalistes de Mediapart, attachée à la pluralité de la presse et à une information sociale de qualité décryptant les enjeux d’un secteur œuvrant auprès des publics les plus fragiles, soutient le combat des journalistes du magazine « Actualités sociales hebdomadaires » (ASH). Les salariées et salariés des ASH, journal de référence de l’information du secteur social et médico-social, sont en grève depuis le 2 janvier 2017.
  • Sobre la portada de «Charlie Hebdo»

    Par
    La libertad de prensa y la libertad de expresión a través de las caricaturas no son negociables. Esta libertad nos compromete, periodistas y caricaturistas. No nos concede ninguna licencia para desinformar o calumniar.
  • À propos de la une de «Charlie Hebdo»

    Par
    La liberté de la presse et la liberté d’expression par les caricatures ne sont pas négociables. Cette liberté nous engage, journalistes et caricaturistes. Elle ne nous donne pas licence pour désinformer et calomnier.