La SDJ De Mediapart
Le blog de la Société des Journalistes de Mediapart
Journaliste à Mediapart

59 Billets

0 Édition

Billet de blog 9 déc. 2021

Meeting d'Éric Zemmour : des violences inacceptables qui menacent le droit d’informer

Dimanche 5 décembre, Eric Zemmour tenait son premier meeting de candidat à la présidentielle à Villepinte (Seine-Saint-Denis). Plusieurs journalistes sur place ont été menacés, agressés physiquement ou empêchés de faire leur travail, dénoncent 28 sociétés de journalistes.

La SDJ De Mediapart
Le blog de la Société des Journalistes de Mediapart
Journaliste à Mediapart

Coups, menaces de mort, remarques antisémites, insultes, vol de matériel… Dimanche 5 décembre, plus de 400 journalistes étaient accrédités pour couvrir le premier meeting d’Eric Zemmour, désormais candidat à l'élection présidentielle. Lors de ce rassemblement à Villepinte (Seine-Saint-Denis), plusieurs de nos confrères journalistes ont été menacés ou agressés, les empêchant d'exercer correctement leur travail.

L'équipe de "Quotidien" a par exemple dû quitter la salle pendant plusieurs minutes pour être protégée physiquement des participants, tandis que celle de Mediapart a été contrainte de quitter l'événement après avoir été agressée. L'objectif d'un photographe a par ailleurs été volé.

Nous, sociétés de journalistes et de rédacteurs, condamnons vivement ces agissements et déplorons qu'ils n'aient pas fait l'objet d'une condamnation forte et immédiate de la part du candidat concerné, mais aussi plus largement de l'ensemble de la classe politique et médiatique.

Faut-il le rappeler ? Il n'est pas normal de craindre pour sa sécurité alors qu'on se rend, dans le cadre de son activité professionnelle, à une réunion politique. Certaines de nos directions réfléchissent aujourd'hui à la mise en place d'un dispositif de sécurité accompagnant les journalistes accrédités aux meetings d'Eric Zemmour - une mesure jusque-là réservée au travail dans certaines manifestations ou en zone de guerre.

Ces faits nous interpellent d'autant plus qu'ils interviennent alors que plusieurs journalistes couvrant l'extrême droite ont été menacés ou empêchés d'exercer leur travail ces dernières semaines - ce qui avait donné lieu à une première alerte collective de la profession, mi-novembre.

Le respect de l'information et de ceux qui la font est un gage essentiel en démocratie, qui plus est à quelques mois d'une échéance politique cruciale. Nous interpellons de nouveau l'ensemble de la classe politique afin qu'elle prenne conscience de la gravité de la situation.

Les sociétés des journalistes, sociétés des rédacteurs et du personnel de :

franceinfo.fr, Paris-Match, Radio France, Journal du Dimanche, France 2, Les Echos, La Tribune, L'Humanité, BFMTV, France 3 rédaction nationale, L'Express, franceinfoTV, AFP, Télérama, APM, TV5 Monde, Challenges, Sud Ouest, Marianne, Arrêt sur images, Libération, Premières Lignes, Courrier International, L’Obs, JT de M6, Mediapart, Le Point, CNews.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Diplomatie
Macron passe la diplomatie française à la sauce « libérale »
Sous prétexte d’accroître la « mobilité interne » au ministère des affaires étrangères, la réforme prévue par Emmanuel Macron permettra d’offrir des postes d’ambassadeur à des amis politiques ou des cadres du monde des affaires qui ont rendu des services. Tout en réglant son compte à un corps diplomatique que l’Élysée déteste.
par René Backmann
Journal — France
Fausse rétractation de Takieddine : sur la piste d’un « cabinet noir » au service de Sarkozy
L’enquête sur l’interview arrangée de Ziad Takieddine révèle les liens de plusieurs mis en cause avec le clan Sarkozy et leur volonté de « sauver » l’ancien président, mais aussi ses anciens collaborateurs, Brice Hortefeux et Thierry Gaubert, également mis en examen dans l’affaire libyenne.
par Karl Laske et Fabrice Arfi
Journal — Terrorisme
Les confidences du commissaire des services secrets en charge des attentats du 13-Novembre
Le commissaire divisionnaire SI 562 – le nom de code le désignant – a dirigé la section chargée des enquêtes judiciaires liées au terrorisme islamique à la DGSI, entre 2013 et 2020. Il offre à Mediapart une plongée inédite dans les arcanes du service de renseignement.
par Matthieu Suc
Journal — Justice
À Marseille, des juges font reculer l’incarcération à la barre
L’aménagement de peine, par exemple le bracelet électronique, prononcé dès le jugement, est une possibilité qui n’avait jamais décollé avant 2020. Mais à Marseille, la nouvelle réforme de la justice et la volonté d’une poignée de magistrats ont inversé la tendance. Reportage.
par Feriel Alouti

La sélection du Club

Billet de blog
Un poète palestinien : Tawfik Zayyad
Cette poésie simple, émouvante, populaire et tragique a circulé d'abord sous les tentes des camps de réfugiés, dans les prisons avant d'être lue, apprise et chantée dans toute la Palestine et dans tout le monde arabe.
par mohamed belaali
Billet de blog
La chanson sociale, comme levier d’empowerment Bernard Lavilliers en concert
Dans la veine de la chanson sociale française, l’artiste Bernard Lavilliers transmet depuis plusieurs décennies la mémoire longue des dominés, leurs souffrances, leurs richesses, la diversité des appartenances et propose dans ses narrations festives et musicales. Balzac disait que «Le cabaret est le Parlement du peuple ». En quoi la chanson sociale est-elle un levier de conscience politique ?
par Béatrice Mabilon-Bonfils
Billet de blog
La clique de « Kliniken » vue par Julie Duclos
Quinze ans après Jean-Louis Martinelli, Julie Duclos met en scène « Kliniken » du dramaturge suédois Lars Noren. Entre temps l’auteur est décédé (en 2021), entre temps les guerres en Europe ont continué en changeant de pays. Immuable, la salle commune de l’hôpital psychiatrique où se déroule la pièce semble jouer avec le temps. Troublant.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
La comédie des catastrophes
Au Théâtre de la Bastille, le collectif l'Avantage du doute dresse un hilarant portrait de la société contemporaine pour mieux en révéler ses maux. De l’anthropocène au patriarcat, de la collapsologie aux comédiennes mères ou non, du besoin de tendresse des hommes, « Encore plus, partout, tout le temps » interroge les logiques de puissance et de rentabilité par le biais de l’intime.
par guillaume lasserre