Auchan: une caissière syndiquée à la CGT licenciée pour une erreur de trois euros !

Dans un magasin Auchan situé à Tourcoing, une caissière vient d'être licenciée pour une erreur de caisse de trois euros. Cette caissière est syndiquée à la CGT. Ce n'est pas le premier cas de sanction disproportionnée, ni de répression antisyndicale, chez Auchan. Témoignage de cette caissière dans le journal de 13 h de France Inter, le 1er août 2016, de 18'24 à 20'24.

https://www.franceinter.fr/emissions/le-journal-de-13h/le-journal-de-13h-01-aout-2016

Un précédent avait été relevé par une célèbre feuille notoirement liée à l'ultra-gauche, connue pour son hostilité systématique aux entrepreneurs dynamiques:

http://www.lefigaro.fr/societes/2014/02/11/20005-20140211ARTFIG00358-une-caissiere-de-chez-auchan-licenciee-pour-une-faute-a-trois-euros.php

Heureusement, le gouvernement de Manuel Valls ne se laisse pas entraîner par de pareils plumitifs de la presse bolchevique, totalement irresponsables.

Dans le cadre du CICE, Auchan reçoit chaque année une cinquantaine de millions d'euros d'aides publiques.

http://www.liberation.fr/futurs/2014/01/30/auchan-va-supprimer-300-postes-en-trois-ans_976683

Les actionnaires de la grande distribution reçoivent, à eux seuls, deux milliards d'euros chaque année dans le cadre du CICE.

http://www.lsa-conso.fr/ou-va-l-argent-du-cice,200137

Cette aide est notoirement insuffisante, et ne permet pas aux Mulliez de payer leurs impôts normalement:

http://www.lefigaro.fr/societes/2016/05/11/20005-20160511ARTFIG00141-la-famille-mulliez-dans-le-viseur-de-l-administration-fiscale.php

Il est donc légitime qu'ils soient vigilants quant au comportement de leurs caissières.

On attend, d'un moment à l'autre, une déclaration de Manuel Valls, qui devrait à nouveau stigmatiser le comportement de "voyou" de cette caissière, et confirmer que  "la CGT ne fait pas la loi dans ce pays".

Une telle déclaration du premier ministre apparaît indispensable pour que le malheureux Gérard Mulliez puisse entamer un processus de reconstruction psychologique, après avoir vu sa confiance trahie par cette caissière à qui il avait tout donné.

Fort heureusement, aucun article de Médiapart ne viendra évoquer cette pénible affaire.

Les journalistes qui ne sont pas en vacances sont en effet occupés à bronzer aux frais des abonnés sur les plages portugaises enquêter sur Isabelle Adjani.

Rigolant

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.