Leïla Huissoud célèbre le spectacle vivant

Si les grosses fourmis du Medef coupent les vivres aux p'tites cigales, déjà qu'elles bouffaient pas bézef, elles vont vraiment crever la dalle... Et gare aux pays sans cigales, c'est la porte ouverte aux fachos ...

LEÏLA HUISSOUD L'INTERMITTIERE (chanson d'Eric Toulis) © Andrine Terry

Leïla Huissoud interprète une chanson écrite par Eric Toulis.

Enregistrement effectué au  Festival 100 détours 2019 à St Jean de Bournay.

Nous on fait ça comme on respire

Nous on sait pas c'que c'est qu’bosser

Pour nous l’boulot c’est pour de rire

Nous on fait ça qu’pour s'amuser

"Youpi" De la diva au technicien

Toujours la valise à la main

Nos vies c’est que d’la rigolade

On bouffe pas des bornes on s’balade

Nous on s'est pas donné la peine

Nous c’est en une semaine et demi

Qu’on est devenu des bêtes de scène

Comme dans la Tare Académie

C'est bien connu qu'on d'vient Mozart

Comme ça en deux coups les gros

Suffit que la bonne fée des beaux-arts

Se soit penchée sur nos berceaux

Tirez pas sur l’armée des clowns

Ne gazez pas l'intermittière

Sinon c’te pauvre vieille France

Le beau pays bizarre l’ambiance

Une fois privée d’ses rois d’la piste

Sera encore un peu plus triste

Pas de problème de fin de mois

Ni de découvert à la banque

Rien n’est plus riche ça va de soi

Qu’une cigale un saltimbanque

Si les grosses fourmis du Medef

Coupent les vivres aux p'tites cigales

Déjà qu'elles bouffaient pas bézef

Elles vont vraiment crever la dalle

Et gare aux pays sans cigales

C'est la porte ouverte aux fachos

Y’a qu’a fermer les festivals

Et surpeupler tous les cachots

Pour distraire le bon populo

Rien qu’d’y penser dans l’dos j’ai froid

Ce s’ra redif de Navarro Chacun chez soi

l’JT Pernaud Devant son écran plat

Tirez pas sur l’armée des clowns

Ne gazez pas l'intermittière

Ou bien c’te pauvre vieille France

Sans ses agiteurs de consciences

Une fois privée d’ses utopistes

Sera encore un peu plus triste 

Public tu veux la fin d’l’histoire

Privée d’exception culturelle

Faudra qu’tu montes en autocar

En meute à Paris tour Eiffel

parqué Voir des Starmaniaqu’ries toutes nazes

Jouées en palais des sports géants

Avec des brailleuses québécoises

Hurlant sur bande des trucs navrants

Car dans ta région sinistrée

Déjà toute délocalisée

Comme pour le reste y'aura plus rien

Guignol viendra plus dans ton coin

Ton beau théâtre municipal

Privé de spectacles le soir

Sera reconverti en salle

Pour les réunions Tuperware

C’est pas fini tu veux qu’j’te dise

T’auras l'embarras du non-choix

C’est ton comité d’entreprise

Qui choisira l’spectacle pour toi

La sous-culture nous gavera

Par tous les trous les feuilles les yeux

Gavés de ténors Lavazza

Et de brushing de violoneux

Allez André rions un peu

Promis nous aurons la vie belle

Stupides incultes et bienheureux

Avec du rien plein la cervelle

Y’a pas d’joie si vous flinguez les hirondelles ...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.