Aulnay sous Bois: le récit de Théo, violé et injurié par des policiers républicains.

Chacun le sait, désormais: nos policiers sont républicains. C'est le candidat de la France Insoumise qui nous l'assure. Tel ne semble pourtant pas être l'avis de Théo, violé et injurié à Aulnay sous Bois par d'étranges républicains...

http://www.bfmtv.com/police-justice/aulnay-sous-bois-theo-raconte-son-interpellation-1097492.html

Selon son témoignage, recueilli par BFM TV et repris par France Info, le jeune homme aurait été victime, non seulement de l'introduction d'une matraque dans son rectum, mais de nombreux autres coups,et d'injures racistes ( "bamboula") et sexistes ("salope"), ainsi que de crachats.

capture-temoignage-theo

capture-temoignage-soeur-theo

L'un des auteurs présumés de ces faits est mis en examen pour viol, les autres seulement pour violences volontaires.

Théo a obtenu soixante jours d'ITT.

Le maire d'Aulnay, sarkozyste, ancien responsable du syndicat Synergie Officiers, a réagi en ces termes:

capture-bruno-beschizza-tweet

 

Nous voilà furieusement loin des  "policiers républicains" auquel Jean-Luc Mélenchon apporte son soutien, lorsqu'ils manifestent de nuit, armés, cagoulés, sans autorisation, en plein état d'urgence, pour obtenir le droit d'utiliser leurs armes sans avoir à faire tant de paperasserie...

Et beaucoup plus proches de l'état d'esprit du policier ordinaire que décrit Maurice Rajsfus, et que chantait déjà, il y a près de quarante ans, François Béranger.

rajsfus-policier

François Béranger : Je ne veux plus le savoir (1979) © flanar09

Duval MC - Je Fais Que Mon Boulot © Duval Mc

rajsfus-vocabulaire-policier

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.