lancetre
Abonné·e de Mediapart

457 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 févr. 2020

L'affaire Mila en quelques lignes...

Un résumé de l'affaire Mila en quelques lignes, trouvé dans le fil de commentaires, sous la dernière vidéo d'Usul; je sauvegarde ici ce petit texte, qui me semble d'une admirable clarté. Tout est dit...

lancetre
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Imagine, t'es une fille de 16 ans dans la rue, tu te fais brancher par un mec qui te lâche pas sur un kilomètre pour que tu l'embrasses, tu dis non et que tu préfères les filles... Le mec ramène des potes, et ils continuent à te suivre en te traitant de sale gouine raciste, de française de merde, et "inchallah tu meurs sale pute que tu es". Sur quoi, tu leur réponds qu'ils te font chier avec leur religion, que toutes les religions te font chier, et qu'il y en a marre d'emmerder les gens avec ça.

Toujours dans la rue, les mecs pètent un plomb et te demandent de respecter Allah le seul et l'unique, et que tu vas brûler en enfer sale pute. Hors de toi, tu finis par leur dire que leur religion c'est bel et bien de la merde et que leur Dieu tu lui mets un doigt dans le cul.

Et là surprise, un des mecs a enregistré la conversation, il coupe juste tes répliques et les diffuse sur internet en disant : "je pense qu'elle ne se rend pas compte de l'ampleur que ça peut prendre". Non, en effet, car elle disait ça dans la rue à une poignée de connards.

Mais maintenant tout le monde peut entendre des paroles tronquées, qu'on fait passer pour une sorte de happening raciste sur une place bondée, et tu reçois des centaines de menaces de mort et projets de tortures. On t'attend à ton lycée. Ton nom est dévoilé sur Internet.

Et pour en rajouter une couche, tout ce que ce pauvre pays compte d'intellectuels collabos et de politiciens sans vertèbres se met à dire que quand même, t'as exagéré, tu as été vulgaire, et certes c'est pas bien de la menacer mais il faut pas insulter les religions.

C'est ça l'affaire Mila. Faire croire qu'une gamine qui a répondu à une poignée de cons sur un live snapchat, regardé par personne, a tenu des propos extrêmement violents sur l'Islam de façon gratuite et devant un large public.

Elle n'a pas à regretter sa vulgarité, et si elle a choqué des gens, ce n'est pas de sa faute car elle ne s'adressait pas à eux, mais à une poignée de trouducs qui ont ensuite partagé ce qu'elle disait à la terre entière, en prétendant que c'était elle qui incitait à la haine.

(Commentaire posté par Blaise Jourdan, auteur de SF et de thrillers, et repris dans le fil de commentaires, sur mediapart,par Lorreine Ash)

 https://blaisejourdan.blogspot.com/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Défense
Néonazis dans l’armée : l’insupportable laisser-faire du ministère
Un militaire néonazi, dont le cas avait été évoqué il y a huit mois par Mediapart, a été interpellé en novembre par des douaniers. L’armée, elle, ne l’avait sanctionné que de vingt jours d’arrêts. Ce cas pose une nouvelle fois la question de la grande tolérance de l’institution vis-à-vis de militaires fascinés par le Troisième Reich. D'autant que Mediapart a encore découvert de nouveaux cas.
par Sébastien Bourdon et Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Union des gauches : Hidalgo et Montebourg tentent de rebattre les cartes
La candidate du PS et le candidat de la Remontada à la présidentielle ont appelé, dans la journée, à une candidature commune à gauche, en offrant de se retirer. Les pressions en faveur de l’union ainsi que les mauvais sondages expliquent aussi ce retournement. 
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal — Droite
À droite, mais à quel point ? Valérie Pécresse sommée de placer le curseur
La candidate LR à l’élection présidentielle est confrontée à une double injonction : retenir les électeurs d’Éric Ciotti, tentés par un basculement à l’extrême droite, sans rebuter pour de bon la droite « modérée » qu’embrasse Emmanuel Macron. Le premier défi de sa campagne. Et le principal ?
par Ilyes Ramdani
Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran