Mélenchon aux obsèques de Charb: contre les fanatiques religieux, crétins sanglants !

Le droit de caricaturer est total, entier, et non négociable. Mélenchon vient de le rappeler. A l'heure où certains nous expliquent que l'assassinat des dessinateurs de Charlie n'est que la conséquence de leurs provocations, que les attentats islamistes résultent du désespoir d'une partie de notre jeunesse, réécouter le discours de Mélenchon lors des obsèques de Charb est pertinent.

Extraits:

Charb, tu as été assassiné, comme tu le pressentais, par nos plus anciens, nos plus cruels, nos plus constants, nos plus bornés ennemis: les fanatiques religieux, crétins sanglants, qui vocifèrent , de tous temps: "A bas l'intelligence ! Vive la mort !".

Charb, ils n'auront jamais le dernier mot, tant qu'il s'en trouvera pour continuer notre inépuisable rébellion.

Et il s'en trouvera toujours,parce que tu as fait ta part de travail pour qu'il en soit ainsi, ton crayon à dessin entre les dents.

Merci, camarade ! "

 

L'hommage de Mélenchon à Charb: "Adieu camarade, merci camarade" © BFMTV

Extraits de la chanson ci-dessous, écrite avant les attentats de 2015 :

"Quand trois dessins remuent l'opinion, bien plus qu'une lapidation

Es-tu d'accord pour affirmer que Dieu a doté l'homme de raison ? "

Lenine Renaud - Le Visage de Dieu Officiel © Lénine Renaud

Alain Souchon "Et si en plus y'a personne" - #JeSuisCharlie © France Télévisions

Et le dernier mot, comme il se doit, à Charb:

athee-charb

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.