Une fois encore, Mélenchon vole au secours de Marine Le Pen...

Marine Le Pen et Gilbert Collard, dans le cadre d'une polémique avec un journaliste, avaient posté des photographies prises par daech, montrant, notamment, une personne décapitée, sa tête posée sur son corps, le visage non flouté. Le Pen est convoquée pour une expertise psychiatrique. Et Mélenchon s'en indigne...

L'ancien otage Hervé Ghesquière, dans un texte publié par Le Monde, s'était déclaré "révolté et écoeuré par cette ignominie", à propos de la publication de ces photos par Marine Le Pen.

Je pensais avoir tout vu, tout entendu de votre part Marine Le Pen. Le mensonge, le cynisme, la manipulation, le fiel, l’intolérance mais cette fois j’avoue que la publication sur votre compte Twitter de trois photos abjectes de victimes de Daech  dépasse ce que je pouvais imaginer de pire de votre part.

Je suis à la fois révolté et écœuré par cette ignominie. Comment avez-vous pu avoir l’idée d’utiliser ces images horribles diffusées par l’Etat islamique au bénéfice de votre propre propagande ?

Ma réaction est d’abord celle d’un citoyen outré par tant de bassesse. Elle est aussi celle d’un ancien otage prisonnier des talibans pendant dix-huit mois en 2010 et 2011. Je songe à ma famille qui aurait pu découvrir ma photo sur Internet prise pendant ma captivité. Quel effroi !

Je pense aujourd’hui aux proches, aux parents du journaliste américain James Foley assassiné par des barbares après vingt et un mois de captivité et au choc qu’ils ont subi lorsqu’ils ont appris l’utilisation à des fins politiques de l’image de leur fils supplicié.

(...)

Avez-vous pensé Madame Le Pen à cette femme, à cette mère (Diane Foley) qui ne se remettra jamais de la perte de son enfant ? Vous êtes-vous mise une seconde à sa place au moment de diffuser la photo du corps de James Foley ?

(...)

Votre terreau Marine Le Pen est la misère du monde, votre moteur la haine des autres. Jusqu’à la nausée. "

Un texte autrement digne, et vigoureux, que le dernier tweet de Mélenchon...

 Lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen, c'était autoriser un juge à la convoquer dans son cabinet, dans le cadre de son enquête.

Rien de plus.

Le même traitement que n'importe quel citoyen.

La représentante de la France Insoumise au bureau de l'Assemblée Nationale avait été la seule à s'opposer à cette levée d'immunité parlementaire.

Il est vrai que Mélenchon profite lui aussi de cette immunité parlementaire.

Le journaliste que Mélenchon avait tranquillement traité d'assassin, sans en apporter la moindre preuve, ne peut attaquer Mélenchon pour diffamation, à cause de cette fameuse immunité.

krivine-paranagua-melenchon

La suite ici.

Philippe Poutou à Le Pen: "Nous on n'a pas d'immunité ouvrière" © Déradicalisation des médias

Aujourd'hui, Marine Le Pen se voit proposer une expertise psychiatrique, qu'elle n'est aucunement obligée d'accepter.

Tout à fait classique dans ce type d'enquête.

Il s'agit simplement, pour le juge, de vérifier qu'elle est pénalement responsable,  puisqu'on ne juge pas les fous.

Et qui, à nouveau, vole au secours de Marine Le Pen, s'indignant d'un acte  de procédure tout à fait banal ?

tweet-melenchon-le-pen

On se rappellera peut-être que, pendant la campagne électorale, le même Mélenchon avait déploré que les banques refusent de prêter au Front national:

capture-melenchon-banques-le-pen-figaro

capture-melenchon-front-national-figaro

(Capture d'écran à partir du site du Figaro).

Mélenchon et Le Pen, on le sait, partagent les mêmes idées en politique étrangère: soutien à Poutine et à Bachar .

Dans les manifestations de Mélenchon, comme dans celles de Le Pen, on chante désormais La Marseillaise et on agite le  drapeau tricolore.

capture-d-ecran-2018-08-27-a-16-27-08-melenchon-drapeau-tricolore

On commence à se demander si tout cela ne va pas se terminer par la présentation d'une liste commune.

Et on s'interroge vraiment sur le degré d'aveuglement de ceux qui, en se prétendant de gauche, continuent de voter pour Mélenchon.

Quand Jean-Luc Mélenchon croise par hasard Marine Le Pen © puremedias

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.