L'agresseur de Finkielkraut est un fan de Dieudonné, converti à l'islam.

Le journaliste Etienne Girard a retrouvé les messages postés sur Facebook par le plus véhément des agresseurs d'Alain Finkielkraut. Il s'agit d'un fan de Dieudonné, domicilié en Alsace, et converti à l'islam.

https://www.marianne.net/societe/fan-de-dieudonne-et-defenseur-du-voile-integral-l-ecole-ce-que-postait-sur-facebook-benjamin

" Ce patron d'une boutique de téléphonie, qu'il a lancée à Mulhouse en 2016, se fait surnommer "Slim" ou "Souleyman". Son compte Facebook dont Marianne a retrouvé la trace, permet d'en apprendre davantage sur son profil. On y retrouve depuis le mois de décembre de nombreux messages de soutien aux gilets jaunes..." écrit Etienne Girard, qui poursuit:

"Avant cette date, la grande majorité des messages qu'il postait étaient en lien avec sa foi musulmane, qui paraît prendre une place importante dans sa vie. (...)

Certains des contenus qu'il partage donnent un aperçu de ses idées.

Le 1er août 2015, "Slim" relaye une vidéo "humoristique" publiée par le compte "We are Palestine", dans laquelle on retrouve un montage du logo de BFMTV, renommée… Sion TV.

Le 18 janvier 2015, - soit moins de deux semaines après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher - Benjamin W. diffuse la vidéo du spectacle de Dieudonné au zénith de Strasbourg. "Super ambiance au zénith de Strasbourg merci dieudonné",écrit-il. Sept jours plus tôt, l'humoriste multi-condamné a expliqué qu'il se sentait "Charlie Coulibaly", du nom du terroriste de l'Hyper Cacher.

(...)

Le 9 juillet 2013, il partage une vidéo Youtube intitulée : "Emouvant murmure sous les décombres 'Tonton ne me filme pas je n'ai pas mon voile'". Il s'agit d'une vidéo de recherches d'habitants d'une ville bombardée en Syrie. "Il y a des gens qui tiendront à leur religion peu importe les circonstances", salue l'auteur de la vidéo, plus disponible sur Youtube mais toujours en ligne sur plusieurs plate-formes comme Dailymotion.

la suite dans l'article mis en lien...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.