Injures et menaces contre Nadia Daam : un membre du forum 18-25 s'explique

J'avais déjà consacré un billet au forum 18-25, d'où étaient parties des menaces et injures contre Nadia Daam. Menaces et insultes qui ont amené une pétition de solidarité avec la journaliste, un dépôt de plainte, et une intervention de la ministre Marléne Schiappa. Un membre de ce forum, suite à ce billet, a souhaité réagir.

Le forum Blabla 18-25 du site Jeuxvideo.com est au cœur d’une vive polémique depuis que certains de ses membres ont saturé un « numéro anti-relous », destiné aux femmes victimes de harcèlement de rue, et orchestré une campagne de haine à l’encontre des militants féministes qui sont à l’origine de cette initiative. Ils s’en sont pris par la suite à une journaliste de Europe 1 qui avait dénoncé leurs agissements dans une chronique diffusée à l’antenne.

Nadia Daam insulte le forum 18-25 sur Europe 1 © Curylo

Mais ces membres du forum 18-25 n’en étaient pas à leur coup d’essai : certains s’étaient déjà illustrés dans le passé pour des faits similaires, en prenant presque toujours pour cible des féministes, ou même tout simplement des femmes.

Ces dérives suscitent des inquiétudes et des interrogations. En effet, le forum Blabla est censé être un simple lieu d’échanges entre adolescents et jeunes adultes réunis sous la bannière d’un site dédié aux jeux vidéo. Dès lors, comment expliquer ce déferlement de haine et de violence verbale à l’égard des femmes ? Afin d’en savoir un peu plus sur l’esprit qui anime la communauté de Jeuxvideo.com, nous avons recueilli le témoignage de « Maphisto », un étudiant de 21 ans en Langues étrangères appliquées qui fréquente le forum depuis de nombreuses années.

Pourquoi avez-vous rejoint le forum 18-25 de Jeuxvideo.com ?

A titre liminaire, je dirais que le Web a toujours constitué pour moi un formidable outil de communication et de socialisation qui a révolutionné nos habitudes. Les nombreux réseaux sociaux qui ont fleuri sur la toile sont devenus des lieux de rencontre et de dialogue incontournables de la jeunesse, qui passe chaque jour plusieurs heures les yeux rivés sur les écrans. Le contexte numérique permet à chacun, quelles que soient ses origines et sa condition sociale, de faire entendre sa voix notamment à travers les forums de discussion. En cela, Internet participe au dynamisme de notre démocratie.

Pour être plus précis, j’ai rejoint le forum 18-25 à la fin du lycée. A cette époque, je cherchais simplement des informations dans le cadre de mon orientation universitaire. J’ai remarqué que le forum regorgeait de témoignages d’étudiants retraçant leur parcours. J’ai ainsi pris part aux conversations, j’ai échangé avec de nombreux contributeurs qui m’ont fourni de précieux renseignements. Puis j’ai été progressivement séduit par cette communauté, à laquelle je suis resté fidèle (alors qu’à l’origine, je ne joue même pas aux jeux vidéo !).

Plus jeune, je fréquentais d'autres espaces de discussion, notamment les forums Doctissimo. Mais j’ai peu à peu migré sur le forum 18-25 et ai finalement cessé mes fréquentations sur les autres sites. Je serais bien incapable de décrire de quelle façon s’est déroulée cette transition, ni de définir quand elle a eu lieu de façon précise. Mais il est certain que j’ai fini par succomber totalement à l’atmosphère si particulière du 18-25. Tous les ingrédients pour me plaire étaient réunis : dynamisme, jeunesse, réactivité, humour décapant, folie et délires en tous genres…

Il convient de souligner que près de 200 000 messages sont publiés chaque jour sur le site : le pire côtoie nécessairement le meilleur. Cette part d’ombre si souvent décriée est donc consubstantielle au forum, et je l’ai compris dès mon arrivée : les membres, qui s’appellent « kheys » entre eux, ont élevé le trollage au rang d’art. Cette particularité se traduit par un radicalisme du discours, lequel sombre très vite dans le tendancieux : il s’agit essentiellement de provoquer afin de générer des débats enflammés qui donnent lieu à des dizaines de pages en un très court laps de temps. Tous les sujets sont abordés, du plus léger au plus polémique.

Qu’est-ce qui vous attire sur ce forum ?

Ce qui me plaît le plus sur ce forum, c’est l’humour noir et le politiquement incorrect. Le forum 18-25 me semble être à cet égard le plus créatif du paysage francophone. Tous les sujets sont évoqués avec une dose d’humour, les membres sont enclins à rire d’eux-mêmes et à faire preuve d’autodérision. Ainsi, un vocabulaire spécifique au forum est utilisé pour caractériser avec ironie ses membres. Par exemple, un forumeur oisif vivant des minimas sociaux se qualifiera de « déchet ».

De manière générale, le 18-25 fait preuve d’une prodigieuse créativité : les membres s’associent pour créer des jeux, des histoires, partager des moments d’euphorie autour de « délires » qui fédèrent la communauté. Parmi ces délires, le plus célèbre est probablement celui concernant le personnage de Risitas, un cuisinier espagnol qui se fit remarquer au cours d’une interview en raison de son rire particulier. La communauté s’en est emparée et l’a depuis érigé en mascotte : les mimiques de cet homme ont ainsi inspiré des milliers d’images, de stickers, et de gifs qui accompagnent les messages publiés sur le forum.

 

RisitasRisitas

 

 

Kermit la grenouille, une célèbre marionnette, a également donné naissance à de nombreux stickers et gifs rigolos.

 

KermitKermit

 

Comment expliquez-vous les débordements que connaît actuellement le forum ?

J’adopterais d’abord une approche sociologique. Il faut en effet observer que le forum accueille un public socio-culturel très hétérogène, essentiellement composé de jeunes hommes.

On trouve ainsi une multitude de sujets abordant la séduction, les déboires sentimentaux et le vide affectif dont souffrent certains membres. Dit plus trivialement, le forum réunit principalement de jeunes hommes « abandonnés », timides, asociaux, physiquement disgracieux et qui se sentent « en marge du marché de la séduction ». De fait, il convient de souligner que la plupart des membres sont vierges et n’ont jamais eu la moindre relation avec une femme – pas même du point de vue amical. Dans le jargon propre au forum, nombreux sont les « kheys » qui se qualifient de « puceaux de la joue » pour exprimer à quel point leurs interactions avec l’autre sexe sont inexistantes.

 

risitas-2

 

De ce désarroi naît une forme de frustration qui peut se doubler d’une haine farouche à l’endroit des femmes, alors méjugées ou amalgamées sans vergogne (« toutes des putes sauf maman » est d’ailleurs une phrase récurrente sur le forum). Au fond, l’apparent machisme qui se dégage du 18-25 n’est rien d’autre que la manifestation d’un insuccès criant auprès la gent féminine, d’une profonde misère sexuelle et affective.

Ainsi, et pour résumer, ce contexte de l’entre-soi masculin est propice au développement d’idéologies sectaires, machistes et misogynes ; confinés dans un tel environnement, qui les conforte dans leur point de vue, certains membres auront tendance à radicaliser leur discours à mesure que le féminisme moderne étend son écho dans la sphère politico-médiatique. Cette culture misogyne qui imprègne le forum n’est pas nouvelle. Mais il est vrai qu’elle prend aujourd’hui une tournure plus autoritaire et vindicative. Ces jeunes hommes, qui se sentent injustement rejetés par les femmes qu’ils considèrent comme responsables de leur malheur, ourdissent alors des projets de vengeance : ainsi, une jeune femme qui affiche, trop ostensiblement à leur goût, ses convictions féministes sur internet, et qui surtout, bénéficie d’une audience importante, constituera pour eux une cible idéale à anéantir de manière symbolique à  travers des opérations de reconquête du « territoire ennemi » (des « raids » virtuels).

Pour autant, en dépit de la virulence et de l’extrême vulgarité qui caractérisent ces procédés hautement condamnables, je suis intimement persuadé qu’ils n’incarnent qu’un simple combat virtuel : ceux qui les perpètrent ne mettront jamais à exécution ce qu’ils ont formulé par écrit. Je pense en effet que ces forumeurs ne sont pas foncièrement mauvais, qu’ils n’ont pas de volonté délibérée de faire souffrir celle ou celui qu’ils ont pris pour cible. Je crois qu’au fond, pour eux, tout ceci n’est qu’un vaste jeu, un amusement passager de jeunes individus immatures et désœuvrés qui n’ont pas vraiment conscience des conséquences de leurs actes. Il ne faut donc pas donner plus de valeur à leurs propos qu’ils n’en ont réellement : les flots d’injures et de discours extrémistes déversés sur les réseaux sociaux sont le fruit de jeunes hommes socialement isolés, éconduits ou frustrés, qui se retrouvent entre eux l’espace d’une soirée pour organiser une démonstration de force et envahir virtuellement l’espace d’expression de leur cible, ce qui leur permet d’affirmer leur « virilité », et de s’enorgueillir d’un sentiment de puissance et de domination qui leur fait oublier furtivement la médiocrité de leur condition.

Bien que la brutalité de ce procédé et la rapidité déconcertante avec laquelle il est mis en œuvre puissent sérieusement affecter les personnes visées, il faut garder à l’esprit que ceux qui en sont à l’origine n’en demeurent pas moins inoffensifs. Ainsi, de nombreuses publications incorporent une imagerie enfantine et loufoque spécifique au forum 18-25, qui est une communauté soudée autour de « délires » et très active sur les réseaux sociaux.

Lorsque les forumeurs ont pris pour cible l’un des créateurs du « numéro anti-relous », ils ont publié sur son compte Twitter de nombreux messages accompagnés de stickers à l’effigie de Risitas ou d’autres images fréquemment utilisées sur le forum. Une image en particulier, contenant la mention « suicidez-le », a été perçue comme une menace de mort. Or en réalité, il ne s’agissait ni plus ni moins que d’une boutade reposant sur l’antagonisme des notions utilisées.

De fait, cette image, qui est connue des autres forumeurs, n’est pour eux qu’une énième source de divertissement. Mais ils n’ont pas conscience que ces diverses références au forum ne peuvent être aisément appréhendées par des observateurs extérieurs, qui n’en percevront pas de prime abord le caractère anodin.

Quelle est votre position sur la polémique qui entoure le forum ?

Le forum a connu de nombreuses polémiques, mais celle-ci se distingue par son écho médiatique. En effet, c’est bien la première fois que les agissements des forumeurs sont évoqués dans des dizaines de médias différents, et ils ont même suscité des réactions de la part de personnalités politiques, parmi lesquelles Marlène Schiappa, la secrétaire d'État chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Je pense que l’ampleur de la polémique se justifie par la gravité des faits qui sont reprochés à certains membres. J’ai appris qu’ils avaient coordonné des « raids » afin de cibler les créateurs d’un numéro anti-relous, puis organisé une campagne de cyberharcèlement envers une chroniqueuse qui avait dénoncé leur comportement. Les propos que j’ai pu lire sur les réseaux sociaux m’ont semblé particulièrement grossiers et injurieux.

Face à ces débordements, la réaction des médias et des principaux intéressés, qui ont porté plainte, me semble tout à fait légitime. En effet, rien ne saurait justifier de pareilles dérives, et je tiens là à m’adresser aux fauteurs de troubles : vous êtes libres de critiquer ce que bon vous semble, et nul ne vous conteste ce droit élémentaire, mais cette liberté comporte de nécessaires limites. Vous ne pouvez injurier, menacer ou porter atteinte à l’intimité d’autrui en toute impunité.

Un débat digne et loyal implique un échange de points de vue reposant sur un principe de respect mutuel. L’injure et la violence n’apporteront rien au débat et ne donneront pas plus de force à votre discours ; elles se manifestent au contraire pour en combler artificiellement les carences et ne déshonorent que ceux qui y ont recours.

En tant que membre actif du forum, je tiens à faire part de mon indignation et je m’associe pleinement aux victimes de ces comportements inacceptables qui  ternissent l’image de notre communauté.

Quel message voudriez-vous faire passer ?

Je voudrais me faire la voix des forumeurs qui sont, comme moi, révoltés par le cyberharcèlement et les campagnes haineuses dirigées contre les femmes et les féministes.

Je voudrais porter un message de paix et de tolérance. Notre forum est un formidable espace de discussion, mélange de cultures et de pensées, où se côtoient des jeunes de toutes origines et de toutes conditions, qui contribuent à faire sa richesse. C’est cette image de la jeunesse que nous voulons donner. Nous ne voulons pas être assimilés aux perturbateurs, qui ne représentent qu’eux-mêmes. Nous nous désolidarisons de tout propos ou comportement homophobe, sexiste ou misogyne. Nous ne cautionnons aucune initiative visant à intimider ou à contraindre au silence tel ou tel contradicteur.

Les agissements d’une minorité turbulente ne doivent pas jeter l’opprobre sur l’ensemble d’une communauté. Notre forum est une terre fertile, bouillonnante de créativité. Il est le reflet d’une jeunesse dynamique, impliquée dans la défense de causes et de valeurs qui lui tiennent à cœur. Nous comptons ainsi une multitude de féministes, de défenseurs des droits des minorités sexuelles et de genre ou encore de militants pour les droits des animaux. Certes, les débats sont parfois ardents au sein du forum, mais ils sont le signe de la vitalité et de la passion qui animent chacun de ses membres, soucieux de défendre ses convictions jusqu’à l’excès. Les discussions se déroulent ainsi dans une ambiance puérile propre au 18-25, mêlant taquineries, provocations et grossièretés. Bien que certains propos puissent paraître excessifs, il faut garder à l’esprit qu’il s’agit bien souvent de second degré et que les participants ne pensent pas réellement ce qu’ils écrivent.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.