DEMISSION DU CONSEIL CITOYEN DE NOUVELLE DONNE

Message des membres démissionnaires du CC de ND soussignés :"En conformité avec les conclusions du rapport du comité d’audit, supervisé par Éric Alt, nous annonçons notre démission du Conseil citoyen.

Message des membres démissionnaires du CC de ND soussignés :

"En conformité avec les conclusions du rapport du comité d’audit, supervisé par Éric Alt, nous annonçons notre démission du Conseil citoyen.

En effet, le comité d’audit indépendant, missionné par le Bureau national du 3 avril 2015 pour « examiner toutes les questions posées sur le processus de sélection des 24 représentants des adhérents au Conseil citoyen » a conclu que « la procédure de présélection est entachée d’irrégularités et qu’en conséquence, la désignation de ces représentants doit être annulée ».

Certes, le rapport d'audit ne préconise pas une démission immédiate mais d'ici fin septembre et aucune fraude n'a été constatée. Ainsi, aucun d'entre nous n'est coupable de quoi que ce soit et le rapport souligne qu’il s’agit « d’une responsabilité collective ».

Cependant, les valeurs que nous portons et le respect de notre Charte nous obligent à nous conformer aux préconisations du comité d’audit, sans délai, afin de répondre aux adhérents qui se posent, légitimement, de nombreuses questions. Parce que nous plaçons la charte et les valeurs de Nouvelle Donne bien au-dessus de nos individualités et que « Nouvelle Donne s’engage pour des pratiques politiques éthiques, transparentes et une vie démocratique fondée sur la possible participation de chaque citoyen au devenir de la société » (article 14 de la Charte), nous ne pouvons poursuivre le travail que nous conduisons, avec honnêteté et dévouement, alors que la légitimité de la moitié du Conseil citoyen (les 24 premiers membres) est mise en doute. En attendant le renouvellement qui pourrait être mis en œuvre très rapidement, nous adressons notre entière confiance à nos collègues issus des régions pour assurer seuls l’intérim et poursuivre les nombreux travaux engagés au sein du Conseil citoyen.

Au-delà des dysfonctionnements que la révision des statuts et la rédaction d’un règlement intérieur devraient pallier, les dérives individuelles et les conflits de pouvoir que nous avons constatés nous conduisent à penser qu’une « remise à plat » générale est nécessaire.

Dans l’intérêt général du parti, par respect des adhérents et de leur investissement extraordinaire sur le terrain, et au-delà des citoyens qui attendent une offre politique innovante et éthique, appuyée sur des propositions concrètes, qui leur redonne confiance en la politique, nous pensons « que nous ne sommes pas seulement responsables de ce que nous faisons mais aussi de ce que nous laissons faire, collectivement et individuellement » (article 8 de la Charte). Nous souhaitons à Nouvelle Donne de redevenir la belle promesse qu’elle incarne et poursuivrons avec plaisir le quotidien de l’action politique dans nos comités territoriaux.

Jean-Louis ANDRE

Dominique DUJARDIN

Fabienne DUMAS

Olivier FERRISSE

Frédéric FASSETTA

Rabia FRANOUX-MOUKHLESSE

Anne JOUBERT

Anne LEFEVRE

Tugba OZALTUN-DINC"

--- fin du message ---

Si, en son temps, la direction de Nouvelle Donne avait bien voulu écouter nos avertissements et nos propositions, au lieu de nous stygmatiser, le parti n'en serait pas là. Les citoyens sont bien éloignés d'un tel fatras. Au moins, cela démontre tout ce qu'il ne faut pas faire si l'on veut réussir le lancement d'un mouvement politique. Heureusement, nous pouvons nous tourner vers l'Espagne pour retrouver un peu de réconfort et de l'esprit de notre Cher Stéphane Hessel.

Merci.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.