DEFEND EUROP : MISSION GRIMPETTE

On espérait que les identitaires de Defend Europ avaient coulé avec leur rafiot à la fin de l'été 2017, sans trop y croire il est vrai ! Les voilà de retour, Génération Identitaire en tête, mitraillés par Damien Lefèvre/Rieu himself, équipé d'un superbe appareil photo ressemblant furieusement à celui dont il est affublé lorsqu'il est dans nos murs...

On espérait que les identitaires de Defend Europ avaient coulé avec leur rafiot à la fin de l'été 2017, sans trop y croire il est vrai ! Mais ces petites bêtes survivent à tout et les voilà de retour, Génération Identitaire en tête, mitraillés par Damien Lefèvre/Rieu himself, les deux pieds dans la neige, équipé d'un superbe appareil photo ressemblant furieusement à celui dont il est affublé lorsqu'il est dans nos murs... Mais chut ! N'allons pas croire que le directeur du service communication de la mairie de Beaucaire puisse utiliser du matériel acheté avec l'argent des contribuables beaucairois, il n'oserait tout de même pas ! Si ? N'extrapolons pas et laissons-lui le bénéfice du doute, soyons généreux.

Ainsi donc un employé de notre ville, condamné en première instance à la privation de ses droits civiques pour cinq ans, participe avec ses petits camarades à une action illégale qui n'est ni plus ni moins qu'une ingérence dans les affaires de l'Etat et s'en vante sur les réseaux sociaux, preuves à l'appui. Et pendant ce temps-là Julien Sanchez, en sa qualité de maire de Beaucaire et de porte-parole du Front National, s'exprime sur la loi Asile et Immigration. Coïncidence ? Je n'y crois pas. Car les identitaires sont le bras armé du Front National et nombreux sont ses activistes qui en sont adhérents #ilnyapasdehasard

Bref ! Les vaillants identitaires venus d'Allemagne, d'Angleterre, d'Autriche, du Danemark, de Hongrie, d'Italie, et accessoirement de France, sont une centaine à avoir chaussé leurs raquettes pour affronter la petite grimpette vers le col de l'Echelle, passage régulièrement emprunté par des migrants pour parvenir dans la vallée de la Névache où de nombreux habitants leurs viennent en aide. Nourriture, logement, hygiène, repos... Autant de délits de solidarité qui valent à certains de se retrouver dans un tribunal pour avoir fait preuve d'humanité. S'arrogeant un pouvoir dont il ne disposent pas, et donc en toute illégalité, les identitaires ont installé une barrière de chantier sur plusieurs centaines de mètres, dont l'ouverture unique est gardée par des postes de surveillance. Se prenant pour des militaires ils se sont postés tout au long de la barrière dans une attitude dissuasive qui prêterait à rire si elle n'était insupportable d'arrogance ! En sus de cela ils ont déployé une énorme banderole au texte écrit en blanc sur fond rouge, disant en substance et en anglais "Vous ne ferez pas de l'Europe votre maison".

Génération Identitaire patrouille donc le long de notre frontière avec l'Italie en toute impunité, avec en soutien logistique deux hélicoptères (dont l'un repeint dans leurs couleurs et portant leur logo), un avion biplace et plusieurs drones ! Ajoutons à cela les tentes (bleu marine et avec leur logo) le matériel nécessaire à la barrière, et tout l'équipement nécessaire pour stationner le long de ce pseudo grillage. On peut légitimement s'interroger sur le financement de cette opération, au sujet duquel il faudra sans nul doute creuser pour trouver l'origine. Laquelle sera probablement reliée à l'Alt-Right américaine comme celle du rafiot de l'été dernier qui avait pris la mer grâce à la générosité de David Duke, ancien patron du Ku Klux Klan #touslesmêmes

Militants antiracistes, militants antifascistes, journalistes, citoyens dotés d'une conscience et soucieux de préserver nos libertés tout simplement, nous sommes nombreux à dénoncer depuis quatre ans les agissements des militants de Génération Identitaire. Pour ma part cela fait quatre ans que je m'en inquiète réellement, que je suis à la trace leur actualité, que je m'informe sur ses membres et ceux des autres mouvances d'extrême-droite, que je plonge les deux bras dans ce tas de fumier qui s'auto alimente chaque jour un peu plus ! Aujourd'hui un cap est franchi, un de plus, et je me demande jusqu'à quand ces groupuscules dangereux continuerons leurs actions en toute impunité. Si le délit de solidarité pour ceux qui viennent en aide aux migrants est passible d'amendes, voire d'emprisonnement, qu'en est-il de celui d'ingérence, de connerie et d'incitation à la haine raciale mêlés ? Il est temps que l'Etat prenne ses responsabilités et que cette minable association qui se prend pour un mouvement politique soit dissoute. Tout comme devraient l'être tous ces satellites d'extrême-droite qui font preuve de violence dans nos villes, dans nos universités, et jusque dans nos lycées ! Notamment le Bastion Social (ex GUD) dont les accointances avec le Front National n'est un secret pour personne #virezmoitoutcemerdier Ouvrons les yeux pour regarder la haine et son pitoyable cortège de peurs en face ! Et dressons l'oreille, en France la voix des identitaires appelle à se dresser contre la République, pour imparfaite qu'elle soit celle-ci 'en demeure pas moins notre unique rempart contre la haine. Pour le moment.

Mission Grimpette (suite)

Comme d'habitude les identitaires ont détalé devant la réaction des antifascistes No Borders italiens qui n'ont pas hésité à traverser la frontière pour manifester leur solidarité avec les migrants qui souhaitaient passer le col de l'Echelle #couragefuyons Cette action qui a été un succès dénonce bien évidemment le délit de solidarité en sus de donner aux identitaires une bonne leçon. Le fait que des militants doivent se substituer à l'Etat pour faire déguerpir des activistes menant une action illégale sur nos frontières en dit long sur la loi Asile et Immigration clairement sujette à controverse ! La gendarmerie s'est de son côté assurée que les identitaires débarrassaient le plancher avec armes et bagages (non ce n'est pas une métaphore, certains étaient armés !) tandis que la Préfète des Hautes-Alpes minimisait la portée de leur action et leur volonté d'ingérence dans les affaires de l'Etat #faudraitpaslestraumatiser #ilsrendentservice

On apprend par un communiqué des sociétés de location d'hélicoptères SAF HELICOPTERES et HELI-MAX (à lire ci-dessous) qu'ils vont porter plainte contre Génération Identitaire pour atteinte à l'image de leurs entreprises, l'action menée et sa communication étant en contradiction avec les valeurs morales dans lesquelles ils sont engagés tout au long de l'année en assurant des missions de secours dans la région. Les patriotes de pacotille seront contents, ils vont encore faire parler d'eux... 

Mise à jour

Selon Génération Identitaire, l'opération Mission Alpes a coûté dans les 30 000 euros. Le mouvement bénéficie de différentes sources de financement et fait un appel au don permanent sur son site web. En décembre 2017, Génération Identitaire avait lancé un appel au don suite à la condamnation de 5 de ses membres (dont Damien Rieu) par le tribunal de Poitiers à 40 000 euros d'amende. L'argent récolté permettrait de financer des actions comme celle du week-end au Col de l'Echelle. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.