La Mediajam, une game jam unique (4 / 5)

La game jam ludique et citoyenne, coorganisée par Mediapart et La Belle, qui se déroulera du 7 au 9 octobre, répond à un triple objectif : mettre en commun les expertises, mettre au jour le processus de création et réaliser des jeux de qualité.

May Day net parade © Molle Industria May Day net parade © Molle Industria

 La Mediajam, événement de création de jeux engagés et citoyens qui se tiendra ce week-end, répond à un triple objectif.

Mettre en commun les expertises, afin de créer des jeux vidéo inédits sur un thème d’ordinaire peu traité par ce médium. Il s’agira donc d’intégrer plusieurs points de vues, ceux des développeurs de jeux et des journalistes de la rédaction de Mediapart. Les journalistes joueront aussi un rôle clé lors de l'événement, en participant au dévoilement progressif du processus de création, sur les réseaux sociaux. La jam est également ouverte à la communauté des abonnés de Mediapart, qui pourront choisir leur jeu favori parmi les 8 réalisés. Enfin, des étudiants en jeu vidéo viendront appuyer les équipes formées.

Faire l’événement : pendant 48 heures, du 7 au 9 octobre, la jam fera l’actualité, et nous utiliserons un dispositif en conséquence. En plus d'une couverture sur les réseaux sociaux, le direct sera à la base de ce dispositif : il se déclinera en vidéo et sur le Web. Les moments clés de la jam seront ponctués par des sessions de vidéo en direct, également retransmises sur le site spécialisé jeuxvideo.com.

A lire aussi : 48 heures pour créer

Réaliser des jeux de qualité : le choix du thème et des équipes sera crucial pour s’assurer d’avoir non seulement des jeux originaux, mais bien réalisés ! Les créateurs de jeux ont l’habitude de travailler en petites équipes pour réaliser des projets courts. Il y aura 8 équipes, composées de 6 personnes maximum. Nous partons sur une équipe de développement de 4 personnes, incluant un game designer, un ou deux codeurs et graphistes, à laquelle s’ajoute un journaliste et un étudiant. Les journalistes travailleront en collaboration avec l’équipe de développement et apporteront leur connaissance des thèmes. Cet exercice leur permettra d’imaginer comment un médium interactif peut être la déclinaison de problématiques complexes. Lors du live de la jam, ils pourront également participer à l’animation de la communauté des internautes. Des étudiants d'écoles reconnues pour leur savoir faire comme Estienne, les Gobelins, intégreront également les équipes.

A suivre : Constitution des équipes

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.