L’Espagne se délecte de l’hystérie de Sarkozy

La presse française a raconté par le menu les débuts laborieux au cinéma de Carla Bruni-Sarkozy qui avait été contrainte, mercredi 29 juillet, de refaire 35 fois la même scène dans le cadre du rôle qu'elle joue dans le prochain film de Woody Allen, Midnight in Paris.

La presse française a raconté par le menu les débuts laborieux au cinéma de Carla Bruni-Sarkozy qui avait été contrainte, mercredi 29 juillet, de refaire 35 fois la même scène dans le cadre du rôle qu'elle joue dans le prochain film de Woody Allen, Midnight in Paris. Mais, mis à part l'hebdomadaire VSD, qui avait publié trois clichés sur le sujet, les médias n'ont pas fait une large publicité au très vif incident qui avait eu lieu au moment de ce tournage à répétition, entre Nicolas Sarkozy, qui était venu voir jouer son épouse, et des photographes qui se délectaient des maladresses de débutantes de Carla.

La presse étrangère, elle, n'a pas eu ses pudeurs. A preuve, la revue XL Semanal, la version dominicale du journal conservateur ABC - un peu l'équivalent espagnol du Figaro Magazine, mais encore en plus réactionnaire- qui a consacré ce dimanche 15 août une pleine page à l'incident entre le chef de l'Etat et les photographes, et reproduit les trois photos mettant en scène un Sarkozy en grande colère. Sur la première photo,, Sarkozy menace les paparazzis, sa femme, cigarette à la main, s'interpose. Sur la photo du milieu, sa femme toujours cigarette à la main semble vouloir le convaincre d'arrêter. Sur la photo du bas, elle le prend par l'épaule et l'emmène à l'écart. Commentaire de XL Semanal : « Le talent créatif de Allen n'est peut être plus ce qu'il était mais il a développé une incontestable clairvoyance pour le marketing. Peu importe que Carla Bruni, Première dame de France, ne sache pas jouer ni qu'elle ait besoin de 35 prises de vue pour tourner une scène ; sa présence et celle de son mari- qui, antithèse de la discrétion, s'est affronté aux paparazzis - dans son dernier tournage a placé le prochain projet de Allen dans les médias du monde

entier »

Le fait que la revue ultra conservatrice s'autorise à publier ces photos témoigne de la très forte perte du crédit de Nicolas Sarkozy, jusque dans les milieux de la droite espagnole qui l'ont auparavant louangé.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.