Laurent Mauduit
Journaliste, cofondateur de Mediapart
Journaliste à Mediapart

152 Billets

5 Éditions

Billet de blog 29 sept. 2021

Les sulfureuses éoliennes de la baie de Saint-Brieuc en débat

A l’initiative d’Ensemble ! deux débats ont été organisés les 24 et 25 septembre autour du projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc. En voici le compte rendu vidéo, avec mon intervention, présentant mes enquêtes sur Mediapart, et les prises de parole de Katherine Poujol (responsable de l’association « Gardez les caps !) ou encore de Lamya Essemlali (présidente de Sea Shepherd France).

Laurent Mauduit
Journaliste, cofondateur de Mediapart
Journaliste à Mediapart

C’est une initiative utile qu’ont prise les militants des Côtes d’Armor d’Ensemble !. Comme le débat autour du sulfureux projet de parc éolien dans la baie de Saint-Brieuc ne cesse de prendre de l’ampleur dans le département, ils m’avaient invité à venir prendre la parole lors de deux réunions-débats pour présenter les conclusions de mon livre Prédations (La découverte), décrivant les ravages de 35 années de privatisation en France, et celles de mes enquêtes récentes sur Mediapart, consacrées à ces éoliennes géantes, qui visent à privatiser une partie du domaine public maritime, et à accélérer la privatisation du service public de l’électricité.

Au port de Paimpol © LM

Vendredi 24 septembre au soir, il y avait donc beaucoup de monde à Saint-Brieuc – pas loin d’une centaine de personnes – pour venir m’écouter présenter le résultat de mes investigations. Mais la réunion ne s’est pas déroulée comme on l’avait conçue initialement. Dans l’assistance, il y avait Katherine Poujol, la responsable de l’association « Gardez les caps ! », qui a joué un rôle majeur depuis plus de dix ans pour alerter l’opinion sur les dangers nombreux de ce parc éolien et sur les irrégularités auxquels il avait donné lieu. En cours de soirée est aussi arrivée Lamya Essemlali, présidente de Sea Shepherd France, l’ONG qui joue un rôle important dans la défense et la protection des océans. Nous les avons donc priées, toutes les deux, de me rejoindre à la tribune, pour y prendre la parole et apporter leurs expertises.

Dans la salle était également présent Grégory Metayer, vice-président du Comité des pêches des Côtes d’Armor, lequel est à l’origine des deux plaintes pour violation de la Charte de l’environnement et pour recel de favoritisme, évoquées récemment sur Mediapart. Le représentant des pêcheurs est donc à son tour venu à la tribune pour expliquer la mobilisation de la profession. Résultat : la réunion s’est révélée beaucoup plus réussie et dynamique que nous ne l’escomptions.

Au port de Paimpol © LM

Pour la seconde réunion, qui a eu lieu le lendemain au port du Légué, en contrebas de Saint-Brieuc, devant à nouveau une centaine de personnes, nous avons donc changé d’entrée de jeu l’ordonnancement du débat : Katherine Poujol, Lamya Essemlali et moi-même avons lancé les débats en faisant chacun une intervention liminaire, pour engager les débats avec la salle, riches et chaleureux. Débats qui ont débouché sur une proposition : la création d’un Comité citoyen pour la défense de la baie de Saint-Brieuc

Une partie de nos interventions, lors du premier débat à Saint-Brieuc, a donné lieu à une captation vidéo. On trouvera donc, dans l’ordre chronologiques où elles ont été présentées, mon intervention, puis celles de Katherine Poujol et de Lamya Essemlali.

Mon intervention en ouverture du débat

L'intervention de Katherine Poujol (Gardez les caps!)

L'intervention de Lamya Essemlali (Sea Shepherd France)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Climat
Face au chaos climatique, le séparatisme des riches
Alors que des milliers de Français sont évacués à cause des incendies, que d’autres sont privés d’eau potable voire meurent au travail à cause de la chaleur, les ultrariches se déplacent en jet privé, bénéficient de dérogations pour pouvoir jouer au golf et accumulent les profits grâce aux énergies fossiles. Un sécessionnisme des riches que le gouvernement acte en perpétuant le statu quo climatique.
par Mickaël Correia
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Proche-Orient
À l’hôpital al-Shifa de Gaza, les blessés racontent les bombardements
La bande de Gaza ressort épuisée de cet énième round de violences meurtrières entre Israël et le Djihad islamique palestinien. Malgré la trêve entrée en vigueur dimanche soir, les habitants pleurent leurs morts, les destructions sont importantes, et des centaines de blessés sont toujours à l’hôpital, désespérés par la situation et par les pénuries de médicaments. « J’ai vraiment cru qu’on allait tous mourir, enterrés vivants », raconte un rescapé.
par Alice Froussard
Journal
En Ukraine, les organisations internationales en mal de confiance
Depuis le début du conflit, la société civile ukrainienne s’est massivement mobilisée pour faire face à l’offensive russe. Alors que les organisations internationales sont critiquées, comme on l’a vu encore récemment avec Amnesty International, la plupart de l’aide humanitaire sur le terrain est fournie par des volontaires à bout de ressources.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
Iel
De la nécessité d'écrire inclusif-ve...
par La Plume de Simone
Billet de blog
Cornichon
Si mal jugé.
par C’est Nabum
Billet de blog
Avec mes potes, sur la dernière barricade
Avec les potes, on a tout ce qu’il faut pour (re)faire un monde. Et on se battra jusqu’à la dernière barricade, même si « la révolution n’est plus synonyme de barricades. Elle est un tout autre sujet, bien plus essentiel : elle implique de réorganiser la vie tout entière de la société ». Ce à quoi on s’emploie. Faire les cons, tout en faisant la révolution : ça va être grandiose. Ça l’est déjà.
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Une approche critique de la blanquette de veau
Un jour, je viens voir ma mère. Je mange avec ma mère. J’ai fait une petite blanquette, c’est dans la casserole, elle me dit et je lui dis que c’est chouette mais quand je regarde la casserole, c’est bizarre cette blanquette dans l’eau. On dirait qu’il manque quelque chose.
par noemi lefebvre