Contre les mutilations des citoyens de France par les LBD40 et les grenades

Ce jeudi 1er août 2019, un collectif se rencontrera sur les plages du Languedoc-Roussillon pour un déjeuner de l’Amitié afin de rendre hommage aux GJ blessés, et en particulier à ceux de la région Nîmes – Montpellier qui se verront remettre la médaille « du Courage & de la Dignité ». Une grande banderole sera ensuite transportée tout le long de la plage pour dire : STOP aux LBD40 et grenades.

Le courage face aux LBD 40 © Serge d’Ignazio - Paris 2019 Le courage face aux LBD 40 © Serge d’Ignazio - Paris 2019

Ce jeudi 1eraoût 2019, un collectif de soignants, de Gilets Jaunes (GJ), d'associations et de citoyens se rencontrera sur les plages du Languedoc-Roussillon pour un déjeuner de l’Amitié afin de rendre hommage aux GJ blessés, et en particulier aux 15 blessés graves de la région Nîmes – Montpellier qui se verront remettre la médaille « du Courage & de la Dignité ». Une grande banderole sera ensuite déployée vers 15h puis transportée tout le long de la plage pour dire : STOP aux mutilations des Gilets Jaunes français par LBD40 et grenades.

Selon les chiffres officiels fin mai 2019, 2.500 GJ ont été blessés lors des manifestations dont plus de 400 gravement, en particulier par l’usage des lanceurs de balle de défense - LBD40 (300 cas), des grenades explosives de désencerclement - GMD (100 cas) et des grenades lacrymogènes explosives instantanées - GLIF4 (35 cas), toutes classées comme armes de catégorie A2 (matériel de guerre).

Utilisées depuis 20 ans en France, ces armes ont été responsables entre 1999 et 2018 de 53 mutilations touchant indifféremment passants, lycéens en grève, jeunes des banlieues, manifestants écologistes ou supporters de foot (Casti, Montpellier).

Depuis le 17 novembre 2018, un usage inédit, intensif (+200%) et souvent disproportionné en a été fait sur la population civile avec plus de 19.000 tirs de LBD40, 5.400 tirs de GMD et 1.400 tirs de GLIF4. Le bilan est dramatique avec plus de 435 blessés dont : 1 personne âgée (Zineb Redouane) décédée à Marseille des suites d’un tir de lacrymogène à sa fenêtre, 1 personne disparue dans la Loire (Steve Maia Caniço) lors de la fête de la musique à Nantes, 7 GJ amputés de tout ou partie d’un membre, 2
5 GJ éborgnés (+ 1 supporter de foot), plus de 80 GJ ayant subi des traumas cranio-faciaux constituant de nouveaux cortèges de « gueules cassées »…

Nous souhaitons, par cette action symbolique, envoyer un message clair au Ministère de l’Intérieur et alerter l’opinion publique en réitérant notre demande d’interdiction de ces armes de guerre (LBD40 et Grenades) par la France, un des rares pays à les utiliser en Europe. Ces armes meurtrières et mutilantes, déployées pour terroriser les foules, sont indignes du pays de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et du Citoyen.

Les soignants et les Gilets Jaunes français soutenus par les citoyens et Gilets Jaunes suisses porteront une nouvelle fois ce cri d’alarme devant les portes de l’ONU à Genève le samedi 31 août 2019.

Notes :

LBD40 :balle dure lancée à 324 km/h, impact 200 Joules = 1 parpaing de 20kg lâché de 1m, interdiction formelle de tirer à moins de 10m et de viser la tête (règlement du constructeur et de la Police Nationale).

GMD :grenade explosive avec 25g de TNT propulsant 18 palets durs à 126 km/h sur un champ de 30m.

GLI F4 :grenade explosive avec 25g de TNT produisant un blast de 165db (réacteur d’avion au décollage).

 

Le courage face aux LBD 40 © Serge d’Ignazio - Paris 2019 Le courage face aux LBD 40 © Serge d’Ignazio - Paris 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.