Le corps de Pablo Neruda va être exhumé

Le poète Pablo Neruda avec son ami le président Salvador Allende © elmundo.es Le poète Pablo Neruda avec son ami le président Salvador Allende © elmundo.es

 

Le poète chilien est-il mort d’un cancer de la prostate ou empoisonné par le régime de pinochet ? Dans le cadre d’une plainte déposée par le parti communiste chilien, son chauffeur et assistant personnel affirme que l'écrivain a reçu une injection mortelle, lors d’une hospitalisation pour son cancer.

 

Le 23 septembre 1973, douze jours seulement après le coup d’Etat de Augusto Pinochet, Pablo Neruda est hospitalisé pour son cancer de la prostate à Santiago du Chili. Il ne ressortira jamais de la clinique Santa María. Officiellement, il est mort de son cancer et des complications de sa maladie.

 

Mais pour ses proches, notamment Manuel Araya son chauffeur, la coïncidence est trop grande. Le parti communiste chilien, dont le poète était militant, dépose plainte et demande l’exhumation du corps en décembre dernier.

 

Mario Carroza prend en main l’affaire. Ce même juge ordonna l’exhumation du corps de Salvador Allende, et enquêta sur la mort du père de Michelle Bachelet. L'investigation révéla que le militaire Alberto Bachelet est mort des tortures infligées par la junte militaire en prison.

 

L’an dernier, le juge Carroza demande les dossiers médicaux de Pablo Neruda dans différents hôpitaux : la clinique Santa María, dans la capitale chilienne, où il est mort. En juin dernier, la Cour Suprême chilienne l’autorise à réclamer son dossier médical auprès de la Cour d’Assises de Paris. Car Pablo Neruda a été hospitalisé à l’hôpital Cochin à Paris, lorsqu’il était ambassadeur du Chili en France, entre 1970 et 1972.

 

Après réception et examen de tous ces dossiers, le juge conclut que des éléments nouveaux permettent l’ouverture d’une enquête, et donc l’exhumation du corps du poète chilien. Elle aura lieu dans l’une de ses trois maisons, à Isla Negra (l’île Noire), à 100 kmà l’ouest de la capitale, dans quelques semaines, fin mars / début avril. Dans tous les cas avant l’hiver, tant que le sol est encore sec.

 

Pablo Neruda est mort à 69 ans. Le prix Nobel de Littérature 1971 défendait farouchement Salvador Allende dans ses poèmes. Il aurait donc déplu à la dictature que le poète s’exile (ce qu’il s’apprêtait à faire, au Mexique) et devienne un symbole de l’opposition. C’est en tout cas la thèse de Manuel Araya, le chauffeur de Pablo Neruda qui dénonce un empoisonnement. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.