Désobéissance : une sortie par le haut ?

Face au monologue gouvernemental, aux mensonges répétés, aux injonctions de plus en plus restrictives que l'on subit tous sans broncher depuis bientôt un an, il faut se positionner : obéir en esclave ou vivre debout.

Rendez-vous devant votre meilleur restaurant, votre endroit préféré de convivialité.

Sortez votre pancarte pour réclamer son ouverture le 1er février 2021.

Si vous êtes seul insistez, soyez téméraire !

Si le restaurant est ouvert, désobéissez aux injonctions d'un État mortifère et faites bombance !

Soyez tous devant votre restaurant ce Lundi 1er Février, une manière sympathique de rompre avec la peur et l'obéissance moutonnière.

Pour marquer notre refus d'une dictature qui se cache derrière le sanitaire mais qui en réalité est une guerre contre toute forme de pensée et d'expression différente de celle du gouvernement, faisons de chaque restaurant un rond point....

 

PS : au moment où je publie cet appel, un restaurateur qui a ouvert son restaurant à Nice ce midi, vient d'être placé en garde à vue. Sans doute est-il, comme les 66 millions de français, un dangereux terroriste en puissance !

Ouvrons les yeux, la France n'est pas une nation de 66 millions de procureurs, mais un pays de 66 millions de victimes de la dictature d'un seul homme : Macron 1er !

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.