La police de la pensée

Des trolls et des dépublications. Médiapart commence à adopter un contrôle de l'opinion inquiétant.

Décidément la barbarie est à nos portes.

En réponse à l'article  Face au variant Delta, la France n’a pas assez vacciné les plus fragiles  

de Caroline Coq-Chodorge   j'ai écrit un extrait de l'article que je viens de publier :

Votre commentaire a été dépublié par la rédaction de Mediapart.

https://www.mondialisation.ca/je-pense-donc-je-ne-suis-pas-la-barbarie-a-nos-portes/5658502     " De ce point de vue, la crise du covid permet de mesurer l’ampleur des dégâts. Les gens n’osent plus penser. Littéralement tétanisés par le triple tir de barrage des autorités politiques, médiatiques et médicales, ils ont tout simplement (du moins pour la grande majorité d’entre eux) mis de côté leur sens critique, leur libre-arbitre et leur vitalité. Pareils aux cobayes de l’expérience de Milgram (évoquée dans le film I… comme Icare d’Henri Verneuil) ils s’apprêtent aujourd’hui, sous le contrôle de cette instance tricéphale et aboyante, à franchir un nouveau stade de soumission, dans le seul but de ne pas se retrouver exclus de la communauté des personnes estampillées « fréquentables ». Naturellement ils penseront agir ce faisant en parfaite connaissance de cause et en toute liberté. Ils penseront être bien informés et avoir mûrement réfléchi avant de prendre leur décision. Mais il n’en est rien. Quand toutes les informations officielles proviennent de la même source et disent la même chose et que toutes les analyses discordantes se voient impitoyablement interdites d’antenne, exclues du débat et réduites à des caricatures, c’est bien que la démocratie elle-même est devenue un problème pour les détenteurs de l’autorité." Alain Leduc.

  • Recommander (40)

mon plus virulent opposant a répondu

De la merde complotiste notoire, comme dans la plupart de vos commentaires...

https://www.conspiracywatch.info/mondialisation-ca

Vous me faites de plus en plus penser à Trump, dans le fond comme dans la forme. La post-vérité écrite en gros et en rouge et pilonnée à longueur d'articles...

mais bizarrement lui n'a pas été dépublié.

MEDIAPART COMMENCE A AVOIR UNE POLITIQUE DE MODERATION AUX ORDRES.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.